Trouvez le cv parfait

Devenir vendeur

Le vendeur est un professionnel du commerce. Il sait renseigner son client et le fidéliser. Pour cela, il connaît parfaitement les produits qu’il distribue. Ce sont les bases, peu importe que vous travailliez en boulangerie de quartier ou dans un grand magasin de prêt-à-porter de luxe à Paris. C’est un métier qui vous donnera de nombreuses opportunités, puisque la plupart des commerces ont besoin de spécialistes de la vente. Si vous souhaitez suivre cette carrière, plusieurs directions s’offrent à vous. Par où commencer et que devez-vous savoir avant d’envisager de devenir vendeur ?

Qu’est-ce qu’un vendeur ?

Le vendeur est un professionnel de la relation avec le client, mais il gère aussi de A à Z la tenue du magasin. Par exemple, un vendeur en boutique de vêtements ouvre la maison le matin, puis il fait l’état des lieux des stocks. Il installe les étiquettes de prix puis organise les étagères et les portants. En fonction de l’endroit où il travaille, il sera plus ou moins spécialisé. En grande surface il sera amené à commercialiser des produits divers. Alors qu’en magasin de chaussures il ne vendra pas autre chose. Il gère également les commandes et le caractère comptable de la caisse. Il se tient informé des nouveautés concernant la marque qu’il représente afin de renseigner au mieux les clients. Il rend des comptes à son supérieur et il peut lui être demandé de réaliser des chiffres mensuels, ce qui lui permettra d’avoir une prime financière à la fin du mois. C’est un aspect du métier qui peut plaire à certains, car c’est très challengeant.

Quelles sont les compétences d’un bon vendeur

Un vendeur, quel que soit le secteur dans lequel il travaille, doit posséder certaines compétences. Attention, ce n’est pas un métier facile, vous serez constamment au contact des clients et vous devrez toujours être de bonne humeur pour les fidéliser et leur donner envie de revenir faire l’acquisition d’autres produits. Voici une liste non exhaustive des compétences requises pour être vendeur :

  • Il maitrise les techniques de vente et de marketing : vendre à un consommateur, ce n’est pas si simple. Il faut utiliser certaines approches qui l’amèneront subtilement à vouloir acheter l’article.
  • Il connaît les marchandises du magasin sur le bout des doigts : il s’agit de pouvoir décrire à votre client les avantages et éventuels inconvénients d’acheter tel ou tel produit. Il doit aussi pouvoir l'aider à choisir ce qui lui convient le plus en fonction de ses besoins.
  • Il sait persuader et conseiller : cet item fait partie des techniques de vente. Cela peut paraître sournois, mais on ne s’improvise pas vendeur, il y a des stratégies derrière. La persuasion aide à mieux vendre en démontrant au client à quel point il a besoin du produit en question.
  • Il sait s’organiser : le vendeur doit souvent gérer plusieurs choses à la fois, le client, le stock, le moyen de paiement, etc.
  • Il maitrise l'anglais : dans la vente, c’est un atout majeur. En effet, l’anglais est l’une des langues les plus parlées dans le monde. Si vous travaillez dans un secteur touristique, vous devrez pouvoir communiquer avec des clients étrangers.
  • Il connaît l’art de la communication : en contact constant avec les clients, il s’agit de savoir bien se faire comprendre, de s’adapter, d’avoir un langage correct, de l’humour et de l’empathie.
  • Il se tient informé des dernières tendances : dans la vente, il faut savoir quelles sont les dernières modes ou technologies. En effet, les consommateurs viennent rechercher des nouveautés.

Pour devenir vendeur, quelles sont les qualités que vous devez avoir ?

Si vous êtes motivé pour faire une carrière en tant que vendeur, sachez que certaines qualités humaines et savoir-être seront fortement appréciés par votre entourage et votre hiérarchie :

  • Vous devrez avoir une présentation correcte : effectivement, être en contact tous les jours avec la clientèle exige de correspondre à l’image de marque de l’entreprise pour laquelle vous travaillez. Par exemple, si vous exercez en parfumerie, il faudra vous maquiller quotidiennement.
  • Vous devez être souriant : c’est une grande qualité chez un vendeur, qui marque les esprits et donne envie au client de revenir dans votre enseigne.
  • Vous devez vous exprimer correctement : l’idée est de bien vous faire comprendre et de montrer une image de qualité de la marque que vous représentez.
  • Vous êtes serviable et savez vous adapter : c’est essentiel de pouvoir gérer toutes les situations et d’aimer rendre service dans la vente.
  • Vous avez une grande capacité d’écoute : pour bien conseiller votre client, vous devez d’abord bien l’écouter pour identifier ses besoins. Ainsi, pour pourrez lui recommander le produit qui est le plus approprié et il sera satisfait. Vous devrez parfois aussi savoir écouter les mécontentements sans vous énerver.
  • Vous êtes dynamique : dans la vente, vous ne vous reposez jamais. Il y a toujours une tâche à effectuer, une étiquette à placer, un article à ranger ou encore un client à renseigner. Il faut posséder une sacrée dose d’énergie.
  • Vous aimez travailler en équipe : un vendeur n’est jamais seul. Vous travaillez pour un patron et au sein d’une équipe. Les autres vendeurs font le même métier que vous et vous devez communiquer correctement avec eux pour éviter les erreurs et malentendus.
  • Vous avez un grand sens de l’observation : il s’agit de savoir repérer le client qui n’ose pas demander ou qui est hésitant et de décider à quel moment intervenir. Par ailleurs, vous devrez identifier les produits à ranger ou à étiqueter pour que les étalages soient bien présentés.

