Trouvez le cv parfait

Devenir contrôleur de gestion

Véritable garant de la bonne tenue du budget d’une entreprise, le contrôleur de gestion est indispensable à l’essor de celle-ci. D’abord, nous allons voir ici son rôle en expliquant rapidement son travail, puis en évoquant ses missions. Après, nous énoncerons les qualités requises pour cet emploi ainsi que les formations permettant d’y accéder. Enfin, nous donnerons quelques précisions pour savoir comment devenir contrôleur de gestion, avant de conclure en mentionnant le salaire et les débouchés liés à ce poste.

Quel est le rôle d’un contrôleur de gestion ?

En quoi consiste le métier de contrôleur de gestion ?

Le rôle principal du contrôleur de gestion est d’optimiser les finances de l’entreprise et ses profits. Il dialogue avec les services de l’entreprise pour recueillir leurs données. Ainsi, il effectue le suivi des résultats de la société et leur vérification.

Le contrôleur de gestion programme les finances d’une entreprise et dresse un budget prévisionnel. Il s’assure que les dépenses restent en conformité avec le planning et ses préconisations. Lorsque les résultats de l’entreprise se trouvent en dessous de ses indications, il doit fournir des solutions adéquates, puis les présenter à la direction pour validation. C’est également lui qui analyse les données en cas de fusion d’entreprises pour évaluer la rentabilité.

Quelles sont les missions du contrôleur de gestion ?

Si dans les grandes entreprises le travail du contrôleur de gestion s’articule principalement autour de l’optimisation des finances, ce n’est pas pareil dans les PME (Petites et Moyennes Entreprises) où il peut être appelé à accomplir des activités complémentaires comme la gestion des employés ou des tâches administratives. Dans la majeure partie des cas, un contrôleur de gestion est rattaché au pôle financier ou comptable et s’occupe des missions suivantes :

  • Vérification de la gestion de l’entreprise et déploiement des moyens nécessaires pour y parvenir.
  • Collecte des données auprès des services de l’entreprise.
  • Analyse des chiffres et résultats de la société.
  • Création d’un budget prévisionnel pour la société où un service précis.
  • Fournir des solutions financières et des plans pour que les chiffres de la société coïncident avec ses prévisions.
  • Devancer les problèmes financiers et prévoir des actions à mener pour optimiser le budget.
  • Écrire des rapports financiers sur l’entreprise pour la direction ou les actionnaires.

Quels atouts sont essentiels pour être contrôleur de gestion ?

Assez logiquement, un contrôleur de gestion doit être à l’aise avec les chiffres, les mathématiques et faire preuve d’une grande rigueur. Un esprit analytique et une excellente organisation apparaissent également indispensables pour ne pas commettre d’erreur avec les données financières manipulées. De plus, la discrétion reste de mise pour ne pas divulguer d’informations cruciales et porter préjudice à la société pour laquelle il travaille.

Un sens aiguisé du relationnel, de bonnes compétences en communication et une certaines fermeté sont nécessaires pour dialoguer avec les différents acteurs de l’entreprise, obtenir les données souhaitées et livrer les recommandations. En outre, le contrôleur de gestion doit être capable de flexibilité, notamment lors des bilans ou des situations difficiles qui imposent bien souvent davantage de travail sur une courte période. La très grande majorité des entreprises exigent de la part de leur contrôleur de gestion une solide maîtrise de l’anglais, des outils informatiques et des logiciels de type ERP ou comptable.

Pour résumer, un bon contrôleur de gestion doit :

  • Travailler avec des chiffres.
  • Avoir un esprit de synthèse.
  • Faire preuve d’autonomie et de rigueur.
  • Être organisé.
  • Rester serein dans les situations délicates.
  • Communiquer aisément.
  • Savoir utiliser les outils informatiques (tableurs, ERP, logiciels comptables…).
  • Parler anglais.

Quelles sont les contraintes du contrôleur de gestion ?

