Vous exercez dans le domaine des ressources humaines en tant que jeune diplômé, assistant, responsable ou directeur des ressources humaines et vous vous apprêtez à préparer vos candidatures, qu’elles soient spontanées ou en réponse à des annonces offrant des postes à pourvoir ? Alors, la rédaction de votre CV doit être adaptée au domaine dans lequel vous exercez, où pragmatisme, organisation et esprit d’analyse sont des qualités primordiales. De la forme au fond, ces éléments doivent ressortir de votre CV de responsable RH.

La forme de votre CV de responsable RH

Vous exercez un métier dans lequel vous devez être capable de vous faire comprendre rapidement de tous et sans ambiguïté. C’est pourquoi votre CV, plus que pour une profession plus artistique par exemple, doit être parfaitement organisé, limpide et lisible. Pour ce faire, choisissez une police d’écriture classique, réservez les caractères gras aux éléments essentiels et ajoutez quelques touches de couleur sobres pour l’en-tête et les titres. Si possible, ne dépassez pas une page, afin que tous les éléments soient accessibles facilement.

Tous les postes de responsable en ressources humaines requièrent des qualités d’expression orale remarquables, mais certains plus que d’autres. Par exemple, si vous postulez dans un grand groupe ou que vous pourriez être amené à prendre la parole régulièrement face à une audience conséquente, en français ou dans une langue étrangère, vous pouvez faire démonstration de vos qualités d’orateur en joignant à votre CV une bande-son ou une vidéo dans laquelle vous vous présentez. Le ton de la voix et l’assurance dont vous ferez preuve à l’oral pourront jouer en votre faveur et séduire un recruteur.

Le fond de votre CV de responsable RH

Vous êtes vous-même responsable RH et savez donc ce que vous recherchez dans le CV des candidats que vous recrutez. Si vous deviez recruter un candidat pour le poste que vous convoitez, que rechercheriez-vous comme élément ? Notez les réponses à cette question, en reprenant l’exercice pour chaque candidature et assurez-vous de les retrouver dans votre document final.

L’en-tête

Outre l’aspect général de votre CV, il s’agit là du premier élément que le recruteur va visualiser sur votre document. N’écrivez pas Curriculum vitae, ce serait perdre des caractères inutilement. Mentionnez plutôt l’intitulé de votre poste, accompagné, en dessous, de votre nom et d’une brève description de votre situation et de vos ambitions.

Au cas où vous ne seriez pas disponible immédiatement, vous pouvez ajouter une mention « disponible à partir de » suivi de la date considérée. Cette précision sera appréciée des recruteurs.

La photographie

Bien que facultative, la photographie permet à votre interlocuteur de mettre un visage sur ce document manquant souvent de vie qu’est un CV. De plus, le poste de responsable RH est aussi un métier de communication, pour lequel l’image est essentielle. C’est pourquoi ne pas faire figurer votre photographie est un risque de ne pas voir votre candidature traitée.

Les coordonnées

Votre adresse postale, votre numéro de téléphone mobile et votre adresse email doivent être visibles sous l’en-tête ou dans un encart spécifique.

L’expérience professionnelle

L’expérience professionnelle est une des rubriques les plus importantes. Elle permet au recruteur d’évaluer si vos expériences passées pourront être valorisées dans le poste qu’il propose. C’est pourquoi il ne faut pas vous contenter de les lister.

Ce qu’il est capital à mettre en valeur sont les aptitudes que vos différentes expériences vous ont permis d’acquérir.

Faites apparaître les postes que vous avez occupés par ordre chronologique ou par ordre de pertinence, de manière décroissante. N’hésitez pas ici à écrire en caractère gras ceux que vous estimez être les plus pertinents pour le poste recherché.

Le milieu des ressources humaines attendant de plus en plus de performances de la part des responsables, n’hésitez pas à chiffrer vos résultats et ainsi mettre en valeur votre apport pour les entreprises pour lesquelles vous avez travaillé.

Les diplômes

Vos diplômes doivent être mis en avant avec plus ou moins d’intensité selon leur adéquation avec le poste recherché. En tant que responsable des ressources humaines, si vous avez un diplôme classique du domaine, tel qu’un master Responsable en management et direction des ressources humaines, mentionnez-le sobrement. En revanche, si l’annonce à laquelle vous répondez demande une formation en psychologie et que vous êtes titulaire, par exemple, d’un Master en psychologie du travail et des organisations, n’hésitez pas à le faire apparaître en caractère gras pour attirer immédiatement l’œil du recruteur et l’assurer du bien-fondé de votre candidature.

Les compétences

Il s’agit là encore d’une rubrique capitale. Choisissez certaines qualités et compétences requises pour le poste, qu’elles soient mentionnées dans l’annonce ou que vous les déduisiez par vous-même selon la description du poste et démontrez par des exemples concrets en quoi vous les incarnez.

Par exemple, la gestion des ressources humaines nécessite des qualités d’écoute et des capacités de résolution des conflits. Il est plus utile de mentionner un événement au cours duquel vous avez su résoudre un conflit que de simplement écrire que vous êtes diplomate. L’illustration aura toujours plus d’impact sur le recruteur et vous permettra aussi de rebondir lors du futur entretien d’embauche.

Les centres d’intérêt

Il n’est pas ici question de vous étaler en détail sur votre vie personnelle, mais bien de compléter votre profil pour que le recruteur puisse se faire une idée de qui vous êtes et de quelle pourrait être votre attitude dans le cadre professionnel.

Vous souhaitez démontrer que vous êtes tenace et capable de vous dépasser, mais n’avez pas suffisamment d’expériences professionnelles illustrant cette qualité ? Vous pouvez alors profiter de vos performances sportives en faisant état d’un résultat à une compétition ou un exploit personnel que vous avez réalisé.

La prise de références

Pour appuyer votre candidature, listez quelques-uns de vos responsables passés, auprès de qui vous avez apprécié évoluer. Le recruteur sera rassuré de les contacter ou, à tout le moins, de pouvoir le faire s’il en éprouve le besoin.