Le secteur de l’immobilier est une voie dynamique qui propose de nombreuses opportunités de travail. Tous les jours, des personnes vendent ou achètent des biens immobiliers et cherchent des terrains pour construire leur maison. Les entreprises elles aussi investissent dans des projets. Tous les immeubles de France qui sont en copropriété sont gérés par des syndics. Plusieurs professionnels sont acteurs de ces différents mouvements, capables d’accompagner les transactions financières, gérer les locations ou encore administrer les lieux. Certains experts de l’immobilier évaluent les biens afin d’en fixer le prix. D’autres professionnels ont pour mission de guider les projets de construction des sociétés foncières, de plus en plus nombreux à fleurir chaque jour. Quelles sont les carrières de l’immobilier et de l’habitat les plus attrayantes ? En quoi consistent-elles ?

L’agent immobilier, la polyvalence et l'écoute des clients

Le métier d'agent immobilier est le plus connu du secteur. En effet, ces professionnels travaillent dans des agences proposant la vente et la location de biens immobiliers. Les potentiels acheteurs ou locataires viennent les consulter pour trouver le bien le plus adapté à leur désir. L’agent immobilier connaît son catalogue, composé de maisons, d’appartements, de garages ou encore de terrains à construire. Il écoute le client et lui fait des propositions. Il agit également en tant qu’intermédiaire entre le locataire et le propriétaire. Lors des ventes, l’agent immobilier rédige le compromis de vente et accompagne les acheteurs jusqu’à la signature. Les personnes qui souhaitent vendre leur bien ont aussi affaire à eux pour l’estimation financière et les démarches administratives et ceci jusqu’à la vente.

Le négociateur immobilier, un commercial de terrain

Le négociateur immobilier est un commercial et un conseiller. Sa mission se focalise sur les transactions foncières. Il est le médiateur entre le vendeur d’un bien immobilier et les potentiels acheteurs. Il doit pour cela avoir des qualités relationnelles et humaines, mais également des compétences techniques. Effectivement, il est probable que les clients aient de nombreuses questions concernant le bien qu’ils s’apprêtent à acheter. Le négociateur devra y répondre. Il sait aussi informer les acquéreurs sur les caractères administratifs et financiers de la transaction, comme par exemple les dossiers de financement. Enfin, le négociateur immobilier sait renseigner ses clients sur les aspects juridiques d’une transaction immobilière. Il recherche constamment des biens immobiliers sur un secteur géographique défini et travaille en partenariat avec les acteurs du réseau local.

Le notaire, un expert en droit immobilier

C’est un acteur essentiel du secteur de l’immobilier. En effet, c’est lui qui gère les différents documents administratifs et juridiques relatifs à la vente. Il rédige les actes ou promesses de vente pour qu’une transaction soit reconnue aux yeux de la loi. Il atteste officiellement de l’accord des deux parties : le vendeur et l'acquéreur. Il le notifie sur papier en y apposant sa signature et son sceau. Il a également comme rôle d’informer les deux parties sur leurs droits et leurs obligations légales. Enfin, il possède une fonction de consultant pour la gestion des biens et du patrimoine. Il exerce dans un office notarial en individuel ou il est salarié d’une étude notariale auprès des particuliers et des entreprises.

Le prospecteur foncier, un développeur de projets immobiliers

C’est un professionnel qui travaille pour une société foncière dont le but est de créer, exploiter et gérer un portefeuille de biens immobiliers. Chaque société possède sa propre stratégie commerciale. Concrètement, la mission du prospecteur consiste à rechercher sur son secteur les meilleures opportunités foncières afin de mener son projet jusqu’à la promesse de vente et au permis de construire. Par exemple, lors de la construction d’un nouveau lotissement, c’est le prospecteur foncier qui a exploré le terrain en amont et a négocié le droit d’y construire un bâtiment. Pour cela, il travaille avec de nombreux partenaires, dont les notaires. Il permet ainsi de développer l’activité foncière dans la zone géographique qui lui est attribuée. Bien sûr, il veille à la rentabilité de l’opération pour l'entreprise et met en œuvre ses compétences juridiques, techniques et administratives.

L’investisseur institutionnel, collecteur de capitaux pour le marché immobilier

Les investisseurs sont des organismes qui collectent de l’argent via des actions ou des obligations, dans l’objectif de le placer sur les marchés financiers pour leur propre compte ou celui des particuliers. Ils sont réglementés par la loi. Ce sont de grands investisseurs qui drainent beaucoup de capitaux et on les distingue des entreprises. Ce sont principalement des assurances ou des fonds communs de placement qui, une fois l’argent collecté (par le biais des assurances vie par exemple), investissent sur le marché financier et immobilier.

