En France, le secteur du BTP (Bâtiment et Travaux Publics) est un des premiers pourvoyeurs de postes. Maçons, couvreurs, chauffagistes, mais aussi soudeurs et plombiers, la profession manque pourtant de main d’œuvre. Les profils recherchés sont très variés et le secteur embauche du CAP au bac +5. Alors, si vous souhaitez à votre tour rejoindre un métier du BTP, voici quelques conseils pour rédiger un bon CV.

Description et missions des métiers du BTP

Les métiers du bâtiment et des travaux publics désignent les professions du gros œuvre et du second œuvre. Les activités rattachées au premier ont pour mission d’ériger la structure d’une construction. Le second œuvre, lui, concerne tous les intervenants qui travaillent à l’équipement et à l’aménagement de l’édifice. Le secteur du BTP renvoie donc à des dizaines de métiers différents, aux tâches aussi diverses que complémentaires.

On distingue cinq grandes catégories de professions :

  • Métiers des travaux publics (canalisateur, grutier, etc.)
  • Métier du bâtiment (plombier, peintre, carreleur, etc.)
  • Métiers techniques et de conception (technicien méthodes, environnement, etc.)
  • Métiers d’encadrement de chantiers et de gestion des entreprises (chargé d’affaires, conducteur de travaux, etc.)
  • Créateurs ou repreneurs d’entreprises

Comment rédiger un CV BTP ?

La rédaction de votre CV BTP doit être soignée, afin de refléter une image positive de votre candidature. Voici quelques recommandations pour parvenir à un document de qualité.

Les informations personnelles

Les informations personnelles doivent pouvoir être identifiées facilement par votre recruteur. À cet effet, indiquez votre adresse, téléphone et email pour lui permettre d’entrer en contact avec vous. Sur votre CV BTP, spécifiez également si vous êtes détenteur du permis B ou du permis poids lourds.

Bien que cela ne soit pas obligatoire, vous pouvez aussi faire figurer dans cette rubrique votre âge et votre portrait. Cependant, prenez le temps de la réflexion. Même si la loi l’interdit, certains recruteurs refusent des candidatures sur la base de ces informations.

La présentation

La présentation est située dans l’en-tête de votre curriculum. Elle résume votre profil et doit vous démarquer d’autres candidats au parcours similaire. Portez donc à la connaissance de votre employeur la valeur ajoutée que vous pourrez apporter à l’entreprise. Pensez par exemple à votre participation sur un chantier d’envergure, une habilitation recherchée, etc.

Le design et la mise en page

Privilégiez une mise en page sobre pour viser un maximum d’efficacité. Votre recruteur doit pouvoir se repérer à l’intérieur de votre CV BTP et trouver facilement les réponses à ses questions. Pour cela, structurez votre curriculum en paragraphes et identifiez-les par un titre. Enfin, alignez vos textes et aérez l’ensemble.

Pour le design, vous pouvez opter pour l’utilisation d’une couleur, qui rendra la lecture de votre document plus agréable. Cependant, choisissez une teinte unique afin de prévenir l’effet arc-en-ciel. Pour la police de caractère, Arial ou Times New Roman en taille onze ou douze restent des valeurs sûres.

Ce que les recruteurs aiment dans un CV BTP

L’un des plus gros défauts des CV BTP est un trop plein d’informations. Or, les recruteurs aiment être en présence d’un document synthétique, qui donne à voir vos compétences et vos spécialisations. Dès lors, ne saturez pas votre curriculum de renseignements inutiles. Centrez-vous sur les précisions en lien avec le poste à pourvoir. Pareillement, insérez un titre à votre CV. Votre interlocuteur pourra ainsi cerner rapidement votre corps de métier.

Exemples de CV BTP

Pour bien rédiger un CV BTP, vous avez la possibilité de consulter des exemples en ligne. Cela vous permettra d’être efficace et de cerner les attentes de vos recruteurs. Pensez également à solliciter l’aide d’un proche qui exercerait déjà dans ce domaine d’activité.

L’expérience professionnelle

L’expérience professionnelle est une des rubriques les plus attendues par votre recruteur. Elle doit lui permettre d’évaluer vos compétences et les missions que vous serez à même de réaliser. Mentionnez donc vos expériences en lien avec le poste convoité. Pour chacune d’entre elles, indiquez le nom de l’entreprise et la durée de votre contrat. Surtout, détaillez autant que possible les tâches accomplies. Chantiers effectués, chiffres clés, nombres de personnes encadrées, etc. seront autant d’éléments qui permettront à votre recruteur de juger de vos aptitudes.

Si vous avez collaboré à des chantiers d’envergure internationale ou travaillé pour une société renommée, faites-le apparaître distinctement. Pareillement, si vous avez permis à une entreprise de tenir les délais ou de réduire les coûts de construction, glissez-en un mot. Toutes ces précisions valoriseront votre candidature.

Pour les moins expérimentés, appuyez-vous sur vos stages. Mettez en avant les projets auxquels vous avez participé et ce que vous en avez retiré.

Les compétences

Les compétences attendues dans le secteur du BTP sont aussi vastes que les métiers sont divers. Faites en sorte de valoriser vos connaissances en lien avec le poste convoité. Dans cette rubrique, exposez au recruteur à la fois votre savoir-faire et votre savoir-être. En effet, la profession apprécie tout particulièrement les personnalités capables d’évoluer en équipe.

Pour chacune de vos compétences techniques (réalisations de plans, relevés de mesures, etc.), spécifiez votre niveau. Vous pouvez par exemple utiliser des petits pictogrammes pour symboliser une échelle de valeurs.

Les formations et les diplômes

Dans le secteur du BTP, les recruteurs sont attentifs aux formations et aux habilitations. Elles justifient de votre capacité à opérer rapidement sur le terrain. Si vous détenez plusieurs certifications, votre interlocuteur pourra également interpréter cela comme une volonté d’évoluer.

Dans cette rubrique, précisez-donc votre parcours de formations scolaires et professionnelles. Indiquez pour chacune votre établissement ainsi que l’année d’obtention de votre diplôme. Listez ensuite les différentes habilitations que vous possédez (travail en hauteur, CACES, électricité, etc.).

Les centres d’intérêt

Prenez garde à ne pas tomber dans le piège de cette rubrique en mentionnant des centres d’intérêt sans aucun lien avec le secteur d’activité. En effet, ce paragraphe doit vous permettre de valoriser des qualités recherchées par votre recruteur. Par exemple, si le poste convoité nécessite d’évoluer en équipe, il peut être judicieux de préciser la pratique d’un sport collectif.