Le métier de contrôleur de gestion comporte quelques contraintes. Tout d’abord, il réclame des études relativement longues et de l’expérience pour accéder au poste. Ensuite, il faut être capable de travailler sous pression en cas d’urgence. De plus, il n’est pas rare qu’un conseiller de gestion effectue des déplacements professionnels réguliers.

La productivité du contrôleur de gestion peut être impactée lorsque les services de l’entreprise tardent à fournir leurs données, ce qui représente une source de stress. La tâche implique aussi une certaine pugnacité et une vigilance qui peuvent participer à une image austère auprès de quelques employés de l’entreprise.

Quelle formation pour être contrôleur de gestion ?

Pour la grande majorité des formations permettant d’exercer dans le domaine du contrôle de gestion, un baccalauréat avec des spécialités économique et sociale ou STMG (Sciences et Technologies du Management et de la Gestion) reste conseillé. D’ordinaire, les entreprises recrutent un contrôleur de gestion disposant d’un Bac +5 alors que pour un poste d’assistant de contrôleur de gestion un Bac +2 ou Bac +3 peut suffire. Idéalement, un contrôleur de gestion doit obtenir un diplôme qui contient des modules relatifs à la comptabilité, l’économie, la finance et bien entendu à la gestion. Voici quelques formations qui permettent d’acquérir des connaissances fondamentales pour ce poste :

  • La licence professionnelle mention métiers de la gestion et de la comptabilité (Bac +3).
  • La licence professionnelle management des organisations (Bac +3).
  • Un bachelor en management (Bac +3)
  • Un Diplôme de Comptabilité et de Gestion -DCG (Bac +3).
  • Un Bachelor Universitaire de Technologie en Gestion des Entreprises et des Administrations -BUT GEA (Bac +3).
  • Un diplôme émanant d’une école de commerce et relatif à la finance ou au contrôle de gestion (Bac +5).
  • Un diplôme d’un Institut d’Etudes Politiques -IEP avec une spécialisation en économie et finance (Bac +5).
  • Un Diplôme Supérieur de Comptabilité et Gestion -DSCG (Bac +5).
  • Un master mention Comptabilité, Contrôle, Audit -CCA (Bac +5).
  • Un master Contrôle de Gestion et Audit Organisationnel -CGAO (Bac +5).
  • Un master audit conseil et contrôle (Bac +5).
  • Un master pro en finance, comptabilité et contrôle de gestion (Bac +5).
  • Un magistère Banque Finance Assurance -BFA ou Economie et Finances Internationales -Magefi (Bac +5).
  • Un Master Spécialisé -MS en audit interne et contrôle de la gestion (Bac +6).

Comment devenir contrôleur de gestion ?

Bien souvent, les entreprises n’embauchent pas un contrôleur de gestion disposant simplement d’un diplôme en relation avec cette activité. Il est très commun qu’elles réclament également des références et une certaine expérience en entreprise. Afin de mettre toutes les chances de votre côté, n’hésitez pas à enrichir votre cursus à l’aide d’une formation complémentaire, surtout si vous souhaitez vous spécialiser dans un secteur particulier.

Quel salaire pour un contrôleur de gestion ?

Un contrôleur de gestion perçoit un salaire variable en fonction de son expérience, du type d’entreprise qui l’emploie et de la zone géographique. Notons au passage qu’en Île-de-France, le revenu d’un contrôleur de gestion demeure supérieur à celui de la province.

Pour un débutant, on évalue le salaire brut moyen entre 2300 € et 2500 € par mois. Régulièrement, le salaire se compose d’une partie fixe qui peut être complétée par une prime de résultats. Les entreprises proposent parfois des avantages additionnels comme un 13e mois ou un véhicule de fonction. Voici un récapitulatif avec une estimation de salaire selon l’ancienneté :

  • Un jeune avec son diplôme en poche peut espérer gagner entre 28 000 € et 35 000 € brut par an.
  • Un jeune cadre avec 5 ans d’expérience peut espérer toucher entre 35 000 € et 50 000 € brut par an.
  • Un contrôleur de gestion confirmé peut percevoir un salaire entre 50 000 € et 80 000 € brut par an.
  • Le salaire d’un directeur du contrôle de la gestion expérimenté peut s’élever à plus de 80 000 € brut par an.

