La rédaction du Curriculum vitae, souvent abrégé en CV, est un des points les plus importants de la recherche d’emploi. En effet, ce document est demandé par tous les employeurs, que le candidat réponde à une offre ou se présente au service des ressources humaines de façon spontanée. Le CV est un résumé du parcours académique, des expériences professionnelles et des compétences d’un individu. Il est essentiel de le rédiger correctement et de l’organiser d’une manière optimisée pour retenir l’attention des recruteurs et mettre l’accent sur les points forts du candidat et sa capacité à avoir un impact significatif dans l’organisation pour laquelle il postule.

Traditionnellement, le CV d’une personne indique son état civil, un titre, les formations suivies et les diplômes obtenus, ainsi que le détail du cursus professionnel. Pour se différencier et apporter d’autres informations pertinentes pour l’entreprise, le candidat peut y intégrer des compétences particulières, qu’elles soient innées ou qu’elles aient été acquises à l’occasion de la formation scolaire, de stages ou d’emplois précédents. Dans ce guide, nous vous présentons les différentes catégories de compétences et vous citons celles qui sont les plus appréciées par les employeurs. En citant ces compétences dans votre CV, vous mettrez toutes les chances de votre côté pour réussir votre recherche d’emploi et décrocher rapidement un travail qui vous correspond.

Le diplôme, de moins en moins important avec le temps

Pour les jeunes diplômés n’ayant pas encore d’expérience professionnelle, la rubrique du CV concernant la formation doit être imposante. En effet, seule la formation académique suivie leur a permis d’acquérir des connaissances. Afin de montrer qu’ils sont prêts à rejoindre une entreprise et à être efficaces dans un environnement professionnel, ils peuvent préciser les éventuels stages réalisés au cours de leur apprentissage, les projets gérés pendant les études et les travaux les plus conséquents accomplis en rapport avec le domaine d’activité de l’offre d’emploi visée. Le diplôme est une composante essentielle du CV d’un jeune diplômé, en particulier lorsqu’il est issu d’une école supérieure de commerce ou d’ingénierie.

Plus un individu acquière une expérience professionnelle en occupant une variété d’emplois et en accumulant des années de travail en entreprise et moins son diplôme aura de l’importance lors de ses recherches futures. Dès qu’il dépasse les cinq à dix années d’expérience professionnelle, il peut réduire considérablement la rubrique liée à sa formation académique, pour ne conserver que la mention concernant le diplôme et sa date d’obtention et certains détails ayant une importance en rapport avec le poste pour lequel il candidate. En délaissant la formation théorique pour faire figurer davantage d’informations sur son parcours professionnel pratique, le candidat montre davantage au recruteur ce qu’il est capable de faire et comment il peut avoir une importance au sein de l’entreprise.

Pour de nombreux employeurs, le diplôme est une valeur sure, mais il n’est pas un critère essentiel, dès lors que le candidat a fait ses preuves dans le monde professionnel. À partir de ce moment, il vaut mieux insister sur les compétences acquises et sur les capacités de travail pour mettre en valeur son profil et faire la différence par rapport aux autres candidats.

Les compétences recherchées varient en fonction des métiers

Les compétences affichées sur un CV viennent compléter les informations apportées par le cursus académique et par l’expérience professionnelle. On trouve une multitude de compétences qui peuvent apporter une image positive du candidat dans sa recherche d’emploi, mais l’idéal n’est pas de faire une liste exhaustive de tous les prérequis figurant dans l’annonce d’emploi. En premier lieu, il faut s’assurer de bien disposer des compétences que l’on cite ! Au cours de l’entretien, le recruteur pose toujours des questions au candidat de façon à s’assurer que les informations qu’il rapporte dans son CV sont véritables. S’il estime que le candidat a exagéré ses compétences ou qu’il a menti sur son CV, il écourtera vraisemblablement l’entretien et placera cet individu sur sa liste des profils à bannir pour le recrutement.

