De nombreuses entreprises ont recours à des téléconseillers pour favoriser leur développement. C’est un métier très demandé qui exige un minimum de connaissances, de ce fait, le nombre de postulants est très élevé. Dans le cas où vous vous décidez à diriger votre avenir vers le poste de téléconseiller, il faut d’abord penser à concevoir un CV téléconseiller qui fera la différence face à vos concurrents. Si vous avez besoin d’idées pour commencer votre curriculum, ce guide vous prodiguera les grandes lignes pour optimiser sa réalisation.

Description et missions du téléconseiller

Le métier de téléconseiller englobe un large éventail d’actions qui tournent autour de l’assistance à distance. En effet, le service qu’un téléconseiller prodigue se limite à une communication entre son interlocuteur, à savoir le client de la société dans laquelle il travaille, et lui-même en vue de répondre à ses besoins. Cette communication se fait par une interface constituée d’au minimum un ordinateur avec un casque téléphonique permettant d’émettre et de recevoir des appels.

Le rôle du téléconseiller est variable en fonction de l’entreprise où il est embauché. Il est donc capable d’informer les clients, de résoudre des réclamations, de vendre des produits ou des services et même réaliser un dépannage informatique à distance (c’est le cas des techniciens hotline ou télé-assistants). Tout son travail est réalisé avec l’écran de son ordinateur qui reçoit les arguments à mettre en avant en fonction des besoins attendus. Il utilise également des logiciels spécifiques qui servent à enregistrer les demandes en temps réel.

Comment élaborer un CV téléconseiller ?

Le titre et l’en-tête

Lorsqu’un recruteur prend dans ses mains votre CV, il doit savoir exactement le poste que vous recherchez en un clin d’œil. Il décidera alors de lire votre CV si le titre correspond au profil qu’il recherche. À titre d’exemple, vous pouvez mettre téléconseiller ou conseiller téléphonique.

Si vous espérez pouvoir décrocher un entretien, il est évident de mettre vos informations personnelles et vos coordonnées. De nos jours, il est même apprécié d’ajouter un profil relié à des logiciels de vidéoconférence à l’exemple de Skype ou de Zoom. En effet, cela permet de montrer au responsable du recrutement votre maîtrise de ces outils de communication semblable à ceux utilisés pour le travail de téléconseiller.

Il est aussi recommandé de déposer une photo professionnelle avec un fond neutre.

Le design et la mise en page

Votre CV doit impérativement être facile à lire. Les responsables de ressources humaines se désintéresseraient immédiatement d’un CV qu’ils trouvent brouillon ou qui ne reflète pas un intérêt au poste. Il faut donc que votre CV soit modeste en montrant des capacités d’adaptation. Utilisez des nuances de couleurs simples pour faciliter la compréhension des mots.

Pour la mise en page du CV téléconseiller, il importe qu’il soit clair et innovant. Une page est largement suffisante pour la rédaction, mais vous pouvez aller jusqu’à deux pages si vous avez beaucoup d’expériences et souhaitez postuler pour un poste à supervision. Bien évidemment, il faut éviter les fautes d’orthographe et grammaticale, car vous êtes aussi supposé interagir avec la clientèle à l’écrit en utilisant des emails, des tchats, des forums, etc.

Utilisez des polices de caractère bien adaptées au CV téléconseiller, c’est-à-dire celles qui permettent de montrer que vous pouvez communiquer aisément avec sérieux. Mieux encore, vous pouvez insérer quelques pictogrammes ou un QR code redirigeant votre recruteur vers un CV virtuel plus élaboré.

La structure

À part l’en-tête et la mise en page, la structure du CV téléconseiller doit incorporer les parties suivantes :

  • La phrase d’accroche : elle permet d’inciter le recruteur à continuer sa lecture. Décrivez en quelques phrases votre parcours professionnel, vos compétences et votre perspective de carrière.
  • Les expériences professionnelles : si vous avez de l’expérience, préférez un CV chronologique qui décrira votre parcours. Au contraire, si vous manquez d’expérience dans ce métier, utiliser un CV fonctionnel est conseillé.
  • Les diplômes et les certificats : pour toutes les formations et les parcours académiques que vous avez suivis, ajoutez toutes les attestations qui vous ont été décernées.
  • Les compétences : celles qui sont pertinentes pour le métier doivent être insérées dans cette rubrique. Elles complèteront au mieux les informations recherchées par le recruteur.
  • Les centres d’intérêt : cette rubrique est optionnelle, toutefois elle permet au recruteur de mieux évaluer votre aspect psychologique, si vous êtes capable de travailler en équipe ou non.

Exemple d’un CV téléconseiller

Un CV téléconseiller bien rédigé débute par une préparation adéquate. Il existe plusieurs modèles en ligne qui pourront vous inspirer. Nous conseillons vivement de prendre du temps sur les parties les plus importantes.

Les expériences professionnelles

Il est évident que vous devez insérer dans la partie expérience professionnelle tous les postes de téléconseiller que vous avez occupés dans différentes sociétés. N’oubliez pas de mettre la durée d’occupation de chacun afin de totaliser vos années d’expérience. Si vous avez d’autres expériences reliées à la gestion de relation client, c’est-à-dire au service clientèle, à la vente directe, à la prospection, etc. il est tout à fait convenable de l’insérer dans un CV téléconseiller.

Dans le cas où vous n’avez aucune expérience en conseil client, vous avez toujours l’option de mettre en avant d’autres secteurs d’activités tels que la télécommunication. Il vous restera alors à prouver vos compétences.

Les diplômes et formations

Le poste de téléconseiller ne requiert pas obligatoirement une formation spécifique. Des diplômes ou certificats démontrant vos compétences en vente, en administration ou en gestion peuvent toutefois s’avérer utiles. N’hésitez pas à les indiquer dans votre CV téléconseiller. Les BEP vente action marchandise suivis d’un baccalauréat professionnel peuvent faire l’affaire. Mais l’accès au poste est plus facilité avec un BTS négociation relation client ou une licence professionnelle dans le domaine de la vente.

Les compétences

Les compétences les plus pertinentes sont à mettre sur votre curriculum pour démontrer que vous êtes qualifié au poste. À titre d’exemple, les plus recherchées sont :

  • La courtoisie et le sens du contact
  • La gestion d’appels téléphoniques
  • La gestion clientèle et réclamation