Trouvez le cv parfait

Devenir caissière

Également connue sous le nom d'hôtesse d'accueil, d'hôtesse de caisse, d'employée en libre-service, la caissière accueille les clients, enregistre leurs articles et encaisse l'argent.

Ainsi, le métier ne s'exerce pas uniquement en supermarché, il peut s'agir de n'importe quel magasin et ses fonctions peuvent également se diversifier.

Petit tour d'horizon du métier de caissière : Quelles sont ses fonctions, les qualités requises, comment accéder à cette profession et quels sont les débouchés.

qu’est-ce qu’une caissière

Le rôle de la caissière : ses missions

Être caissière dans un supermarché ou un grand magasin n'est pas la même chose que l'être dans une petite structure où on aura tendance à demander davantage de polyvalence.

Les fonctions communes à toutes les caissières

Les tâches pouvant être demandées à la caissière sont les suivantes :

  • Ouverture et fermeture du magasin ;
  • Vérification du fond de caisse ;
  • Accueil des clients ;
  • Scannage des articles ou entrée manuelle du code barre ;
  • Annonce du montant dû et offre de diverses possibilités de règlement ;
  • Déduction des coupons promotionnels ;
  • Demande au client s'il souhaite bénéficier d'une carte de fidélité ;
  • Rangement des courses dans les sacs ;
  • Remise du ticket de caisse.

Les fonctions annexes

En dehors des fonctions classiques, certaines boutiques peuvent exiger des missions annexes telles que :

  • Rangement des rayons et du magasin ;
  • Étiquetage des produits ;
  • Surveillance de la clientèle ;
  • Conseils aux clients.

Sa tenue de travail

Une caissière doit être reconnaissable, elle représente l'image de marque de l'enseigne, son apparence doit donc être impeccable. Ainsi, elle est souvent soumise au port d'un uniforme.

En fonction du lieu et de la structure, il peut s'agir d'un simple gilet aux couleurs du magasin, comme il peut s'agir d'un ensemble complet (jupe ou pantalon, blazer et badge, chaussures noires obligatoires, etc.).

On peut lui demander également quelques efforts comme avoir les cheveux attachés, être maquillée discrètement, ne pas porter de bijoux, etc.

Côté équipement de travail, une caisse enregistreuse est mise à sa disposition, un scanner ou pistolet flasher également.

Son environnement de travail

L’environnement est plutôt féminin puisqu'on retrouve une majorité de femmes à ce poste.

La caissière, malgré les apparences, fait un travail d'équipe. En effet, elle est membre d'un groupe exerçant sous la responsabilité du gérant du magasin (ou d'un chef de caisse dans les plus grosses structures).

Ce dernier est alors plutôt enclin à gérer les fonds de caisses, les problèmes afférents au quotidien de ses caissières, etc.

Concernant sa caisse, celle-ci peut être vérifiée soit par son responsable direct, soit par le service comptable du magasin.

Quelles sont les qualités requises pour devenir caissière

En termes de personnalité, une caissière doit avoir le sens du client : être souriante, polie, courtoise et serviable.

Une grande amabilité et le sens du contact sont donc deux qualités nécessaires.

On lui demande également d'avoir quelques compétences mathématiques comme être capable de compter son fond de caisse et être au fait des procédures d'encaissement.

Cela étant, l'émergence des caisses automatiques a facilité un peu leur quotidien puisque, désormais, il faut davantage connaître les procédures techniques relatives à la mise en marche de la machine ou défaillance de cette dernière.

Les avantages et inconvénients du métier de caissière

Les avantages du métier de caissière

Ce métier est facilement accessible (pas de diplôme requis) et offre des horaires décalés et des possibilités de travailler à temps partiel. Ainsi, ces avantages peuvent aisément attirer les jeunes étudiants, leur permettant ainsi de poursuivre leurs études tout en exerçant un travail.