Si vous citez des compétences dans votre CV, vous devez être en mesure d’expliquer où et quand vous les avez acquises et de partager le contact d’un responsable hiérarchique qui sera en mesure de les confirmer. Les compétences peuvent être développées à l’occasion de formations théoriques ou dans le monde professionnel. Chaque métier ayant besoin de candidats au profil différent, les compétences à indiquer lors de la recherche d’un emploi varient en fonction du métier pour lequel on postule. Pour vérifier quelles sont les compétences les plus recherchées dans votre domaine, n’hésitez pas à consulter les fiches métier correspondantes.

Deux catégories de compétences : les hard skills et les soft skills

Dans les CV, on trouve deux catégories de compétences. En anglais, elles sont désignées par « hard skills » et « soft skills ». En français, on peut les traduire par « compétences professionnelles » et « compétences personnelles ». Il s’agit d’une part de savoir-faire acquis par la formation et l’expérience et de savoir-être qui sont des atouts innés dépendants de la personnalité de chacun.

Les meilleures compétences professionnelles (hard skills)

Une compétence professionnelle est une aptitude technique ou pratique qui est utile dans le monde de l’entreprise. Il s’agit souvent d’un mot-clé important à valoriser dans son CV pour retenir l’attention du recruteur et lui montrer que le profil du candidat correspond au poste pour lequel il postule. Voici des exemples de compétences professionnelles à mettre dans votre CV :

  • La gestion de projet, très recherchée pour des postes d’ingénieur ou de chef de produit.
  • La comptabilité, c’est la compétence la plus importante pour un contrôleur de gestion ou une personne évoluant dans le département administratif et financier d’une entreprise.
  • La force de négociation est la compétence la plus recherchée pour tous les commerciaux, les représentants d’une marque, les acheteurs et les négociants.
  • L’analyse de données est une compétence en vogue, car elle est requise dans de nombreux métiers scientifiques ou liés à l’informatique.
  • L’encadrement de personnel, essentiel pour le personnel de direction et tous les postes où le travailleur exerce une responsabilité hiérarchique.
  • La programmation informatique est une compétence obligatoire pour tous ceux qui postulent à des métiers de développeur informatique. Il est important d’indiquer les langages de programmation que vous maîtrisez.
  • Les connaissances en graphisme sont des qualités appréciées dans le domaine de la communication, du marketing et de la publicité.

Les compétences techniques sont synonymes de savoir-faire dans le cadre d’un métier, elles donnent confiance au recruteur qui sait que le candidat est apte à réaliser les tâches qui lui seront confiées dans le cadre de sa mission. Ces compétences sont souvent mesurables et peuvent être acquises ou améliorées grâce à de la pratique et des formations.

Les meilleures compétences personnelles (soft skills)

Une compétence personnelle est une qualité, souvent naturelle, mais parfois acquise, qui est utile à la fois dans le monde de l’entreprise, mais aussi dans la vie de tous les jours. Il s’agit souvent d’un comportement fort qui dénote le savoir-être ou le savoir-vivre d’un candidat. En général, les compétences personnelles sont applicables à de nombreux métiers. En fonction de l’emploi pour lequel on postule, il est important d’indiquer les compétences personnelles qui sont les plus utiles et remarquables. Les meilleures compétences personnelles à indiquer dans son CV sont les suivantes :

  • La capacité d’adaptation, acquise en ayant occupé des postes variés ou en travaillant dans des environnements très différents.
  • Le sens du relationnel, acquis grâce au contact client ou à la gestion d’équipe pratiquée dans un poste précédent.
  • Le travail en équipe, qui s’améliore lors des travaux de groupe ou même de sports collectifs.
  • La créativité, particulièrement importante pour les graphistes, les designers et les architectes.
  • La prise d’initiatives, que l’on peut justifier par des participations actives à des associations ou à l’organisation d’événements.
  • L’autonomie, que l’on peut acquérir dès les études ou les premiers stages en entreprise.
  • L’organisation, qui est une composante essentielle pour tous les managers, les gestionnaires de projets et les emplois liés à la qualité et à la sécurité.
  • La ponctualité, à démontrer impérativement lors de l’entretien d’embauche si elle est indiquée sur le CV.
  • La résistance au stress, acquise suite à des succès lors de projets scolaires ou professionnels conséquents.
  • La curiosité, synonyme que le candidat se passionne pour son travail et qu’il se documente lui-même sur des points qu’il ne maîtrise pas encore.

