Un CV réalisé grâce à Word peut satisfaire à la plupart des demandeurs d’emploi actuels. C’est surtout pour certains domaines et afin de démontrer certaines compétences qu’un CV Illustrator peut être envisagé.

Pourquoi utiliser Illustrator ?

Pourquoi utiliser Illustrator au lieu d’un éditeur de texte classique comme Word ou OpenDocument ? Effectivement, malgré le fait que ces outils ne soient que de simples éditeurs, ils comportent assez de fonctionnalités pour embellir un CV. Ils offrent notamment la possibilité d’insérer des images, des formes et autant d'éléments décoratifs et fonctionnels qui peuvent être nécessaires.

Toutefois, l’utilisation d’Illustrator pour réaliser un CV vous permet de démontrer à la fois un savoir-faire dans l’utilisation d’un outil graphique et une grande créativité. C’est pourquoi si le poste visé ne requiert pas ces types de compétences, il n’est pas forcément nécessaire d’utiliser Illustrator. Par ailleurs, il ne faut pas oublier qu’un CV finit par intégrer une pile contenant des dizaines voire de centaines d’autres. L’utilisation d’Illustration peut être un moyen de se démarquer des CV des concurrents.

Le piège du CV Illustrator : en faire trop

Les possibilités sont infinies en utilisant Illustrator, mais il ne faut pas oublier l’objectif final du document qui est de délivrer des informations. Un CV devrait au moins passer par deux personnes qui raisonnent selon deux logiques différentes : la première appartenant au service des ressources humaines et la seconde appartenant au service concerné. Si le dernier peut être impressionné par un très bon design, le premier est surtout intéressé par les compétences et le parcours professionnel. Ainsi, une présentation soignée n’effacera pas les vides ou les manques d’un profil par rapport au poste visé.

En outre, le CV se doit aussi d’être le plus clair et le plus concis possible. Les éléments décoratifs apportés par Illustrator ne doivent pas aller à l’encontre de cette logique. Au contraire, il est important de concevoir le CV de manière à mettre en évidence les éléments importants, comme ceux qui sont liés au poste visé ou ceux qui doivent être communiqués au plus vite aux recruteurs.

Faire un CV en utilisant Illustrator, les différentes étapes

Préparer les informations

La rédaction d’un bon CV commence par la collecte, le tri et l’agencement logique des informations. C’est du volume et de la structure de la partie textuelle d’un CV que dépend la suite du travail. Avant même de lancer le logiciel Illustrator, cette partie textuelle doit être rédigée de manière claire. Pour cette première étape, l’utilisation de Word ou d’un outil équivalent est conseillée. Il est même conseillé d’aller très loin dans Word afin de décider s’il est par exemple nécessaire de raccourcir certaines phrases, de supprimer certains passages ou de présenter autrement certaines informations.

Le passage par l’outil Word procure aussi un autre avantage, la possibilité d’utiliser l’outil correction automatique. Il ne faut pas oublier que la moindre erreur d’orthographe peut avoir un impact énorme dans la tête d’un recruteur. L’utilisation d’un outil comme Word évite au moins la moitié de ces petites fautes.

Préparer un croquis de votre CV

Une fois la partie textuelle validée, il est temps de passer à la partie graphique. Toutefois, ce n’est toujours pas le moment de lancer Illustrator. La prochaine étape consiste à dessiner sur une feuille de papier avec un crayon le contenu de son imagination. Il s’agit aussi de se mettre à la place du recruteur et de se demander sur quelle partie du CV il va se diriger en premier et sur quelle partie il peut être nécessaire d’attirer son regard. Les différents éléments graphiques doivent être placés en conséquence.

Choisir une palette de couleur

Il existe différentes façons de choisir une couleur et de créer ensuite une palette appropriée. Généralement, aucun standard ne permet d’affirmer si telle ou telle couleur est plus efficace pour un CV. Il est cependant conseillé de choisir une couleur qui s’accorde avec la photo choisie pour le CV. C’est pourquoi il est aussi important de choisir la photo avant la palette de couleur.

Choisir une police de caractère

Surtout, il faut éviter de nuire au confort visuel du recruteur. Il ne faut pas se détourner de la mission du CV qui est d’attirer son attention et de gagner sa sympathie. Ce n’est pas avec une police de caractère illisible qu’il est possible d’y arriver. Les polices classiques sont Times New Roman, Arial ou Verdana. Si l’ajout d’une touche de modernité est nécessaire, il est possible de choisir des polices comme Helvetica Neue ou Century Gothic. Bien sûr, l’appel à d’autres polices est possible tant que la sobriété et la facilité de lecture sont respectées.

Commencer à utiliser Illustrator

Ça y est, il est temps de lancer Illustrator et d’attaquer la dernière ligne droite !