Un bon CV doit comporter certaines informations dont vos expériences professionnelles. À ce niveau, le candidat est censé présenter son parcours professionnel de façon concise et ciblé pour permettre aux recruteurs de juger s’il a bien le profil requis pour le poste. Mais, dans la pratique, on est souvent très loin de cet idéal : la présentation est imprécise et longue. Cet état de choses peut avoir un impact négatif sur votre candidature.

Dans cet article, on vous dit comment mettre en valeur vos expériences pour décrocher facilement un job, que vous soyez fraichement diplômé ou que vous ayez un certain nombre d’années d’expérience à votre actif.

Faire le point des expériences professionnelles

En consultant votre CV, un recruteur s’attend à ce que vous fassiez mention de vos anciennes affectations. Il s’agit en d’autres termes de présenter visuellement toutes les entreprises par lesquelles vous êtes passés depuis l’obtention de votre dernier diplôme.

C’est un exercice assez délicat dans la forme comme dans le fond qui requiert généralement du candidat (jeunes professionnels, gestionnaires et cadres supérieures) certaines dispositions dont un esprit de synthèse. En effet, il n’est pas tant question ici de faire étalage de toutes les expériences professionnelles que de proposer celles qui semblent plus ou moins être en adéquation avec le poste visé et qui sont susceptibles de susciter l’intérêt du recruteur.

Bien organiser les informations

Après avoir listé, trié puis identifié les expériences professionnelles qui vont figurer sur votre CV, il ne vous reste plus qu’à bien les organiser. Le recruteur n’a pas le temps de jouer à un jeu de piste. Il doit pouvoir se retrouver assez facilement dans vos notes.

Un format chronologique

Il est conseillé de présenter les informations relatives à vos expériences pro par ordre chronologique, c’est-à-dire de la plus récente à la plus ancienne. Bien qu’il existe trois formats de présentation de la rubrique « Expériences professionnelles » (CV chronologique, CV fonctionnel et CV combiné), le CV chronologique est de loin le plus efficace parce qu’il permet au recruteur de constater l’évolution dans la carrière du candidat avec entre autres l’acquisition de nouvelles compétences et responsabilités. Aussi, pour chaque emploi occupé renseigné, vous devez bien veiller à faire ressortir les dates et les durées.

Un intitulé du poste précis

Il faut inscrire les intitulés de poste de façon explicite. S’ils paraissent équivoques, vous êtes tenu de les traduire en des termes compréhensibles. Ce qui est recommandé, c’est que les intitulés reprennent en partie ou totalement le jargon utilisé par le recruteur. Mais pour que ce postulat soit respecté, vous devrez pouvoir décoder une offre d’emploi pour en faire ressortir les mots-clés.

Aussi, il faudra faire le résumé de vos missions pour chaque fonction occupée et présenter éventuellement vos succès.

Voici en résumé les points qu’un recruteur doit pouvoir retrouver dans la rubrique « Expériences professionnelles » de votre CV :

  • L’intitulé du poste/fonction occupé ;
  • Le nom de l’entreprise (et son adresse) ;
  • La durée du contrat ;
  • Un résumé de toutes vos missions et tâches incluant vos réalisations.

Autres éléments à inclure dans la rubrique « Expériences professionnelles »

Les jeunes diplômés ont souvent peu ou pas d’expériences à faire valoir. Mais ce n’est pas un facteur discriminant pour autant. Ils peuvent renseigner un job (étudiant ou saisonnier) ou encore mentionner les différents stages professionnels effectués en mettant l’accent sur l’expérience professionnelle acquise.

En dehors des stages et job saisonnier, il est aussi possible d’indiquer des expériences de bénévolats et des postes en intérim, uniquement s’ils sont pertinents. Une autre approche est de parler des compétences transférables comme savoir traiter des données, savoir planifier son temps ou encore savoir s’adapter à de nouvelles situations.

Les personnes en reconversion professionnelle peuvent aussi mentionner leurs compétences transversales dans cette rubrique. Dans bien des cas, la multitude d’expériences est une force et il ne faut pas hésiter à les mettre en valeur

En ce qui concerne les cadres supérieurs, si l’inscription des postes antérieurs occupés permet au recruteur de se faire déjà une idée de vos compétences, certaines informations, en rapport avec les formations suivies dans le cadre du travail et les interventions dans les conférences et autres activités, peuvent clairement vous faire passer aux yeux du recruteur comme étant le candidat idéal pour le poste.

En résumé pour réussir à mettre en valeur l’expérience professionnelle sur son CV, il faut renseigner les informations pertinentes qui correspondent au profil du poste proposé et s’assurer de bien les organiser pour que votre candidature sorte du lot.