Trouvez le cv parfait

Top 10 des métiers du service à la personne

Ceux qui aiment le contact humain choisiront peut-être un métier de service à la personne. C’est une filière professionnelle qui est valorisante et dans laquelle on se sent utile. Les principales qualités requises sont la communication, le sens des responsabilités, l’autonomie et l’empathie. Ce sont des métiers dans lesquels on est amenés à être en contact avec des personnes ayant besoin d’aide dans leur vie quotidienne. Par exemple, des personnes âgées, des individus porteurs de handicaps, des enfants ou encore des bébés. Ces professions s’exercent au domicile des clients ou dans des institutions en tant que travailleur indépendant ou comme salarié d’une entreprise de service à la personne. Alors, quels sont les métiers les plus attractifs de ce domaine ? Et quelles sont leurs spécificités et quelles compétences sont requises ?

Garde d’enfant à domicile, autonomie et contact humain

La personne qui choisit d’être garde d’enfant à domicile exerce son activité comme indépendante. Il peut aussi être le salarié d’une agence de service à la personne. Il s’agit dans ce métier de s’occuper d’enfants de toutes les tranches d’âge au domicile de leurs parents. Par exemple, une maman qui travaille en horaires décalés pourra avoir besoin de quelqu’un pour garder son enfant à la sortie de l’école en fin de journée. C’est aussi d’une grande aide pour quelqu’un qui télétravaille à la maison avec un bambin. Pour la petite enfance, il faut avoir un diplôme spécifique, néanmoins ces postes sont accessibles à tous ceux qui ont envie d’être en contact avec les plus petits.

Assistante maternelle, travail à la maison et petite enfance

La profession d'assistante maternelle est un métier majoritairement féminin. Il s’agit d’obtenir un agrément auprès de la Protection Maternelle Infantile (PMI), un service départemental afin de pouvoir garder jusqu’à quatre enfants à son propre domicile. La maison d’une assistante maternelle devra être aménagée et sécurisée en conséquence. C’est une profession prenante et il faut être prêt à passer la journée entière à la maison avec de grandes amplitudes horaires. L’avantage certain, c’est que c’est un métier qui permet d’être autonome et de décider des horaires pendant lesquels on souhaite travailler. Il s'agit d'avoir de solides connaissances en développement des enfants en bas âge et être prêt à s’adapter à chaque famille. Certaines mamans y verront également l’opportunité de pouvoir garder leur propre bambin au domicile.

Aide-soignant, une assistance pour les gestes du quotidien

C’est une profession qui fait partie du domaine médical. En effet, beaucoup d'aides-soignants travaillent en structure hospitalière ou en institution, comme par exemple les maisons de retraite. Il arrive cependant qu’ils interviennent à domicile. L’essence de ce métier consiste à accompagner des personnes en perte d’autonomie dans l'accomplissement des gestes d’hygiène, de santé et de confort de la vie quotidienne. Par exemple, un aide-soignant pourra aider une personne handicapée à prendre son traitement, à faire sa toilette ou à s’habiller. C’est une fonction qui demande une capacité d’écoute et une bonne condition physique, car il faut parfois aider les individus à se déplacer.

Aide à domicile, une présence pour les personnes en perte d’autonomie

Les aides à domicile interviennent dans le foyer des personnes ayant besoin d’assistance dans leur vie quotidienne. Cela peut-être une nécessité de faire le ménage dans leur maison, de préparer des repas ou de faire la toilette. Généralement, l’aide à domicile concerne les individus ayant un handicap et les personnes âgées en perte d’autonomie. Les aides à domicile sont issues de milieux professionnels variés, et aucun diplôme n’est particulièrement requis. Ils travaillent la plupart du temps pour des agences d’aide à la personne. C’est néanmoins un métier qui peut s’exercer de manière autonome avec notamment les chèques emploi service.

Employé de maison, un professionnel polyvalent

Un employé de maison est une personne polyvalente et « touche-à-tout ». Il est embauché par un particulier. Il pourra lui être demandé de réaliser diverses tâches. Par exemple, il sait tondre la pelouse, faire le ménage, préparer des repas, aider à la toilette, garder des enfants ou encore faire du soutien scolaire. L’employé de maison est autonome dans ses déplacements et dans ses recherches d’employeurs. Il a des qualités relationnelles bien ancrées et il fait preuve d’écoute.

Auxiliaire de vie sociale (AVS), l’accompagnement des personnes fragiles au domicile

L’auxiliaire de vie sociale est employé par des collectivités territoriales, par des institutions et il peut aussi travailler à son compte. Il a pour rôle d’accompagner les individus fragiles dans tous les actes du quotidien, à l’exception des soins infirmiers ou médicaux. Il se rend au domicile des personnes âgées ou porteuses de handicaps pour les aider à la toilette ou à la préparation des repas par exemple. Par ailleurs, il sait accompagner la réalisation des tâches administratives et possède une fonction sociale, à la différence des autres métiers précédemment cités. Il agit également auprès des familles ayant des enfants en bas âge ou avec des difficultés sociales. Il travaille avec des partenaires et il est souvent moins isolé que les autres professionnels.

