Lors de la recherche d’un emploi, la rédaction du curriculum vitae est bien souvent bâclée. C’est pourtant un document de base important sur lequel s’appuient fortement les recruteurs. D’autant plus si vous êtes fraîchement sortie de l’école ou de votre formation et cherchez à entrer dans le monde du travail. Vous vous demandez comment rédiger un CV académique correct ? On vous détaille ci-dessous les différents points à prendre en compte pour décrocher votre premier emploi.

Qu’est-ce qu’un CV académique ?

Le CV académique se réfère au curriculum d’un jeune diplômé ou bien d’un étudiant. Il met en valeur les différentes compétences et qualifications obtenues lors de la formation suivie. Ce type de CV peut aussi bien être employé dans un but de recherche de stage, d’un emploi à temps partiel ou encore d’une première expérience à la sortie de l’école. Dans ce sens, le CV académique détaille précisément l’éducation suivie et les activités qui s’y relient.

CV académique ou CV professionnel ?

Un CV académique se différencie grandement d’un CV professionnel par son contenu. En effet, un curriculum vitæ académique détaille plus avant l’éducation suivie, les publications rédigées, les travaux réalisés, etc. Dans ce dernier, on retrouve ainsi en détail les différentes méthodologies appliquées par l’étudiant comme ces différentes expériences dans le domaine académique. L'objectif reste cependant identique : montrer vos compétences et comment vous pouvez être un atout pour le recruteur.

Comment rédiger un CV académique ?

Pour une rédaction réussie de votre CV académique, il est important d’y intégrer certaines parties. Voici un résumé ci-dessous des points essentiels à prendre en compte.

L’en-tête de votre CV

Tout CV doit contenir une amorce. Cette dernière sert d’accroche et attire l'attention du recruteur. Mettez ainsi en avant votre nom ainsi que prénom et pourquoi pas ajouter un titre visible. À l’aide de ce dernier, vous précisez très clairement au recruteur vos intentions.

Le design et la mise en page

Commencez tout d’abord par choisir une police de caractère. Le CV académique suit les règles de rédaction de n’importe quel curriculum vitæ. Dans ce sens, sa lecture doit rester claire et agréable. Le lecteur doit pouvoir s’y retrouver et obtenir rapidement l’information qu’il désire. Pour cela, tenez-vous à une mise en page unique avec l’utilisation d’une ou deux couleurs maximum. Jouez sur la taille de caractères, le surlignage ou la mise en gras pour mettre en avant certaines informations. En général, il est peu demandé d’ajouter une photo sur un CV académique, tout comme des renseignements personnels, par exemple votre état civil. Toutefois, ceci reste votre décision.

Les expériences professionnelles et d’enseignement

Dans un CV académique, les expériences à développer ne s'arrêtent pas au champ professionnel. En effet, détaillez dans cette partie l’ensemble de votre parcours avec vos différentes expériences dans les domaines de la recherche ou bien de l’enseignement. Ajoutez dans ce but une partie spécifique pour votre apprentissage dans le domaine de la recherche : thèse, contrats de recherche ou post-doctorat.

Dans une autre partie, informez de vos expériences dans le domaine de l’enseignement, si vous en avez. Dans ce cas précis, pour chacune, précisez bien le niveau d’enseignement qui vous a été attribué, si vous avez exercé en classe magistrale ou en travaux dirigés, le nombre d’heures dispensées, vos méthodes, etc. Enfin, n’oubliez pas une partie pour vos expériences professionnelles, si vous en avez. Ces dernières peuvent être en relation avec votre cursus, ou tout simplement des petits jobs d’été ou à temps partiels. Détaillez-les avec les compétences pratiques que vous avez su développer et ainsi démontrer l’expérience gagnée.

Les travaux et publications

Pour un étudiant, les travaux universitaires réalisés et les publications représentent la majeure partie de leurs études. Il est donc essentiel de leur faire une place sur votre CV académique. Pour cela, et pour un visuel réussi, ordonnez vos travaux selon leurs catégories :

  • En premier, faites la liste des ouvrages que vous avez rédigés
  • En seconde place, indiquez les articles réalisés en revue à comité de lecture
  • En troisième place, les chapitres d’ouvrages que vous avez pu rédiger
  • Ensuite, détaillez les articles en revues, mais sans comité de lecture
  • Viennent après le détail des communications non publiées, les séminaires auxquelles vous avez participé, les journées d’étude
  • En avant-dernier, indiquez vos différents comptes rendus de lectures réalisés
  • Enfin, en toute dernière place, informez des rapports de recherches qui n’ont pas été publiés

Chacun de vos travaux doit apparaître de manière ordonnée. Organisez-les de la même façon que lors de la rédaction d’une bibliographie. C'est-à-dire, en commençant par le titre, le nom de la revue ou l’édition, le numéro, puis terminez par la date et le lieu de parution. Si certains de vos articles ou de vos travaux sont en attente d’évaluation, précisez-le avec une mention « en cours ». Réfléchissez bien cependant avant de les ajouter à votre CV académique. Ils doivent apporter un réel plus à sa lecture.

Les formations et les diplômes

Utilisez cette partie pour renseigner sur votre formation, votre parcours académique. Préférez indiquer chacune de vos années en commençant par la dernière en date et terminez par le BAC. Indiquez l’année d’obtention, le titre de votre diplôme ou formation et l’établissement dans lequel vous avez évolué. Vous pouvez ajouter une petite description de l’enseignement suivi si de la place est disponible.

Les compétences

Dans cette rubrique, indiquez au recruteur les différentes compétences que vous avez pu obtenir au fur et à mesure de vos expériences, quelles qu'elles soient. Ceci peut inclure des compétences dans le domaine de l’informatique ou encore les langues que vous maîtrisez. Renseignez également des compétences pratiques, peut être acquises lors d’emploi à mi-temps. Enfin, ajoutez dans cette rubrique les compétences apprises dans le domaine où vous désirez évoluer. Si la place ne vous manque pas, il est également possible d’ajouter une légère description d’une situation exemple où vous avez dû développer cette compétence précise. Vous justifiez ainsi de votre savoir-faire aux yeux du lecteur.