Quelles sont les conditions de travail d’un vendeur ?

Avant de vous engager dans une voie professionnelle, il est nécessaire de bien savoir quelles seront vos conditions de travail au quotidien. Voici celles d’un vendeur classique :

  • La rémunération : En général, un vendeur débutant est payé au SMIC. Néanmoins, son salaire pourra vite évoluer en fonction de ses résultats. Dans la vente il existe aussi parfois un système de prime qui permet d’avoir un meilleur salaire à la fin du mois. Un chef d’équipe gagne environ 1800 euros brut.
  • Le temps de travail : Les vendeurs ont des horaires aléatoires et extensibles. Il faut être très disponible et s’adapter au flux de clients et aux imprévus. En général un vendeur travaille le samedi et parfois le dimanche. En période de soldes ou de promotion, il effectue de nombreuses heures supplémentaires. Par ailleurs, un vendeur est debout la plupart du temps, il doit donc avoir une bonne condition physique.

Comment devenir vendeur ?

Maintenant que vous savez quels sont les prérequis en termes de qualités humaines et de compétences professionnelles, voyons quelles formations faire pour accéder à la carrière de vendeur. Il faut savoir qu’avec un CAP vous pourrez entrer directement sur le marché du travail. Quant au bac pro, il offre en général la possibilité de trouver un emploi plus durable. Avec un BTS, vous deviendrez plus vite chef d’équipe. Voici les diplômes qui permettent de devenir vendeur :

  • Niveau CAP : CAP employé de commerce multispécialisé
  • Niveau baccalauréat : Bac pro métiers du commerce et de la vente ou encore bac pro métiers de l’accueil
  • Niveau bac+2 : BTS management des unités commerciales (MUC) ou encore le BTS négociation et digitalisation de la relation client (NDRC)
  • Niveau bac+3 : DUT techniques de commercialisation ou licence professionnelle commercialisation de produits et services.

Il est intéressant de savoir que la plupart des entreprises formeront leurs vendeurs en interne, notamment sur les techniques de vente propres à l’établissement, mais aussi sur la connaissance des produits.

Quelles sont les perspectives professionnelles et les évolutions de carrière d’un jeune vendeur ?

Une fois le diplôme en poche, quelles carrières pourrez-vous embrasser ? Quelles sont les possibilités d’évolution professionnelle d’un vendeur qui sort de l’école ? Dans la vente, il existe de multiples opportunités qui dépendant de nombreux paramètres : votre expérience, vos aptitudes, vos résultats, les rencontres que vous ferez, ou encore l’entreprise dans laquelle vous progressez. Il faut savoir que la plupart des premiers emplois sont souvent précaires, les horaires sont intenses, le salaire plutôt bas et les contrats de type CDD ou intérimaire. Néanmoins, si vous avez de la chance ou si vous faites vos preuves vous pourrez vite avancer. Les principales évolutions de carrière sont :

  • Chef de rayon : vous êtes le vendeur responsable d’un rayon en particulier. Vous vous spécialisez et devenez le chef des vendeurs du magasin.
  • Cadre : vous devenez chef de département ou gérant d’un magasin, vous avez plus de responsabilités et un meilleur salaire.
  • Attaché commercial : vous représentez la marque dans les magasins que vous visitez et supervisez au niveau régional ou départemental.
  • Vendeur en ligne : le commerce se digitalise de plus en plus rapidement. Les vendeurs peuvent désormais mettre en œuvre leurs compétences de terrain pour vendre des articles sur internet.

Comment postuler et décrocher un poste de vendeur ?

Si vous souhaitez devenir vendeur, vous devrez bien évidemment postuler. Pour cela, la démarche à suivre commence avec la conception d’un dossier de candidature via la rédaction d’un CV et d’une lettre de motivation.

Comment vous différencier des autres candidats ?

Lors de la conception de votre CV et de votre lettre, vous devez faire en sorte que celles-ci retienne l’attention du recruteur. Voici quelques conseils qui pourront vous être utile :

  • Votre CV vendeur doit avoir une structure logique, une présentation claire et des informations pertinentes ;
  • Veillez à rédiger une lettre de motivation personnalisée qui doit donc formuler les spécificités de l’entreprises et mettre en avant vos qualités et compétences en rapport avec le poste ;

Retenez également que les ressources humaines peuvent recevoir des centaines de candidatures pour ce genre de poste peu qualifié, qui peut attirer de nombreux profils différents tels que les étudiants, les personnes en attente de reconversion, etc. Il faut donc ajouter une touche personnelle et originale (mais professionnelle) qui saura vous démarquer des autres.

Comment réussir son entretien et devenir vendeur ?

Si votre CV et lettre de motivation ont réussi à attiser la curiosité du recruteur, vous serez alors convié à un entretien dans lequel vous devrez convaincre l’employeur de vous choisir. Nos conseils :

  • Soyez ponctuel ;
  • Soyez persuasif ;
  • Portez une tenue soignée ;
  • Montrez votre intérêt pour le poste.

Par ailleurs, gardez à l’esprit qu’un entretien a besoin d’une bonne préparation. N’hésitez pas à faire des simulations d’entrevue avec votre entourage pour notamment anticiper des questions pièges qui peuvent vous être posées.

Nous utilisons des cookies pour gérer notre site web, analyser votre utilisation de nos services, gérer vos préférences en ligne et personnaliser le contenu des annonces. En acceptant nos cookies, vous obtiendrez un contenu pertinent et des fonctionnalités de médias sociaux, des publicités personnalisées et une expérience de navigation améliorée.