Technicien de l’intervention sociale et familiale (TISF), le travailleur social de l'aide à domicile

Les techniciens de l’intervention sociale et familiale ou TISF sont des travailleurs sociaux. Leur métier peut ressembler à celui des auxiliaires de vie sociale sauf qu’ils ont plus de responsabilités. Leur action se déploie généralement dans le cadre d’un projet socio-éducatif porté par une institution du secteur médico-social (par exemple l’Aide Sociale à l’Enfance ou des Instituts Médico-Educatifs). Le TISF a un rôle éducatif et préventif. Il peut en effet participer à la mise en place de projets de prévention auprès d’adolescents usagers de drogues ou pour des familles en difficulté. Il a également une fonction de veille vis-à-vis des maltraitances et violences intrafamiliales.

Aide médico-psychologique (AMP), à mi-chemin entre le social et le soin

Les aides médico-psychologiques appartiennent également à la catégorie des travailleurs sociaux. Leur mission se situe néanmoins à la frontière avec le soin. C’est un emploi accessible aux individus n’ayant pas obtenu le baccalauréat. Généralement, les AMP exercent leurs fonctions dans des institutions du secteur médico-social recevant des personnes ayant besoin d’assistance pour réaliser les gestes du quotidien. Ces professionnels interviennent pour l’aide à la toilette, les déplacements, le soutien à la prise du repas ou aux loisirs. Ils accompagnent les individus fragiles dans tous les moments nécessaires. Il faut pour cela une bonne capacité d’écoute. Il est aussi important d’être en forme physiquement afin de pouvoir assister les personnes de la meilleure façon possible. Ils exercent généralement au sein d’équipes pluridisciplinaires composées de travailleurs sociaux et de thérapeutes.

Opérateur de téléassistance, agir à distance dans les situations d’urgence

L’opérateur de téléassistance intervient à distance, généralement par téléphone. La plupart du temps son action s’inscrit dans le cadre d’un projet de maintien à domicile de personnes âgées, handicapées ou en perte d’autonomie. Il est salarié d’une association ou d’une collectivité territoriale auprès de laquelle le client a souscrit un contrat d’assistance. En cas d’urgence, les opérateurs de téléassistance sont sollicités afin d’écouter, de rassurer, d’orienter ou de faire intervenir les secours. Les plateformes sont joignables tous les jours et 24h/24. Les opérateurs doivent donc être disponibles sur des plages horaires très étendues. Il est important dans cette profession de faire preuve d’écoute et de sang-froid dans les cas d’urgence. Il doit aussi savoir conseiller et discerner les différents degrés de gravité dans les situations aléatoires qu’il doit gérer pendant son temps de travail. Il a également une grande responsabilité, puisque c’est lui qui est amené à actionner les secours en cas d’accident. C’est un métier qui est en développement, car la population est vieillissante.

Enseignant à domicile, entre transmission et autonomie

Devenir professeur à domicile, c’est transmettre son savoir aux personnes qui en ont besoin tout en étant libre de gérer ses horaires et ses déplacements. C’est une profession qui peut s’exercer en autonome, comme salarié d’une association ou d’une agence. Effectivement, c’est un métier qui est de plus en plus demandé. Avec le développement des moyens de communication, il peut également désormais être pratiqué en visioconférence. L’enseignant à domicile possède des compétences dans un domaine précis. Il est diplômé en mathématiques, en littérature ou en anglais. Il peut cependant être polyvalent pour proposer des cours aux enfants scolarisés en école primaire. Être professeur à domicile, c’est aussi par exemple dispenser des séances de sensibilisation à l’informatique à des personnes retraitées. C’est un métier relationnel et créatif dans lequel il faut faire preuve de pédagogie et de patience.

Conclusion

Les métiers du service à la personne sont riches humainement et permettent à ceux qui adoptent cette voie d’être constamment en train d'apprendre sur eux-mêmes et sur les autres. C’est un secteur qui offre parfois une certaine autonomie, ce qui sera un avantage pour certains individus. Le travail en équipe pluridisciplinaire a aussi une place importante. Choisir ce secteur professionnel, c’est ne jamais s’ennuyer et avoir tous les jours la satisfaction d’être utile aux autres. Ce sont des métiers-vocation qui demandent d’accepter les êtres humains tels qu’ils sont et sans jugement. Par conséquent, il faudra également être armé de patience et de pédagogie tout en sachant prendre le temps de se reposer après le travail.