Le promoteur immobilier, expert local en construction et en réhabilitation de bâtiments

C’est un expert des terrains constructibles ou déjà construits. Il les recherche, les vend, les achète ou les réhabilite. Pour cela, il connaît bien son secteur d'action et possède des compétences techniques lui permettant d’évaluer le potentiel d’un projet. Il évalue la faisabilité d’un plan immobilier et travaille en collaboration avec des architectes. Il trouve des entreprises de construction via des appels d’offres assure la promotion et la commercialisation de son programme. De A à Z, il accompagne le processus de la réalisation d’un projet immobilier d’un point de vue technique et administratif. Il est principalement sur le terrain, présent sur le chantier, mais également comme coordinateur auprès des collectivités locales.

L’expert immobilier, l’estimation financière d’un bien immobilier

C’est un spécialiste du patrimoine foncier. Pour exercer sa fonction, il déploie ses compétences techniques et juridiques. Il est sollicité par des particuliers ou des professionnels afin d’évaluer la valeur financière d’un bien immobilier dans le but d’une vente, d’une location, de succession ou d’autres types de transactions. Ses principaux clients sont ainsi des juges, des notaires, mais aussi des associations ou encore les services fiscaux. Il a une grande responsabilité dans la négociation du bien.

Le syndic de copropriété, gestion et administration de la copropriété d’un immeuble

Il est responsable de la gestion des équipements de l’immeuble constituant une copropriété. En effet, un immeuble avec différents locataires ou propriétaires nécessite d’être administré pour fonctionner de façon harmonieuse entre tous ses habitants. Lors d'assemblées générales réunissant les propriétaires, il est établi un règlement de copropriété et les travaux nécessaires à l’entretien de l’immeuble sont votés. Le syndic est alors indispensable dans la coordination de ces réunions. Il rédige ensuite des comptes rendus qui seront envoyés à tous. Le syndic est aussi mandaté pour organiser l’entretien des parties communes et le personnel à recruter pour cette fonction. Il est gardien de la bonne réalisation des travaux décidés en assemblée générale. Enfin, il contracte les assurances de l’immeuble, gère le budget de la copropriété et la représente légalement devant la justice.

L’urbaniste, un médiateur spécialiste du territoire

L’urbaniste est un expert de l'aménagement territorial. Dans un secteur déterminé, il possède une fonction clé au sein des politiques locales. Il est un médiateur qui intervient dans les échanges entre associations de défense des usagers et les collectivités territoriales lors de propositions de projets immobiliers. Une grande part de son rôle est administrative. En effet, il réalise l’étude de faisabilité d’un plan foncier en prenant en compte les aspects financiers, techniques et territoriaux. Il réalise en partenariat avec le maître d’ouvrage un cahier des charges qui devra être respecté par les acteurs du projet. Enfin, il met en place d’autres documents importants tels que le plan local d’urbanisme ou le schéma de cohérence territorial. Pour déployer ses compétences, il devra maîtriser l’outil informatique et les logiciels de conception et de dessins sur ordinateur.

Le comptable immobilier, un spécialiste des transactions immobilières

Le comptable est un professionnel de la finance. Dans toute transaction, son assistance est nécessaire afin d’étudier la cohérence économique du projet. Dans le secteur de l’immobilier, il est indispensable, car de grosses sommes d’argent sont générées. Ainsi, il s’assure que ses clients, particuliers ou entreprises, aient un budget suffisant pour leur plan immobilier. Dans le cas des agences de gestion locative, le comptable contrôle le paiement des loyers et les dépenses. Il établit des bilans financiers mensuels et annuels. Une partie de son rôle consiste également à superviser les contentieux, les risques et les dysfonctionnements financiers et à réaliser les factures et les inventaires. Il peut exercer en indépendant ou être le salarié d’une agence, d’un syndic ou d’une entreprise. Il est toujours en lien avec d’autres experts de l’immobilier. Il passe la majorité de son temps de travail dans un bureau ou face à son ordinateur. Pour cela, il est essentiel qu’il maîtrise l’outil informatique, car il utilise au quotidien des outils professionnels de comptabilité.

En conclusion

L’immobilier est un secteur riche en opportunités. Il plaira aux personnes aimant agir sur le terrain, collaborer et négocier avec d’autres professionnels. Il est très gratifiant de voir un projet se réaliser du début à la fin grâce à l’action de plusieurs corps de métiers. L’immobilier permet d’évoluer professionnellement et personnellement, car il est intimement relié à notre milieu de vie, ce qui en fait une voie passionnante.