Vous êtes en train de rédiger ou retravailler votre CV et vous recherchez comment faire en sorte de vous démarquer auprès des recruteurs ? Tous les éléments de votre CV sont importants et doivent être rédigés avec soin, y compris la partie linguistique. Dans beaucoup de domaines, la maîtrise d’une ou plusieurs langues étrangères est un atout majeur, encore faut-il savoir mettre cette compétence en valeur dans votre CV.

Voici quelques conseils pour indiquer efficacement vos compétences linguistiques de manière à ce que votre CV attire l’attention des recruteurs et optimiser vos chances de décrocher un entretien d’embauche.

Quelques généralités sur le niveau de langue dans le CV

Votre niveau de langue doit être clair et précis. Les éléments classiques tels que « Lu, écrit, parlé », « Notions, courant, bilingue » ou encore « Occasionnel, régulier, langue maternelle » ne sont généralement pas appréciés des recruteurs, car ils n’offrent pas assez de nuances et ne permettent pas de se faire une idée précise de votre niveau dans le cadre professionnel.

La première étape est de connaître votre niveau et de ne ni vous sous-estimer, ni vous surestimer. Si vous n’êtes pas sûr, vous pouvez demander l’évaluation d’un professeur sur une plateforme d’enseignement de langues, par exemple.

Nous vous conseillons de n’évoquer une langue sur votre CV que si vous êtes capable de tenir une conversation professionnelle basique. Cela ne sert à rien de mentionner une langue que vous n’avez pas pratiquée depuis le collège. En revanche, si vous venez juste de commencer l’apprentissage d’une langue qui vous sera utile pour le poste convoité, vous pouvez en faire mention en précisant « en cours d’apprentissage ». Le recruteur pourra apprécier votre effort.

La seconde étape est la retranscription de votre niveau sur votre CV. Vous pouvez dédier une rubrique à vos compétences linguistiques et l’intituler « Langues », « Langues étrangères » ou « Langues et langages », ce qui vous permettra d’évoquer aussi les langages informatiques, si nécessaire.

Si les langues sont l’un des éléments clés pour le poste convoité (par exemple, réceptionniste dans un hôtel), vous pouvez mettre l’accent sur cette partie de votre CV directement sous votre photographie par exemple et/ou indiquer votre compétence dès le titre de votre CV, comme « Réceptionniste trilingue ».

Quelques suggestions pour indiquer le niveau de langue dans le CV

Les certifications

La manière la plus rigoureuse d’évaluer votre niveau de langue est de passer une certification officielle. Ces tests de langues sont reconnus par une majorité de recruteurs et particulièrement recherchés.

Concernant l’anglais, vous avez le choix entre de nombreux examens, comme le TOEIC ou le TOEFL, par exemple. Le DELE et le TELC sont les équivalents pour l’espagnol et l’allemand. Il s’agit d’examens payants (une centaine d’euros en moyenne), donc n’hésitez pas à vous préparer. Vous pouvez recommencer jusqu’à obtenir le score désiré, certaines entreprises demandant des scores élevés.

Pour avoir une valeur auprès des recruteurs, les résultats doivent dater de moins de 2 ans.

Les niveaux CECRL

Le Cadre européen commun de référence pour les langues (CECRL) a mis en place une échelle qui permet d’évoquer vos compétences linguistiques de manière objective, sur six niveaux.

De nombreux secteurs, notamment les grandes entreprises dans le domaine du marketing, des langues ou de la communication ont l’habitude d’utiliser ces niveaux CECRL donc il vous suffit d’indiquer la catégorie (Par exemple « Niveau CECRL B1 »), sans donner de détail. Cependant, si vous postulez dans une ou petite ou moyenne entreprise, vous pouvez indiquer la légende correspondant à votre niveau (Par exemple « Niveau CECRL B1 (connaissances intermédiaires) ».

Le visuel

En complément, vous pouvez utiliser des éléments visuels dans votre rubrique linguistique afin d’attirer l’attention du recruteur et le renseigner efficacement. Par exemple, pour chaque langue, faites apparaître une jauge à colorer ou des ronds à remplir. Par exemple, faites apparaître cinq ronds et remplissez-en quatre si vous êtes niveau C1 selon le CECRL. Vous pouvez aussi choisir un camembert par langue et par exemple le remplir à 90% pour indiquer un niveau C1.

Vous pouvez aussi agencer des triangles comme des pyramides et symboliser votre maîtrise de chaque langue par la taille du triangle. Si vous utilisez des drapeaux comme symboles, indiquez aussi en toutes lettres la langue concernée, afin d’éviter tout risque de confusion.

Vos expériences concrètes

Évoquer votre niveau de langue, y compris appuyé par une certification, peut ne pas suffire à convaincre le recruteur que vous êtes capable de faire usage de la langue dans un contexte professionnel. Vous pouvez ajouter des éléments concrets, puisés dans votre expérience.

N’hésitez pas à évoquer des stages, des participations à des colloques internationaux ou encore des missions réalisées à l’étranger. Même si vous êtes resté sur le territoire français, apportez des éléments concrets, comme « Rédaction d’une plaquette de l’entreprise en anglais », « Présentation en espagnol d’un projet lors d’une conférence », « Suivi des commandes en mandarin avec un fournisseur chinois », etc.

Le CV vidéo

Outre d’autres avantages, un CV vidéo est le format idéal pour démontrer vos compétences linguistiques. Plus une langue est importante pour le poste, plus vous pouvez l’utiliser dans votre CV vidéo. Par exemple, si vous êtes responsable logistique et que vous postulez dans une entreprise dont les fournisseurs sont en Chine, il est pertinent de dire plusieurs phrases en mandarin, expliquant vos relations passées avec des prestataires chinois et évoquer, le cas échéant, vos visites sur place. En revanche, si vous êtes chargé de contentieux immobilier dans un parc locatif français, il n’est pas opportun de dire plus d’une phrase en allemand.

En tout état de cause et quelle que soit la ou les langues utilisées dans votre CV vidéo, il est toujours pertinent d’ajouter des sous-titres en français au montage afin de vous assurer que le recruteur comprenne ce que vous dites.

Nous espérons que ces quelques idées vous seront utiles pour indiquer votre niveau de langue dans votre CV. N’oubliez pas d’adapter votre candidature au poste convoité.