Un CV est un document qui constitue le point de départ de toute candidature que dépose un demandeur d’emploi ou un professionnel à la recherche d’un meilleur poste. Bien qu’il existe des centaines de modèles gratuits ou payants à télécharger, l’idéal, selon nous, est de créer un modèle personnalisé à son image et ajusté au poste à pourvoir, ce qui n’est pas toujours évident. Nous vous proposons donc, dans cet article, de revenir en détail sur ce qu’est un CV afin de bien assimiler à quel point il est important d’investir du temps dans sa rédaction, pour pouvoir mettre toutes les chances de son côté et ainsi taper dans l’œil du recruteur. L’objectif ultime du CV ? Décrocher un premier entretien.

Quelle est la définition du Curriculum Vitae ?

Avec les lettres de présentation et de motivation, le CV, ou Curriculum Vitae, est un document qui intègre toute candidature et dont l’objectif est de convaincre le recruteur que notre profil correspond au poste à pourvoir pour ainsi déclencher une rencontre, lors d’un entretien.

Mais alors que les lettres de présentation et de motivation sont de rédaction libre, le CV se doit de répondre à une structure bien particulière, afin de reprendre de forme organisée l’historique de votre parcours professionnel et académique. L’expression latine Curriculum Vitae signifie d’ailleurs « histoire de vie ». Le CV peut se comparer à un véritable document publicitaire, voire un outil de marketing à votre égard, car son objectif est de vous valoriser aux yeux du recruteur en montrant que vous êtes le candidat idéal.

Saviez-vous qu’un recruteur peut recevoir des centaines de candidature par poste ? Face à la quantité de CV reçus, il peut ne passer que de 30 secondes à 1 minute à sa lecture. Il est donc extrêmement important de rédiger un CV efficace, soigné et concis, qui se démarque du lot.

Quelle est la structure type d’un CV ?

Plus qu’un simple carton de visite, le CV a pour objectif de résumer votre parcours académique, vos expériences professionnelles et toutes vos compétences transposables au monde du travail. Voyons donc plus en détail quelles sont les rubriques qui ne peuvent manquer dans un bon CV :

Les informations personnelles

Le CV débute par l’indication de vos données personnelles : nom, prénom, contacts de téléphone et d'email sont des informations indispensables à indiquer. En outre, vous pouvez ou non dans cette première partie apposer une photographie, ou indiquer votre adresse et état civil, mais ceci n’est pas obligatoire. Pour éviter tout risque de discrimination, nous recommandons de vous limiter à l’essentiel.

La désignation du poste visé

Généralement, juste sous l’état civil, vous devez indiquer la désignation du poste visé. Il s’agit en fait du titre de votre CV et fonctionne souvent comme phrase d’accroche pour le recruteur, qui a besoin de voir si vous avez assimilé pertinemment le poste auquel vous postulez ou qui veut comprendre rapidement quel est votre objectif de carrière. Prenez donc le temps de bien formuler cette phrase, pour bien coller à l’offre à laquelle vous postulez ou au poste auquel vous aspirez.

Les expériences professionnelles

Dans cette rubrique, vous devez lister de préférence dans l’ordre antichronologique, c’est-à-dire du plus récent au plus ancien, tous les postes occupés antérieurement ainsi que les principales fonctions attribuées et tâches exécutées. Dans chaque sous-partie, indiquez le nom de l’employeur et les intervalles des dates pendant lesquelles vous avez exercé ces fonctions. C’est grâce à cette partie que le recruteur se fera une idée de votre parcours professionnel et de votre situation professionnelle actuelle.

L’éducation et la formation

Toujours dans l’ordre antichronologique, indiquez les formations suivies et les qualifications ainsi que les diplômes obtenus, ainsi que les dates et le nom des établissements d’enseignement respectifs. Évitez, cependant, d’insérer dans cette partie les formations complémentaires, qui doivent plutôt intégrer la rubrique des compétences personnelles.

Les compétences personnelles

Cette rubrique se compose de plusieurs sous-parties que vous devez compléter en fonction de vos compétences, comme :

  • Les compétences linguistiques.
  • Les compétences en communications.
  • Les compétences organisationnelles.
  • Les compétences numériques, ou soft skills.
  • La possession du permis de conduire.
  • Etc.

Il convient d’étoffer chaque sous-partie en apportant des précisions sur ces compétences, leur acquisition et leur mise en pratique. Réalisez une auto-évaluation le plus honnête possible, car le recruteur pourra lors de l’entretien essayer de vérifier la véracité de toutes informations indiquées.

Les documents annexes

Cette dernière partie du CV est facultative. Il est possible d’y joindre certains documents comme un porte-folio, la copie des diplômes obtenus, les références de publications ou travaux de recherche, etc.

Quels sont les qualités d’un bon CV ?

Malheureusement, il n’y a pas de recette miracle pour réaliser un CV qui déclenchera à coup sûr un entretien d’embauche. Mais les recruteurs se veulent unanimes quant aux qualités d’un bon CV, qui sera les interpeller positivement :

  • Une rigueur dans l’orthographe et la grammaire : un CV avec des fautes de français est rédhibitoire, quelle que soit la fonction en jeu.
  • Une mise en page soignée, avec un choix harmonieux des polices et des couleurs, sans grandes fantaisies.
  • Une organisation claire qui facilite la lecture, en séparant visuellement les rubriques principales.
  • Un document concis, simple et agréable, n’excédant généralement pas une page A4.
  • Un document mis à jour à la date de la candidature et qui n'est pas pollué par des formations trop anciennes et non actuelles.
  • Un document personnalisé pour le poste visé, avec un titre accrocheur et l’emploi de mots-clés qui démontrent une correcte compréhension des compétences essentielles à posséder pour la fonction.
  • Un parcours professionnel cohérent et solide, qui dénote consistance, stabilité et progression. S’il existe des périodes d’inactivité, dues par exemple au chômage ou à des problèmes personnels, celles-ci doivent être bien justifiées, en montrant de quelle forme elles ont pu être bénéfiques en termes de compétences techniques ou humaines.