L’importance de citer à la fois des compétences professionnelles et personnelles

Selon l’offre d’emploi à laquelle vous postulez, vous pouvez faire évoluer les compétences que vous choisissez de présenter dans votre CV. Souvent, les aptitudes requises pour le poste sont précisées dans le texte de l’annonce, c’est à vous d’adapter le CV de manière à ce que votre profil retienne l’attention des recruteurs.

Si les compétences professionnelles sont particulièrement importantes lorsque le candidat postule pour un emploi où le niveau technique est important, il convient de privilégier les compétences personnelles lorsqu’il s’agit d’un poste plus généraliste ou d’une reconversion professionnelle. Dans tous les cas, il est bon de citer à la fois des compétences professionnelles et personnelles pour présenter un profil équilibré et complet. Aucune entreprise ne cherche à recruter un candidat qui n’a que des compétences professionnelles, mais aucun savoir-être. De la même manière, il est délicat de trouver du travail en présentant uniquement ses capacités personnelles, sans relever le moindre savoir-faire professionnel. En citant à la fois vos compétences professionnelles et personnelles sur votre CV, vous augmenterez vos chances de répondre aux besoins de l’entreprise grâce à un profil adapté.

FAQ

Faut-il privilégier les compétences personnelles ou professionnelles ?

Les compétences personnelles et professionnelles sont toutes les deux d’importants éléments à faire figurer sur son CV pour séduire les recruteurs. Bien que les compétences professionnelles soient souvent mieux considérées par les entreprises, il ne faut pas oublier de préciser ses compétences personnelles lorsqu’elles font partie des aptitudes attendues énoncées dans l’offre d’emploi ou que le candidat tient à mettre en valeur ces capacités. Pour postuler à un emploi dans une PME, les compétences personnelles sont essentielles, alors que les grandes entreprises jugent davantage les profils sur leurs compétences professionnelles.

En combien de pages doit-on rédiger son CV ?

La forme du CV dépend du pays dans lequel est établie l’entreprise pour laquelle on postule. En France, la tradition veut que le CV soit un résumé personnel rédigé en une page A4. Le candidat a la liberté d’organiser son document comme il le souhaite pour afficher les informations nécessaires, mais il doit veiller à ne pas afficher d’expériences, de compétences ou de centres d’intérêt qui n’ont pas de rapport avec le poste visé. Un CV sur deux pages est déconseillé, à moins de justifier d’une expérience professionnelle supérieure à dix ans dans le domaine.

Peut-on exagérer ses compétences dans son CV ?

Pour enjoliver leur profil et tenter de retenir l’attention des recruteurs, certains candidats exagèrent leurs compétences. C’est une pratique à proscrire absolument ! Si elle peut parfois augmenter les chances d’obtenir un entretien, il faut savoir qu’au cours de cet événement, le recruteur va questionner son candidat. En découvrant qu’il n’est pas aussi compétent qu’il le prétend, il perdra totalement confiance et l’éliminera du processus de recrutement, à la fois pour ce poste et pour tous les autres au sein de la même entreprise.

Un CV doit-il avoir une rubrique spécifique pour les compétences ?

Dans certains cas, faire figurer ses compétences professionnelles ou personnelles au sein d’une rubrique dédiée peut avoir du sens. C’est notamment le cas pour les jeunes diplômés qui, à défaut de présenter une expérience professionnelle conséquente, peuvent ainsi mettre en valeur leurs points forts. C’est aussi un moyen de présenter ses aptitudes pour les personnes qui postulent à des offres d’emploi généralistes et polyvalentes ou celles en période de réorientation professionnelle.