On pourrait croire qu'avec l'émergence des caisses automatisées, de nombreux emplois sont supprimés. Certes, il y a une importante part de vérité et certains prétendent que le métier de caissière, qui a connu un grand essor dans les années 60, pourrait être voué à disparaître. Rassurons-nous, beaucoup de gens préféreront toujours le contact humain et à choisir entre une caisse automatique et une caissière aimable, leur choix sera vite fait. Mais surtout, ce changement permet de développer le métier de caissière vers un poste d'hôtesse d'accueil, plus enclin à l'assistance et la relation client, quelque chose que les robots automatisés ne sont pas encore en mesure d'offrir.

Les inconvénients du métier de caissière

Le principal inconvénient est la répétition de mouvements dans une position assise prolongée, qui peut être douloureuse sur du long terme et causer de réels problèmes de dos.

Le second problème est plutôt relatif aux horaires décalés, la caissière doit s'adapter aux horaires du lieu où elle travaille, elle peut être du matin une semaine et du soir la semaine suivante. Il est donc loin d'être simple d'organiser sa vie de famille, de trouver une nourrice capable de s'adapter à des horaires si variés.

Enfin, dans les points négatifs, n'oublions pas de mentionner le salaire qui commence très bas (SMIC) avec de petites perspectives d'évolution seulement.

Comment devenir caissière

Études et formations requises pour la caissière

Les diplômes

A la base, aucun diplôme n'est exigé pour devenir caissière.

Cela étant, il faut savoir que certaines enseignes sont beaucoup plus exigeantes que d'autres et vont réclamer un niveau 3e ou un diplôme en vente.

Les diplômes de ventes sont donc une opportunité d'acquérir les bases du métier, de se spécialiser dans un domaine particulier ou de se faire embaucher plus facilement avec un profil davantage remarqué.

Voici les diplômes de vente pouvant être envisagés :

  • CAP Commerce ;
  • CAP Vente ;
  • CAP Agent Polyvalent de Restauration ;
  • BAC Pro Technicien Conseil Vente en Jardinerie ;
  • BAC Pro Métiers du Commerce et de la Vente ;
  • BAC Pro Métiers de l’Accueil ;
  • Etc.

Les modes de formation

L'ensemble des diplômes mentionnés ci-dessus peuvent être réalisés soit en formation continue soit en formation en alternance.

Le contrat d'apprentissage présente un grand nombre d'avantages :

  • Travailler à partir de 16 ans (voir 15 ans en fonction de votre mois de naissance) ;
  • Profiter d'un salaire et des mêmes droits que l'ensemble des salariés de l'entreprise.

De plus, débuter en alternance permet d'optimiser les chances d'évoluer au sein de l'entreprise, car vous êtes pris sous l'aile de votre formateur dès les premiers jours de votre formation et êtes familiarisé avec tous les aspects du métier et des procédures internes. Cela fait de vous un très bon élément.

Sachez également qu'en passant un certain temps dans la même entreprise, vous avez la possibilité d'augmenter votre niveau scolaire avec une VAE (Validation des Acquis de l’Expérience).

Quels sont les débouchés

Un accès à des secteurs très variés

Quand on pense à caissière, on a tendance à imaginer la caissière d'un hypermarché (grande distribution), mais, en réalité, ce métier donne accès à des établissements et univers très variés, tels que la billetterie, l'animalerie, les bijoux, le prêt-à-porter, la jardinerie, etc.

Cette diversité permet d'accéder à un plus grand nombre de postes, de se diriger vers des domaines pour lesquels on présente de l'affect et de changer de secteur en cours de route si le besoin s'en fait ressentir.

Être caissière c'est la chance de ne pas être cantonnée à un seul secteur.

Le salaire

Une caissière débutante en grande distribution commencera avec un SMIC. Toutefois, elle bénéficie de l'ensemble des avantages sociaux du magasin qui peuvent être :

  • Tickets restaurants ;
  • Chèques vacances ;
  • Reduction places de cinéma ;
  • Cadeaux de Noël ;
  • Prime sur les objectifs ;
  • Prime d'intéressement.

Si la caissière reste au même poste (pas de responsabilité supplémentaire), son salaire évoluera au même niveau que le SMIC qui est revu chaque année afin de s'adapter à l'augmentation du coût de la vie.

