Vous possédez les caractéristiques d'un manager ? Travailler dans un environnement stressant comme le milieu industriel ne vous fait pas peur ? Vous avez la motivation pour faire de longues études ? Voici une profession qui devrait devrait vous combler : responsable/superviseur de production. En première partie de cet article, nous vous proposons de découvrir les spécificités de cette profession, avant de nous attarder sur les aspects fondamentaux à prendre en considération pour réaliser un CV parfait pour cette fonction.

Description et mission du métier de responsable/superviseur de production

Le superviseur de production travaille sous la direction du responsable de production, mais leur mission principale est identique : veiller au respect des objectifs et des délais de production. À la tête d'une équipe, ils doivent mettre en place des stratégies qui se matérialisent par différentes activités, parmi lesquelles :

  • Établir ou consulter les programmes de fabrication.
  • S'assurer de la disponibilité des matières premières et du correct fonctionnement des équipements.
  • Gérer les affectations des employés et transmettre les consignes d'exploitation aux chefs d'équipe.
  • Suivre les indicateurs des activités : tableaux de bord de la production, relevés de dysfonctionnements et d'anomalies, etc.
  • Garantir le respect des règles d'hygiène et de sécurité .

Comment rédiger un CV responsable/superviseur de production ?

Pour mener à bien son travail, le responsable/superviseur de production doit être, avant tout, organisé. Voici donc une caractéristique essentielle de sa personnalité qu'il doit mettre en avant dans son Curriculum Vitae. Pour cela, le CV doit être parfaitement structuré et avoir un design à la fois moderne, professionnel et original. Voyons ensemble, dans les paragraphes suivants, les secrets d'un CV responsable/superviseur de production irréprochable.

La structure

L'entête

Un bon CV responsable/superviseur de production se distingue de la masse dès les premières lignes, grâce à un entête soigné contenant des phrases d'accroche pertinentes. Voici les éléments à prendre en compte pour démarrer sur les chapeaux de roue :

  • Donnez un titre à votre CV. Indiquez le poste que vous souhaitez et complétez éventuellement avec vos années d'expérience.
  • Rédigez un paragraphe de présentation, qui fonctionne comme un à-propos. La meilleure façon de briller dans cet exercice est de répondre à la question : « que puis-je apporter à l'entreprise ? »
  • Renseignez votre nom complet et vos contacts.

Les études et diplômes

Bien qu'il soit possible d'exercer comme responsable/superviseur de production avec un niveau bac+2, notamment avec un BTS Industrie Plastique-EuroPlastic, il est recommandé de viser une formation de niveau bac+3 à bac+5. Les filières les plus courantes sont :

  • Une licence professionnelle en gestion de la production industrielle ou chargé d’optimisation de procédés industriels.
  • Un diplôme d'ingénieur.

Ainsi, listez avec soin les établissements d'enseignement fréquentés, écrivez l'intitulé exact du diplôme validé et son année d'obtention. Si vous avez obtenu une moyenne générale élevée ou une mention, indiquez-le pour vous démarquer des autres candidats.

L'expérience professionnelle

Une expérience riche et variée est l'un des critères auquel le recruteur donne le plus d'importance lors de l'analyse d'un CV. Assurez-vous donc que cette partie est facile à lire, que les fonctions principales sont suffisamment détaillées et que les secteurs d'industrie sont bien identifiés pour démontrer votre polyvalence. Pour cela, évitez d'écrire des blocs de texte. Optez plutôt pour des tableaux ou des listes à puce qui permettent de synthétiser les informations.

Les compétences

On distingue normalement deux types de compétences :

  • Les savoir-faire, qui regroupent les compétences opérationnelles.
  • Les savoir-être, qui désignent les compétences comportementales.

Pour augmenter votre crédibilité, indiquez les formations suivies et niveaux obtenus. Par exemple, si vous souhaitez démontrer votre maitrise de l'anglais, soyez précis. Si possible adoptez la nomenclature du Cadre Européen de Référence pour les Langues (1).

Le design et la mise en page

Ne sous-estimez pas le pouvoir d'un bon design de CV responsable/superviseur de production. Un graphisme réussi permet de capter l'attention du recruteur, de donner des pistes sur votre personnalité et d'organiser le contenu. Nous vous donnons ci-dessous quelques clés pour créer un CV tendance et professionnel :

  • Insérez une photographie de profil. Bien que la photographie de profil soit facultative, elle a l'avantage de donner un visage à un document et de permettre au recruteur de se souvenir plus facilement de vous.
  • Utilisez des éléments graphiques comme les icônes ou les pictogrammes. À l'ère du digital, la visualisation des données est de mise. Ces éléments permettent d'apporter de la modernité et de la clarté au document.
  • Identifiez visuellement les titres et sous-titre pour bien faire ressortir la structure du document : caractères gras, italique et encadrés de couleur sont des astuces à adopter.

Ce que les recruteurs apprécient dans un CV responsable/superviseur de production

Pour épater le recruteur sur le papier et lui donner envie de vous convoquer pour un entretien d'embauche, ne laissez échapper aucun détail sur votre CV. La règle d'or est less is more. Ne cherchez pas à tout prix à vouloir surcharger votre CV, en l'étoffant avec des informations redondantes ou peu pertinentes. Concentrez-vous plutôt sur les aspects suivants :

Démontrez votre domaine d'expertise

Toute activité professionnelle possède un jargon propre, avec des termes techniques, des mots-clés et des verbes d'action qui lui sont associés. Ainsi, il est important d'utiliser le vocabulaire adéquat pour démontrer votre domaine d'expertise.

  • Mots-clés : production, planification, gestion de projet, GPAO, qualité, sécurité, objectifs.
  • Verbes d’action : Établir, organiser, faire le suivi, coordonner, optimiser, détecter, superviser.

Mettez à profit vos centres d'intérêt et loisirs

La rubrique des hobbies et passions est souvent mal employée par les candidats. Pourtant, utilisée à bon escient, elle peut déclencher l'intérêt de recruteur et constituer le point de départ de votre entretien d'embauche. Évitez d'indiquer des loisirs à portée polémique comme l'appartenance à une religion ou à un parti politique. Renseignez plutôt des activités qui sont révélatrices de vos qualités personnelles, par exemple :

  • Les sports collectifs, qui permettent de développer l'endurance, l'esprit d'équipe et les qualités de leader.
  • Les activités artistiques, qui sont un moyen efficace de développer la créativité et la concentration.
  • Les activités culturelles, qui sont la preuve de votre ouverture d'esprit et de votre capacité de communication.