Trouvez le cv parfait

Devenir paysagiste

Exercer en tant que paysagiste, c’est aménager les espaces verts d’une commune et se spécialiser de la mise en valeur végétale d’un environnement. À ne pas confondre avec un jardinier, paysagiste est un véritable architecte extérieur. Vous êtes intéressé par le métier de paysagiste ? Nous vous avons condensé le principal à savoir pour devenir paysagiste ci-dessous.

Qu’est-ce qu’un paysagiste ?

Maladroitement confondu avec un jardinier, ces deux métiers sont pourtant bien distincts. Tous deux, bien évidemment, maîtrisent le jardinage et la connaissance des plantes et végétaux, cependant, le paysagiste, à la différence du jardinier, n’est pas en charge des jardins. En effet, le travail du paysagiste est centré sur l’aménagement de ces derniers et d’un ensemble d’espaces verts. Il suit pour cela un cahier des charges précis.

À l’aide de ses connaissances et de son goût pour l’esthétisme, le paysagiste recherche les meilleures dispositions végétales possibles pour un endroit donné, et selon sa finalité, ainsi que du nécessaire pour y arriver. Il doit pour cela prendre en compte différents paramètres du terrain, ainsi que de se renseigner sur la météo.

Pour arriver à ce résultat, le paysagiste utilise différents outils à sa disposition comme des logiciels de DAO, des dessins, des croquis… Il peut également être amené à travailler conjointement avec d’autres professionnels comme des jardiniers, des urbanistes ou des spécialistes botaniques.

Le rôle et les missions d’un paysagiste

La mission principale d’un paysagiste est de valoriser l’architecture et la beauté d’un espace donné. Il combine ainsi l’aspect décoratif à celui d’aménagement. Ainsi, et pour chaque espace qui peut lui être confié, il doit pouvoir le mettre en valeur de la meilleure des manières. Ces endroits peuvent se retrouver aussi bien en ville qu’en campagne, ce qui lui permet de varier ses créations.

En plus de cela, un paysagiste peut également être appelé pour rénover un espace déjà présent ou bien comme conseiller. En effet, lors de la mise en route de certaines constructions ou de projets urbains, il peut être employé comme spécialiste de l’environnement.

Les fonctions du paysagiste sont ainsi variées :

  • Concevoir les plans d’aménagement
  • Analyser le paysage
  • Diagnostiquer un site en vue d’un aménagement
  • Organiser les travaux
  • Entretenir un espace aménagé
  • Élaborer des documents techniques ou bien administratifs

Les qualités requises pour devenir paysagiste

Pour réussir en tant que paysagiste, il est essentiel de travailler certaines qualités personnelles. Un paysagiste est en effet amené à travailler avec de nombreuses personnes, clients ou professionnels. Pour cela, un sens du relationnel est primordial, ainsi que de pouvoir travailler au sein d’une équipe.

Du côté technique, un paysagiste doit maîtriser certains domaines comme l’architecture, le génie civil ou encore la mécanique. De plus, il est amené à manipuler des connaissances administratives ou juridiques lors de ses projets. Enfin, il est préférable de posséder une bonne connaissance du monde végétal, ainsi que de développer son côté artistique et créatif, essentiel pour valoriser l’esthétique d’un lieu.

Quels sont les avantages et inconvénients du paysagiste ?

Les avantages de devenir paysagiste

La principale caractéristique du métier de paysagiste est qu’il travaille en extérieur. Ceci peut alors s’identifier comme un avantage ou un inconvénient. C’est un aspect intéressant du fait que le professionnel exerce en grand air. Il est évidemment important d’aimer être en extérieur la plupart du temps.

Les inconvénients de devenir paysagiste

À l’inverse, les aléas climatiques peuvent rendre quelque peu compliqué le métier de paysagiste. Ce dernier peut alors être amené à exercer sous la pluie ou le froid, voire des chaleurs intenses.

Comment devenir paysagiste ?

Les formations existantes pour exercer en tant que paysagiste demandent l’acquisition minimum d’un niveau bac. À la suite de cela, il est possible d’arriver à un bac+2 ou +3 selon vos envies. Ceci vous permet d’accéder à des professions comme chef de chantier espaces verts, conducteur de travaux paysager, chef jardinier, technicien supérieur en bureau d’études ou chef d’entreprise en espaces verts.

Il est ensuite possible d’étendre ses études jusqu’en bac+5. Vous obtenez alors un diplôme d’ingénieur du paysage ou bien un titre de concepteur du paysage. Il est également important de prendre en compte que le métier de paysagiste ne bénéficie pas actuellement de protection académique. Il est alors possible de s’approprier le titre de jardinier-paysagiste sans l’obtention d’une formation professionnelle associée. La profession de concepteur du paysage est quant à elle protégée et l’utilisation de son titre est réglementée.

