Vous venez de finir votre formation en école et vous êtes enfin soudeur ? Vous êtes sûrement à la recherche d’un emploi, alors sachez que pour commencer vos recherches, vous devez vous munir d’un bon dossier de candidature. La pièce maîtresse de celui-ci sera le Curriculum Vitae.

Un CV pour soudeur doit être bien présenté et attirer l’attention de l’employeur. Vous devrez donc mettre en avant vos compétences en techniques en soudage, fabrication et formation métallique, etc.

Dans ce qui suit, vous trouverez divers conseils pour la rédaction de votre CV de soudeur, et vous aurez ensuite la chance de découvrir plusieurs modèles gratuits de CV soudeur.

Comment rédiger un CV soudeur ?

Préparer la rédaction

Préparer la rédaction pour votre CV s’avère être une des étapes cruciales pour réussir celui-ci, car il ne faut pas oublier que ce sera pour vous votre seul représentant devant le potentiel employeur. Après avoir listé tout le contenu essentiel de votre CV soudeur (expériences professionnelles, compétences, etc.), il vous faudra organiser méticuleusement votre rédaction pour attirer l’attention de l’embaucheur et avoir plus de chances d’être contacté pour un entretien.

Choisir la structure

Votre curriculum vitæ peut être présenté en suivant une structure thématique ou chronologique, voici ce qui différencie les deux :

La structure thématique met en avant en premier lieu les compétences acquises tout au long de votre carrière. Les expériences professionnelles, quant à elles, apparaitront dans un second temps sans qu’on les explicite plus que cela.

La structure chronologique, comme son intitulé l’indique, exposera les diverses expériences en respectant leur chronologie. Cependant, on utilise presque tout le temps la structure rétrochronologique qui affichera d’abord les postes occupés les plus récents. Ce sont en effet eux qui intéressent le plus les recruteurs.

Pour la rédaction d’un CV soudeur il serait plus conseillé d’opter pour la structure chronologique pour démontrer son évolution professionnelle et aussi parce qu’une structure thématique n’est pas adaptée, car les compétences de ce métier sont redondantes.

Choisir le design

Un CV soudeur doit être attrayant et moderne. Il suffit de rester sobre et classique, car si vous encombrez trop le design, le fond risquerait d’être illisible et il est rare qu’un recruteur s’attarde devant la difficulté. Les informations importantes qu’il comporte doivent sauter aux yeux en étant claires pour faciliter la lecture du recruteur.

Choisir la mise en page

La mise en page de votre CV soudeur doit être bien réfléchie et organisée, vous devez y penser avant de commencer la rédaction. Dans ce domaine, en général, le potentiel recruteur qui lira votre CV s’attardera sur deux points très importants : Votre expérience professionnelle et vos compétences dans le domaine en général. Veillez donc à bien détailler ces deux sections. Les stages et la formation seront aussi très importants si vous êtes débutant.

Exemples de CV soudeur

Après vous avoir donné les idées essentielles concernant la rédaction de votre Curriculum Vitæ de soudeur, nous allons vous proposer de voir quelques exemples de contenu qui pourrait compléter avec succès les diverses sections de votre CV.

L’état civil

Comme dans tous les CV, l’état civil est en quelques sortes votre carte d’identité. Grâce à cette section, le recruteur connaîtra votre nom, prénom, adresse, numéro de téléphone, adresse mail, situation familiale et nationalité. Elle englobe donc toutes vos informations personnelles. L’ajout d’une photo d’identité serait également très appréciable.

Le profil

Celui-ci servira à décrire votre personnalité, vos points forts dont l’entreprise que vous visez pourrait bénéficier et ce que vous recherchez en postulant pour le travail en question.

Il n’est donc pas à confondre avec l’état civil, car ce sont deux sections distinctes.

La formation

Comme toute personne ayant effectué des études, le parcours que vous avez suivi est assez important pour être cité dans votre CV soudeur. La formation et votre parcours d’études viendront justifier des connaissances théoriques et une pratique acquises selon les normes en vigueur dans le pays.

Expérience professionnelle

Pour un CV soudeur, l’expérience professionnelle est essentielle. Le travail s’effectuant principalement sur le terrain, mettre en avant le nombre d’expériences qui vous ont permis d’évoluer dans ce domaine sera d’un grand avantage pour vous. Plus vous aurez effectué de travaux, plus vous aurez la chance d’obtenir le travail pour lequel vous postulez. N’hésitez donc pas à préciser vos précédentes tâches et à les détailler tant que possible, car le recruteur les analysera en détail.

Les stages

Un soudeur en formation est un soudeur qui a sûrement effectué des stages pratiques. Ces stages vous auront permis de découvrir le métier en détail et de vous introduire sur le terrain de travail de façon professionnelle. Ainsi, précisez bien dans votre CV tous les types de stages que vous avez effectués pour montrer au recruteur que vous avez toujours cherché à en apprendre davantage, car vous êtes très motivé et intéressé par ce domaine.

Les stages auront d’autant plus d’importance si vous êtes débutant avec peu d’expériences professionnelles.

Les compétences

Les compétences que vous avez acquises durant vos stages et vos précédentes expériences professionnelles contribueront énormément votre potentiel recrutement. Celles-ci doivent donc être citées dans votre CV, car le recruteur vérifiera si elles correspondent à ce qu’il recherche.

Sachez aussi que tout ce que vous avez pu acquérir comme compétences, même en dehors de la soudure et de ses activités annexes, seront un plus pour avoir la chance d’être embauché. S’il vous est par exemple arrivé de gérer une équipe lors de vos précédents postes ou dans le milieu associatif par exemple, n’hésitez pas à le dire.

Les langues étrangères

La maîtrise de plusieurs langues dans un CV soudeur peut être un grand plus pour votre candidature. Vous serez, en effet, peut-être amené à travailler pour des clients étrangers ou avec des collègues ne parlant pas le français. Il faudra donc que vous sachiez communiquer clairement avec eux afin de comprendre leurs demandes, leur manière de procéder, etc.

Ainsi, si vous comprenez ou pratiquez d’autres langues en plus de votre langue maternelle, précisez lesquelles en notant également votre niveau de maîtrise.