Lorsque vous postulez pour un travail au Québec, il est essentiel de rédiger un CV qui suit les normes afin d’augmenter les chances de réussite. Voici donc les points à considérer.

Les principales différences entre un CV québécois et un CV français

Sachez que les CV sont différents les uns des autres. Un CV québécois diffère du CV français sur quelques points. Le CV québécois ne contient pas, en premier lieu, une photographie, car cela constitue un caractère discriminatoire pour les recruteurs. Il en est de même pour l’âge, la nationalité, la situation familiale et le sexe du candidat. Veillez donc à ne pas les mentionner.

Il est également important de faire très attention aux expressions utilisées, car elles peuvent être différentes de celles que vous utilisez en France. Pour vous aider, n’hésitez pas à consulter le dictionnaire de l’Office québécois de la langue française.

Préparer votre départ

Dès que vous avez un projet de vie au Québec, il est primordial de s’informer sur les documents à présenter. Vous devez également participer à de diverses séances d’informations ou des webinaires pour faciliter l’ensemble de votre démarche.

Adapter son CV

Si votre objectif est d’entrer sur le sol québécois avec un travail en poche, la première chose à faire est d’adapter votre CV pour qu’il soit recevable auprès des entreprises de divers secteurs. Vous devez donc à tout prix considérer les différences entre le CV français et le CV québécois, pour créer un curriculum constitué des points essentiels à mentionner.

Que contient un CV québécois ?

Les points suivants constituent impérativement un CV québécois.

Les informations personnelles

Cette partie est très courte. Il vous suffit de placer vos noms et prénoms, votre adresse, votre numéro de téléphone et votre courrier électronique. Si vous possédez un site Internet qui vous sert de portfolio, n’hésitez pas à l'insérer dans votre CV québécois.

L’objectif

Dans cette section, vous devez résumer votre carrière et expliquer vos objectifs professionnels ainsi que vos attentes en 2 ou 3 phrases. Essayez de choisir des mots qui attisent la curiosité.

L’expérience professionnelle

Sachez que le CV québécois requiert la mention de vos résultats au sein des entreprises où vous avez travaillé. Pensez à mettre en avant l’expansion de vos précédentes entreprises.

Le nombre de pages et le format

Au Québec, le CV est généralement rédigé sur deux pages numérotées. Vous devez, cependant, prendre en compte que le nombre de pages dépend du type d’emploi que vous souhaitez occuper. Ceux qui postulent dans le domaine alimentaire ne doivent rédiger qu’une seule page de CV.

Le CV québécois doit avoir un format de lettre, connu sous le nom de « US Letter ». Pensez donc à adapter la mise en page de votre outil bureautique avant de rédiger votre CV et de l’envoyer à votre potentielle entreprise.

Les formations et les équivalences

Côté formations et équivalences, il est important de mettre en évidence les diplômes que vous avez reçus, les institutions que vous avez fréquentées ainsi que les périodes d’études.

Les compétences

Dans cette section, faites une liste des compétences techniques et humaines que vous avez acquises au fil des années. Soyez honnête et listez les principaux atouts qui vous différencient des autres.

Les références

Cette partie n’est pas obligatoire, mais est toutefois appréciée par les recruteurs. En effet, cela leur permet de discuter avec vos anciens supérieurs pour pouvoir cerner votre personnalité.

La maîtrise de la langue

La mention de la réelle maîtrise de la langue est très importante pour ne pas induire en erreur le recruteur.

Attention à la traduction automatique

Dans ce type de curriculum, la traduction automatique est à bannir, car le rendu n’est pas professionnel. Prenez donc le temps de rédiger correctement votre CV québécois.

Modèles et exemples de CV pour le Québec

La rédaction de votre CV québécois est désormais plus facile avec les modèles et exemples qui se trouvent en ligne. Faites donc des recherches et adaptez la création de votre CV en fonction de vos besoins.

Les questions les plus fréquentes

Est-il nécessaire de mentionner les activités extra-professionnelles dans un CV québécois ?

Cela n’est certes pas obligatoire, mais apprécié. Cela donne en effet au recruteur, une idée de votre implication au niveau de la société ainsi que de vos passions.

Est-ce que le CV québécois se suffit à lui-même ?

Avoir un CV bien rédigé est très utile. Toutefois, il est conseillé de rédiger une lettre de présentation, car cela peut augmenter vos chances de vous faire embaucher.