Exemple de formation pour devenir paysagiste

Selon le niveau d’étude que vous recherchez à atteindre, plusieurs offres de formations s’offrent à vous. En voici quelques-unes :

  • Niveau bac : Certificat de Spécialisation Constructions paysagères ou le Bac pro Aménagements paysagers
  • Niveau bac+2 : le BTSA Aménagements paysagers
  • Niveau bac+3 : le bachelor assistant paysagiste ou la licence professionnelle gestion des organisations agricoles et agroalimentaires
  • Niveau bac+5 : Master européen Paysagiste Jardinier ou le diplôme Ingénieur en paysage

Le salaire d’un paysagiste

Le salaire d’un paysagiste fluctue bien entendu selon son expérience, mais aussi selon si ce dernier exerce dans le public ou le privé. Ainsi, un paysagiste débutant touche un salaire de 1500 à 2000 euros brut par mois. Un paysagiste de niveau bac+5 peut atteindre un salaire brut moyen de 2100 euros mensuels. Enfin, dans le secteur du libéral, le salaire varie selon l’expérience du professionnel paysagiste et fluctue entre 2000 à 4500 euros.

Les perspectives professionnelles d’un paysagiste

Au début de sa carrière, un jeune paysagiste peut commencer à exercer au sein d’une entreprise privée comme technicien paysagiste. Il peut également rejoindre un paysagiste indépendant avec le même statut. Après avoir accumulé de l’expérience, et possiblement à l’aide de formations complémentaires, un technicien paysagiste peut accéder à des postes d’architecte paysagiste ou ingénieur paysagiste. Finalement, il peut aussi se lancer seul et monter sa propre entreprise d’architecture paysagère.

Avoir un bon CV

Si vous êtes à la recherche d’un emploi en tant que paysagiste, le curriculum vitae est une des pièces maîtresses à soigner lors de l’envoi de vos candidatures. Ce dernier est en effet votre carte de présentation, le premier document que voit le recruteur. Celui-ci doit pouvoir accéder aux informations essentielles de votre profil en quelques secondes. L’important est donc d’attirer l’attention pour éviter d’être recalé.

Pour cela, un CV paysagiste doit se composer de plusieurs sections. Commencez par un titre adéquat, qui indique clairement au recruteur votre statut professionnel et si vous correspondez bien à l’offre d’emploi. Ensuite, soignez la mise en page de votre CV et son design. Ceci vous aide à valoriser l’ensemble des informations qui le composent. En ce qui concerne un CV paysagiste, il est recommandé d’opter pour un design simple, préférablement dans un style d’architecture ou d’esquisse. Ceci pour réaliser un lien avec vos compétences d'aménagement.

Finalement, complétez votre curriculum vitae avec les informations nécessaires, par parties bien distinctes : un en-tête avec vos informations de contact, vos expériences professionnelles, vos formations et diplômes, vos compétences, vos centres d’intérêt. Il est également possible d’ajouter un espace dédié à vos références si vous en ressentez le besoin.

Rédiger sa lettre de motivation

En plus de votre curriculum vitae, il vous faut envoyer une lettre de motivation aux recruteurs potentiels. Cette dernière vous aide à renseigner ce qu’il n’est pas possible de mettre en avant dans un CV. Profitez-en donc pour informer le recruteur de certains succès ou compétences spéciales que vous savez importantes pour le poste.

En ce qui concerne une lettre de motivation pour un emploi de paysagiste, il est recommandé d’appuyer sur votre sens du travail d’équipe ainsi que de vos connaissances du monde végétal. Ces deux aspects sont des plus incontournables qui plaisent à coup sûr aux recruteurs. N’hésitez pas non plus à mentionner votre collaboration avec différents partenaires.

Préparer et réussir l’entretien d’embauche

Vous avez obtenu un rendez-vous. Il vous faut maintenant faire bonne impression lors de l'entretien d’embauche. Cela se travaille bien évidemment en amont de la date prévue. Commencez par vous renseigner sur l’entreprise, sa culture, ses codes, ses projets… Ceci vous aide également à apprécier le style du groupe et donc de mieux se positionner quant au style vestimentaire à adopter.

Pour éviter les blancs ou des difficultés, n’hésitez pas à préparer des réponses à certaines questions pièges. Un recruteur peut vous tester sur certains points ou évaluer votre motivation par ce biais. Listez par exemple vos qualités ou vos défauts, entraînez-vous à vous présenter ou bien à détailler ce que vous savez apporter à l’entreprise.

Avant l’entretien, il est également important d’étudier l’offre d’emploi et de la relier à votre profil. Ceci vous permet de savoir clairement les points demandés que vous maîtrisez et ce que non. Préparez-vous alors à argumenter sur ces différents points et à établir un plan clair de vos objectifs et de vos compétences. Finalement, rédigez quelques questions à pouvoir poser lorsque vous en aurez l’occasion. Ceci vous aide à montrer votre intérêt pour le poste proposé, ainsi que de réaliser une bonne première impression. Ces questions peuvent être lancées en fin d’entretien, lorsque généralement le recruteur vous en donne l’occasion, ou bien pendant l’échange.

Nous utilisons des cookies pour gérer notre site web, analyser votre utilisation de nos services, gérer vos préférences en ligne et personnaliser le contenu des annonces. En acceptant nos cookies, vous obtiendrez un contenu pertinent et des fonctionnalités de médias sociaux, des publicités personnalisées et une expérience de navigation améliorée.