Quels débouchés pour un contrôleur de gestion ?

La carrière d’un contrôleur de gestion

Si le rôle de contrôleur de gestion dans une PME réclame régulièrement une certaine polyvalence, il n’en est pas de même dans les grandes entreprises. En effet, celles-ci proposent d’ordinaire des postes davantage spécialisés tels que contrôleur budgétaire, contrôleur commercial, contrôleur industriel, contrôleur financer… De surcroît, le travail peut prendre une autre envergure, notamment lorsque la société est cotée en bourse et que des rapports doivent être fournis aux actionnaires plus fréquemment.

Selon son parcours et ses qualifications, un contrôleur de gestion peut occuper un poste avec plus ou moins de responsabilités, allant d’assistant de contrôleur de gestion junior à directeur de contrôle de la gestion d’une entreprise. Après plusieurs années de travail, idéalement au sein de la même société, un contrôleur de gestion peut progresser et prétendre au poste de directeur du contrôle de gestion. Il est également possible d’envisager une carrière dans les métiers liés à la finance et devenir directeur de centre de profit, directeur d’audit, directeur financier…

Trouver un poste de contrôleur de gestion

Comme nous l’avons vu, les entreprises ne recrutent pas facilement un contrôleur de gestion tout droit sorti de l’école et préfèrent qu’il possède une certaine expérience du terrain. Ainsi, il est conseillé de travailler en tant qu’assistant de gestion pendant au moins 5 ans avant de postuler pour le poste pour un tel emploi.

On retrouve un contrôleur de gestion dans toutes les grandes entreprises, mais aussi dans de multiples PME et plus rarement en PE (Petites Entreprises). Le secteur industriel offre de nombreuses opportunités pour travailler comme contrôleur de gestion. La fonction publique permet également d’exercer cette profession, mais il faudra évidemment passer par un concours pour être embauché.

Quelques conseils à suivre pour commencer à travailler en tant que contrôleur de gestion

Créer un dossier de candidature

Pour trouver un emploi en tant que contrôleur de gestion, vous devez en premier lieu concevoir un dossier de candidature qui se comporte essentiellement d’un CV (curriculum vitae) et d’une lettre de candidature.

Faire un CV

Votre CV contrôleur de gestion doit posséder les caractéristiques suivantes :

  • Être attractif, lisible et adapté à l’offre d’emploi ;
  • Être en adéquation avec votre projet professionnel. Point à ne pas négliger afin de vous épanouir dans votre futur poste et concrétiser vos ambitions ;
  • Contenir une présentation pertinente de vos expériences professionnelles ou formatives en lien avec le poste ciblé. Vos compétences professionnelles doivent aussi être bien mises en avant.

La lettre de motivation

Votre lettre de motivation au même titre que votre CV doit être attractive et en adéquation avec le poste visé. Elle doit aussi démontrer au recruteur:

  • Votre motivation à obtenir le poste. Pour ce faire, partagez par exemple votre grande connaissance de l’entreprise cible, de ses valeurs, de ses objectifs business et financiers.
  • Vos expériences professionnelles et les qualités requises pour l’offre d’emploi visée en employant un vocabulaire technique maîtrisé et pertinent ;

Préparer l’entrevue

Le jour de l'entretien, vous devez fournir des arguments convaincants pour laisser une empreinte positive auprès de votre recruteur. Parallèlement, pour éviter le stress et se positionner avec assurance et sous votre meilleur profil le jour j, entraînez-vous et préparez-vous pour cet entretien via des simulations.

Nous utilisons des cookies pour gérer notre site web, analyser votre utilisation de nos services, gérer vos préférences en ligne et personnaliser le contenu des annonces. En acceptant nos cookies, vous obtiendrez un contenu pertinent et des fonctionnalités de médias sociaux, des publicités personnalisées et une expérience de navigation améliorée.