Trouvez le cv parfait

Quel est le top 10 des métiers du recrutement et des ressources humaines ?

« Il n’y a de richesses que d’hommes » disait déjà au 16e siècle le philosophe Jean Bodin, qui soulignait l’importance des ressources humaines (RH). Ce concept est toujours d’actualité et d’autant plus important dans le contexte professionnel. Mais quels sont les 10 métiers les plus porteurs du domaine du recrutement et des RH ?

Secrétaire de direction

Le dirigeant d’une entreprise est souvent particulièrement pris et n’a pas le temps, ni le loisir, de s’occuper des tâches annexes et quotidiennes inhérentes à son emploi. Afin d’être pleinement centré sur les objectifs de réussite de l’entreprise, il lui faut un appui pour gérer son quotidien professionnel. La secrétaire de direction est une assistante qui a pour mission d’assurer la gestion administrative interne et externe d’un dirigeant d’entreprise. À ce titre, elle est notamment en charge de l’organisation de l’agenda de son employeur, de la prise des rendez-vous et de la gestion générale de son emploi du temps. Elle a également compétence pour assurer la communication du directeur en interne de l’entreprise et gérer ses relations avec les différents services. La secrétaire de direction est un atout précieux pour un patron, car elle lui permet de gagner du temps, qu’il mettra à profit pour se concentrer sur son travail.

Gestionnaire des ressources humaines

Les RH dans tout organisme professionnel sont la clef de voûte de l’ensemble de l’établissement, sans lesquelles rien ne pourrait fonctionner. La gestion de cette ressource et primordiale et fait l’objet d’un suivi particulier et très pointu. Le gestionnaire des RH est un expert dans l’utilisation de ces ressources et dans les évolutions des carrières possibles selon les profils professionnels. Il informe le personnel et les chefs de service des obligations légales de chacun, eut égard au droit du travail. Il possède donc toutes les qualités pour arbitrer les conflits en cas de litige. Il réalise l’ensemble des actes de gestion administrative des employés et les oriente dans leur choix de carrière. Le gestionnaire des ressources humaines supervise le travail d’ensemble du recruteur et du gestionnaire de paie.

Hôtesse d’accueil

L’image de l’entreprise est un facteur de réussite essentiel. L’accueil des clients et du public est donc primordial et fait l’objet d’une attention toute particulière. L’hôtesse d’accueil est experte en relations publiques et reste le premier contact avec les intervenants extérieurs. Elle est en charge de recevoir et d’orienter les différents intervenants en leur indiquant à qui s’adresser. Il est essentiel que sa tenue et sa présentation soient parfaites et impeccables. Elle doit également se montrer irréprochable dans les codes de politesse et de bienséance. Le métier d’hôtesse d’accueil ne doit pas être confondu avec celui de secrétaire, même si les deux fonctions sont très proches dans certaines entreprises. La maîtrise de l’anglais, et parfois de certaines autres langues, est un prérequis incontournable pour postuler dans des entreprises multinationales.

Téléconseiller

Les actions commerciales et l’aide aux usagers sont de plus en plus dématérialisées. La pandémie du COVID a également joué un rôle majeur dans le développement de l’assistance à distance. Le téléconseiller a pour mission de prendre en compte les problèmes des clients par téléphone ou par internet et de les orienter vers le service concerné, lorsqu’il n’est pas à même de traiter lui-même la demande. Contrairement aux démarcheurs, le téléconseiller n’émet aucun appel, mais répond aux appels entrants. Il effectue les recherches sur la fiche client disponible sur son poste de travail pour identifier rapidement son interlocuteur et répondre au mieux à ses sollicitations. Il doit, à ce titre, savoir parfaitement maîtriser les outils informatiques et les systèmes d’information utilisés dans son environnement professionnel. Le téléconseiller participe pleinement à l’image de l’entreprise et aux retours d’analyse qui permettront d’optimiser ses actions.

Directeur général

Dans les grandes entreprises, le directeur général est nommé par le conseil d’administration, qui représente les actionnaires et a pour mission de définir les grandes lignes stratégiques à venir. Il ne doit pas être confondu avec le président-directeur général qui préside le conseil d’administration et qui s’assure de l’exécution de la volonté des actionnaires. Le directeur général, souvent le patron de l’entreprise, lui est directement subordonné et traduit ses directives en objectifs particuliers pour chaque service. Son rôle est totalement transverse. Il conduit une équipe de direction composée des principaux cadres dirigeants, comme le directeur administratif et financier, le directeur des ressources humaines ou encore le directeur juridique. Il doit avoir une connaissance générale de tous les domaines de son entreprise, afin de piloter la stratégie à court terme, tout en ayant en tête les grandes lignes stratégiques plus lointaines.

