Il arrive souvent qu’on éprouve un besoin d’évasion ou de prendre un peu de répit dans un endroit vert pour se ressourcer. Ces espaces d’agrément végétalisés qui nous procurent un bien être sont aménagés et entretenus par des paysagistes. Si vous êtes passionnés par ce métier et que vous vous demandez comment décrocher le poste de paysagiste, il faut absolument commencer par la rédaction d’un bon curriculum vitae. Découvrez dans ce guide les points capitaux pour la rédaction de votre CV paysagiste.

Qu’est-ce que le métier de paysagiste ?

Le paysagiste est un professionnel de l’aménagement des espaces verts et de son entretien. En tant que technicien, son rôle est de réaliser tous les travaux d’aménagement paysager en pensant à l’esthétisme du site qu’il aura à structurer.

Quatre grandes lignes de prestations peuvent être fournies par le paysagiste :

  • La conception de l’aménagement : il conseille son client sur l’ensemble du paysage à concevoir, c’est-à-dire prodiguer ses connaissances pour déterminer le meilleur choix de matières, des végétaux, des décorations, de l’emplacement, etc.
  • La maîtrise d’œuvre et le suivi de chantier : il coordonne la progression du chantier et propose une prestation d’accompagnement.
  • Les travaux de création d’aménagement : il propose des travaux de plantations comme la réalisation de gazons d’agréments, de jardinières avec des végétaux variés et des constructions décoratives comme les terrasses ou les fontaines.
  • Les travaux d’entretien : il maintient en parfait état les aménagements et ouvrages en répondant à tout problème lié au paysage.

En d’autres mots, il est considéré comme un architecte qui se charge de mettre en valeur l’environnement extérieur par des petits espaces verts décorés.

Comment rédiger un CV paysagiste ?

Pour vous aider dans la rédaction des principales parties de votre CV paysagiste, vous pouvez vous inspirer des critères ci-dessous.

Le titre

Le titre est à mettre absolument en évidence pour faciliter le travail du recruteur. En effet, c’est un point déterminant qui fera décider le responsable des ressources humaines de passer au CV suivant ou de continuer à lire votre CV paysagiste.

Le design et la mise en page

Pour valoriser votre CV paysagiste, optez pour un design simple qui permet de mettre en avant vos connaissances en termes d’esquisse. Cela est très apprécié vu que vous êtes supposé avoir quelques bases pour la réalisation d’ébauches de plan d’aménagement. Vous pouvez ajouter des couleurs pour vous distinguer sans toutefois trop en abuser. Gardez à l’esprit que votre document doit être simple, mais attrayant.

Concernant la mise en page, il est préférable de l’ajuster en fonction du design que vous avez décidé d’utiliser. Cela signifie qu’il ne faut pas surcharger votre CV et qu’il vous est possible de le rédiger sur 2 pages au maximum. Privilégiez l’esthétisme en commençant par choisir une police de caractère raisonnable tout en jouant sur la taille et la forme de celle-ci. Ceci est nécessaire afin de démontrer vos capacités d’organisation qui est une qualité très appréciée pour un paysagiste.

Vous êtes également invité à bien séparer les différentes parties de votre curriculum. Pour se faire, vous êtes incité à bien espacer chaque section à l’aide de passage à la ligne par exemple. Vous pouvez également utiliser les listes à puces pour aider le lecteur à grader la suite d’idées que vous voulez transmettre.

La structure

Pour élaborer votre CV paysagiste, il faut adopter une structure qui classe les informations selon certains critères. Cette classification aidera le recruteur à cibler directement les données qu’il recherche. À cet effet, une bonne structure doit posséder :

  • Une partie en-tête résumant votre identité et vos coordonnées pour un contact rapide. C’est souvent dans cette partie qu’on dépose le titre du poste que vous souhaitez. Il est aussi de coutume d’ajouter une photo d’identité pour donner une première bonne impression et de permettre au recruteur de mettre un nom sur une figure.
  • Une section résumant vos expériences professionnelles les plus pertinentes qui se relatent au poste demandé. Généralement, elle doit être listée de la plus récente à la plus ancienne.
  • Une rubrique contenant les certifications et les diplômes que vous possédez, ainsi que les différentes formations que vous avez suivies.
  • Bien qu’elles puissent être mentionnées dans la partie expérience, vous pouvez consacrer une partie uniquement pour les compétences.
  • Des parties mineures moins importantes, mais toujours utiles au recruteur comme vos centres d’intérêt ou vos références sont à envisager.

Exemple d’un CV paysagiste

Pour faciliter la lecture du recruteur et augmenter vos chances d’être embauché au métier de paysagiste, votre curriculum doit contenir un certain nombre de critères. Pour cela, vous pouvez vous inspirer d’un modèle CV paysagiste en ligne ou simplement vous faire aider par un paysagiste aguerri.

Les expériences professionnelles

Cette partie doit inclure vos expériences professionnelles précédentes. Elle permet au recruteur de comprendre si vous avez les qualités nécessaires pour occuper le poste. De ce fait, si vous avez travaillé pour de grandes entreprises de conception de projets paysagistes ou simplement à titre ponctuel pour des particuliers qui voulaient un meilleur espace extérieur, c’est ici qu’il faut le mentionner. N’oubliez surtout pas de mettre la durée pendant laquelle vous avez occupé le poste et le nombre de travaux réalisés pour les missions ponctuelles.

Les formations et les diplômes

Il arrive que, dans des cas très rares, le postulant ne possède ni formation ni diplôme, mais a tout appris sur le tas. C’est une possibilité quand il a des aptitudes innées pour devenir paysagiste. Cependant, pour devenir paysagiste, il est conseillé d’avoir au minimum un baccalauréat (bac pro AP aménagements paysagers ou CS constructions paysagères). Les diplômes supérieurs comme la licence professionnelle d’aménagements paysagers peuvent vous aider à occuper un poste de chef d’entreprise en espaces verts. Un bac + 5 ouvre la voie au titre de concepteur du paysage.

Les compétences

Mises à part les techniques aratoires liées au travail de la terre, il a notamment des connaissances en création de croquis et esquisses ainsi que l’élaboration de documents techniques et administratifs pour les mises en œuvre du projet.