Vous voulez devenir pompier, mais vous ne savez ni comment ni par où commencer la rédaction de votre CV pompier afin de postuler à ce nouveau travail qui vous fait tant rêver ? Alors, cet article est fait pour vous. Vous y retrouverez tous les conseils afin de rédiger un CV qui saura vous mettre en valeur.

Comment rédiger un CV pompier ?

Préparer la rédaction

Votre CV est le document le plus important de votre carrière professionnelle, car il permet au recruteur de se faire une première idée sur vous et sur votre profil professionnel. Ainsi, il est primordial de vous focaliser sur la rédaction de votre CV pompier.

Choisir la structure

Il faut savoir que lors de la rédaction de votre CV, vous pouvez opter pour deux structures différentes : un CV dit chronologique ou un CV dit fonctionnel.

Le CV chronologique a pour objectif d’attirer l’attention sur vos expériences professionnelles de manière rétrochronologique. En effet, vos expériences devront être listées en commençant par les plus anciennes pour finir par les plus récentes, car ce type de structure présente l’avantage de mettre en évidence l’évolution et la progression professionnelle du candidat au sein du même poste ou au sein d’un poste différent.

Le CV fonctionnel repose, quant à lui, principalement sur les compétences et les aptitudes professionnelles. Ce modèle de CV a pour caractéristique de mettre l’accent sur les aptitudes du candidat et de dissimuler ses périodes d’inactivité qui pourraient faire « tache » aux yeux du recruteur.

Choisir le design

Un bon CV pompier doit être simple, clair et lisible, tout étant moderne. Les différentes parties du CV doivent être bien espacées entre elles, la police utilisée doit être claire et professionnelle, mais, de plus, les couleurs doivent être soigneusement choisies. Vous pouvez utiliser par exemple, sobrement, en plus du blanc qui sera la couleur du background, les couleurs des uniformes des pompiers, à savoir le rouge, le bleu foncé et le jaune.

Le CV pompier doit également se concentrer sur l’essentiel et tenir sur une page, de préférence, pour éviter d’ennuyer le recruteur.

Exemples de CV pompier

Maintenant que vous avez pris connaissance des bases de la rédaction d’un CV pompier, voici quelques exemples d’informations que vous devez mentionner.

L’état civil

À travers cette rubrique, le recruteur doit pouvoir saisir toutes vos informations personnelles. En premier lieu, il faudra indiquer votre nom et prénom. Par la suite, il faudra également indiquer votre âge, votre nationalité, l’adresse de votre domicile, votre numéro de téléphone et votre adresse électronique où le recruteur pourra vous joindre. Veillez à ce que cette dernière soit bien à jour et consultez là quotidiennement pour ne pas manquer un éventuel entretien.

Le profil

Le profil d’un CV pompier consiste à vous présenter en quelques phrases en faisant un bref résumé de vos expériences, objectifs et vos compétences. Le recruteur saura ainsi, en un coup d’œil, si vous pouvez potentiellement correspondre au poste proposé. Avec une bonne rédaction, le profil de votre CV pompier peut vous faire sortir du lot et vous distinguer des autres candidats. Voyez-le comme une mini lettre de motivation qui vous donnera l’opportunité d’en dire plus sur votre personnalité et vos aspirations, mais aussi d’ajouter un côté humain à votre CV.

La formation

Cette rubrique du CV pompier est l’une des plus importantes et il faudra donc la rédiger avec grand soin. Elle doit retracer tout votre parcours scolaire en passant par les formations professionnelles que vous avez suivies. Il faudra donc mentionner chaque diplôme obtenu en y indiquant l’établissement d’obtention, la date et les mentions positives si elles existent.

La rubrique formation est particulièrement importante s’il s’agit du CV d’un pompier débutant sans expérience professionnelle qui désire postuler pour un poste.

Exemple : 2018-Programme d’entrainement spécifique aux techniques de maîtrise des incendies.

L’expérience professionnelle

La rubrique expérience professionnelle du CV pompier est sans doute la partie la plus importante aux yeux des recruteurs. En effet, c’est après lecture de cette dernière qu’il pourra cerner votre profil professionnel et décidera s’il est en adéquation avec le poste qu’il propose.

Il faudra donc rédiger cette rubrique de manière à ce qu’elle soit claire, précise et convaincante.

Pour ce faire, il faudra énumérer chacune de vos expériences professionnelles, c’est-à-dire tous les postes au sein desquels vous avez évolué en prenant soin de citer le lieu, la date ainsi que la durée de votre contrat de travail. De plus, afin de convaincre le recruteur, il serait judicieux d’ajouter des exemples concrets des tâches effectuées et des résultats obtenus.

Exemple : 2014-2017- Sapeur-pompier professionnel, Paris.

Les stages

La rubrique stages n’est pas à négliger dans un CV pompier, car s’il s’agit d’une expérience professionnelle à part entière, surtout si le candidat est débutant dans le monde du travail. En effet, les stages vous permettent de montrer au recruteur que vous êtes familier avec le monde du travail, que vous êtes curieux et que vous avez acquis certaines compétences.

Si vous manquez d’expérience professionnelle, n’hésitez pas à faire des candidatures spontanées pour des postes des stages non rémunérés afin d’étoffer votre CV.

Les compétences

Les compétences dans un CV pompier servent en quelques sortes à compléter les différentes rubriques déjà citées. Il faut savoir qu’il existe deux catégories de compétences : les compétences techniques et les compétences sociales.

Afin de bien rédiger cette rubrique de votre CV pompier, il faudra vous interrogez sur les compétences que vous pensez avoir, en faire la liste, puis mettre en évidence celles qui sont demandées et qui correspondent à l’offre d’emploi.

Cette rubrique a toute son importance, car elle permet au recruteur de savoir ce dont vous êtes concrètement capable et peut faire toute la différence entre vous et un autre candidat.

Exemple : réactivité, maîtrise des consignes de sécurité, maîtrise du matériel d’extinction des incendies, etc.

Les langues étrangères

La maîtrise d’autres langues, en plus du français, est un atout dans le métier de pompier, car il peut arriver que vous interveniez de manière conjointe avec des pays frontaliers ou bien que vous ayez à aider des victimes ne sachant pas s’exprimer en français.

Il faut cependant faire attention à ne pas surestimer votre niveau réel, car le recruteur va pouvoir le vérifier lors d’un éventuel entretien.