Manager

« Manager » est un terme générique pour définir une personne qui a en charge la gestion et la coordination d’une équipe de plusieurs personnes. C’est un expert du domaine professionnel dans lequel il travaille, ce qui lui permet d’avoir une vision d’ensemble et d’interagir avec les autres chefs d’équipes. Il possède donc une double compétence : des savoir-faire pour diriger une équipe et une expertise technique particulière. Le manager veille à l’épanouissement professionnel et personnel de ses subordonnés. En lien avec le gestionnaire des ressources humaines, il met en œuvre leurs parcours de carrière et les propose pour des promotions ou des formations. Cadre de contact, c’est un référent dans son domaine, qui possède une connaissance transverse des métiers de son équipe. Le manager est un maillon essentiel de la chaîne hiérarchique d’une entreprise.

Cadre dirigeant

Dans une entreprise, de nombreux services sont en interaction constante pour mettre en œuvre la stratégie générale définie par la direction. Le cadre dirigeant fait partie intégrante de l’équipe de direction et est amené à prendre la tête d’un service particulier. Il est épaulé par une équipe de conseillers qui l’appuient dans ses prises de décision. Très autonome, il a souvent de nombreuses et importantes responsabilités et doit impérativement atteindre les objectifs qui lui sont fixés. Il peut être amené à diriger directement plusieurs collaborateurs et doit donc posséder des capacités managériales très développées. Un cadre dirigeant est également expert en relations publiques et montre du sang-froid et un certain charisme en tout temps. C’est un métier très bien rémunéré, mais particulièrement exigeant en termes de disponibilité, de capacité de travail et d’investissement personnel. Le cadre dirigeant est responsable des objectifs fixés devant le comité de direction ou le conseil d’administration.

Conseiller en recrutement

La qualité des RH d’une entreprise est une condition nécessaire à sa réussite commerciale et professionnelle. Au-delà d’une simple question de qualité, les RH doivent être dimensionnées au juste besoin et l’ensemble des postes nécessaires doit être pourvu au bon niveau de compétence et d’expérience. Le conseiller en recrutement est justement l’expert qui est en charge d’engager le personnel à tous les niveaux professionnels de l’entreprise. Il équilibre les flux d’entrées et de sorties en compensant les démissions, les licenciements ou les départs en retraite, dans un souci constant d’amélioration et en recrutant du personnel toujours plus qualifié sur les postes à pourvoir. Il s’occupe également, en relation avec le comptable et le gestionnaire de paie, de l’optimisation de la masse salariale, qui est supposée, dans une entreprise performante, générer plus de bénéfices que de coûts.

Standardiste

La standardiste est la porte d’entrée téléphonique de l’entreprise et le premier contact avec la clientèle ou les usagers. Elle joue un rôle très important de filtrage pour sa hiérarchie, car elle oriente les interlocuteurs vers les bonnes personnes. Elle est également en charge d’effectuer la permanence téléphonique de son supérieur hiérarchique en prenant les messages qui lui sont destinés lorsque ce dernier est absent ou ne doit pas être dérangé. La standardiste fait preuve en tout temps de courtoisie et de clarté. Elle veille à ce que son élocution soit parfaite pour être intelligible de tous. Le métier de standardiste peut exiger beaucoup de polyvalence, car il se fond progressivement avec le métier de secrétaire, d’hôtesse d’accueil ou d’assistante de direction, surtout dans les petites entreprises qui n’ont pas assez de ressources ou de travail pour employer plusieurs personnes.

Secrétaire

Polyvalence est le maître-mot du métier de secrétaire. Il cumule très souvent les fonctions d’accueil physique ou téléphonique, généralement dévolues aux standardistes ou aux hôtesses d’accueil. La secrétaire possède une parfaite maîtrise de l’orthographe et de la langue française en général, car elle est amenée à rédiger ou à relire de nombreux documents. Elle peut également être chargée de la gestion de l’agenda de son supérieur, pour qui elle reçoit et prend des rendez-vous en fonction de son emploi du temps. Elle doit cultiver une discrétion de tous les instants, car elle diffuse de nombreuses informations, parfois très sensibles. La communication est également l’un de ses talents, car elle est parfois la première interlocutrice des clients ou des usagers. À ce titre, elle maîtrise parfaitement les outils téléphoniques, informatiques et bureautiques qui sont à sa disposition.

Les métiers du recrutement et des ressources humaines sont primordiaux dans un établissement professionnel, qu’il soit public ou privé. Les experts du domaine sont très recherchés pour leurs capacités managériales et leurs facultés organisationnelles, qui sont garantes de la performance d’une entreprise.