,Mais elle peut également percevoir des primes qui lui permettront de profiter d'un revenu un peu plus élevé.

Les évolutions de carrière

L'évolution la plus courante est de devenir chef de caisse : c'est-à-dire qu'elle en viendra à gérer une équipe de caissières.

Ses compétences se développeront puisqu'elle devra pratiquer le management (gestion d'une équipe et des conflits pouvant avoir lieu), avoir de bonnes capacités organisationnelles et d'adaptabilité notamment avec la gestion des plannings, et évoluer en comptabilité (vérifier et contrôler les paiements, procéder aux fonds de caisse, saisir les écritures comptables, etc.).

Son salaire évoluera donc en même temps que ses responsabilités.

Dans ce cas, le salaire sera plutôt aux alentours de 1800 euros nets par mois.

En fonction du secteur choisi, il est possible d'évoluer vers des postes plus spécifiques comme le merchandising ou le management, notamment en suivant des formations internes.

Les horaires de travail

Le planning des caissières est clairement soumis aux horaires de la boutique dans laquelle elle travaille, ainsi les horaires et les jours sont très variables d'un magasin à un autre.

Par exemple, en grandes surfaces, les amplitudes d'ouvertures sont larges puisqu'elles peuvent être de 8h à 21h et du lundi au dimanche. Selon le planning, la caissière peut être plutôt du matin ou du soir avec certaines obligations sur les week-ends.

Dans la mesure où elle dépend des horaires de son magasin employeur, certains secteurs vont avoir des périodes de vente plus importantes avec davantage de périodes d'ouverture et d'amplitude horaire (soldes, fêtes de Noël, fête des mères, etc.). Il est donc tout à fait possible de devoir effectuer des heures supplémentaires pendant ces périodes spécifiques.

Comment postuler pour devenir caissière ? Conseils pour réussir sa candidature

Avant de parler de candidature en tant que telle, rappelons que vous avez plusieurs manières de postuler à un emploi :

  • Via une adresse mail de contact généralement fournie dans les offres d’emploi ;
  • Directement sur le site internet de l’entreprise : généralement pour les candidatures nécessitant un processus personnalisé en ligne ou pour les candidatures spontanées ;
  • Physiquement : méthode préférée si vous avez un contact sur place, ce qui vous donnera peut-être l’opportunité d’effectuer un premier entretien et démontrera votre motivation.

Comment démarrer sa candidature pour devenir caissière ?

Pour lancer votre candidature et pourvoir un poste de caissier(e), vous devrez au préalable préparer un CV (Curriculum Vitae) et une lettre de motivation. Voici en outre quelques instructions à retenir:

  • Rédiger un CV caissier est d’une importance capitale car ce document est une carte d’identité professionnelle qui résume votre expérience et décrit vos compétences. Il est donc important de bien le détailler, tout en le rendant aussi concis et attractif que possible ;
  • Dans votre lettre de motivation vous expliquerez pourquoi vous avez choisi l’entreprise en question en utilisant un vocabulaire ferme et positif pour convaincre le recruteur ;
  • Après l’envoi de votre candidature pour devenir caissier(e), n'hésitez pas à relancer l'employeur pour avoir un feedback sur votre demande ;
  • De même, après un entretien, n’hésitez pas à envoyer un mail au recruteur ou le contacter par téléphone afin de le relancer et le remercier de vous avoir donné l’opportunité de le rencontrer,.

Bon à savoir :Avec la prédominance du numérique, la majorité des candidatures se font désormais via internet. La candidature est souvent contenue dans un petit “mail de motivation”. Pour éviter que votre candidature soit noyée dans la masse, soignez vraiment l’écriture de ce fameux mail pour donner envie au recruteur de regarder la suite et d’en savoir plus sur votre profil.

Nous utilisons des cookies pour gérer notre site web, analyser votre utilisation de nos services, gérer vos préférences en ligne et personnaliser le contenu des annonces. En acceptant nos cookies, vous obtiendrez un contenu pertinent et des fonctionnalités de médias sociaux, des publicités personnalisées et une expérience de navigation améliorée.