Le coiffeur est un expert dans le domaine de l’esthétique. Il est polyvalent, car il est à la fois un technicien et un commercial. En effet, il doit savoir mettre en beauté ses clients, les conseiller, les écouter, mais aussi les fidéliser. Découvrez comment faire une carrière dans la coiffure. Quels sont les diplômes permettant d’accéder à ce poste ? Quelles sont les perspectives d’évolution professionnelle ? Quelles sont les qualités humaines et les compétences professionnelles requises pour ce métier ? Identifiez les secrets de l’activité de coiffeur.

qu’est-ce qu’un coiffeur ?

Le coiffeur est avant tout un artisan. Il maîtrise l’art de couper les cheveux. Il sait adapter les coupes à tous les types de chevelures ; lisse, frisée, ondulé, clairsemé, dense, etc. Il coupe les cheveux des adultes, des femmes et des hommes, mais aussi des enfants, des bambins et parfois les petites tignasses fines des bébés. Il évalue la nature d’un cheveu et le soin qui sera approprié. En effet, une personne peut avoir le cuir chevelu sec, gras, irrité, avec des pellicules, et le cheveu cassant, abimé ou encore asséché. Ensuite, le coiffeur sait appliquer des couleurs, pour cela il devra posséder des notions de chimie. Pour faire une couleur blonde sur un individu brun, il faudra effectuer plusieurs étapes qui nécessitent divers mélanges et dosages précis de produits. Enfin, le coiffeur réalise des coiffages, des tresses, des coiffures de mariage, des mises en plis ou bien le classique brushing. À côté de cette maîtrise technique, il sait écouter et conseiller ses clients. En effet, la personne qui entre dans le salon de coiffure pour changer de tête doit sortir avec le sourire, sous peine de ne plus jamais revenir. Il vend aussi des produits, shampoings, après-shampoings, soin ciblé pour cheveux secs ou pellicules, colorés ou méchés, etc.

Quelles sont les compétences que doit posséder un coiffeur ?

Un coiffeur est un artisan polyvalent, technicien, humain et vendeur. Il doit détenir certaines compétences professionnelles :

  • Il est minutieux et a le sens du détail : pour être coiffeur, il faut être observateur et consciencieux. Il s’agit d’offrir à son client la coupe qui lui correspond, en fonction de ses envies, mais aussi de la morphologie de son visage. Les gestes effectués doivent être fins et méticuleux.
  • Le coiffeur maîtrise les dernières tendances de la mode : en effet, lorsqu’une personne entre dans le salon en demandant la dernière coupe des influenceuses instagram, il faudra être à jour et comprendre tout de suite ce qu’elle veut.
  • Il est à l’écoute du client : le coiffeur est en capacité de cerner rapidement les goûts de son client
  • Il conseille et informe : il sait émettre des recommandations en fonction de la morphologie du client, de son type de cheveux et lui suggérer des coiffures susceptibles de lui correspondre.
  • Le coiffeur possède le sens de l’accueil : il reçoit ses clients pour qu’ils se sentent comme chez eux et passent un moment agréable et relaxant. Pour cela, il leur propose une atmosphère cocooning et chaleureuse.
  • Il utilise les techniques adaptées à la coupe ou à la couleur choisie : il connaît les différentes manières de couper les cheveux en fonction de la texture et de l’implantation capillaire. Il fait des couleurs, des balayages, des mises en plis, des permanentes, etc.
  • Il a des notions de comptabilité et sait tenir une caisse : en effet, il enregistre les paiements des clients et doit tenir sa comptabilité à jour.
  • Il prépare le salon et l’entretient : passer le balai et laver les locaux fait partie de son travail quotidien. Il ramasse les cheveux coupés, nettoie les bols qui ont servi à mélanger les couleurs, etc.
  • Il possède des connaissances en vente : il propose aux clients d’acheter des soins adaptés à la texture de leurs cheveux, ou pour entretenir leur coupe de cheveux. La vente fait partie du chiffre d’affaires d’un établissement, pour cette raison elle n’est pas à mettre de côté.
  • Il négocie les prix des produits avec les représentants des marques de beauté, de matériel et marchandises de coiffure.

Pour devenir coiffeur, quelles sont les qualités humaines qui sont appréciées ?

Si vous souhaitez faire une carrière dans la coiffure, sachez que certains savoir-être font des coiffeurs excellents :

  • L’écoute et l’empathie : un bon coiffeur sait écouter. Les clients viennent avant toute chose se faire coiffer. Néanmoins, certains apprécient ce moment de bien-être et la discussion est facilitée ; le rendez-vous peut vite alors se transformer en séance d’écoute empathique.
  • La disponibilité : le coiffeur doit se rendre disponible en cas d’horaires rallongés ou de remplacements au pied levé. En effet, le client doit être satisfait.
  • La ponctualité et la capacité d’adaptation : comme tous les métiers basés sur des prises de rendez-vous; il s’agit d’être à l’heure et de ne pas faire attendre ses clients.
  • Le sens de l’accueil et le sourire : les clients doivent se sentir à l’aise et passer un bon moment. En toute situation il doit être agréable et compréhensif. Il a également la capacité de résoudre les éventuels conflits ou insatisfactions avec le sourire.
  • La patience : certains clients peuvent être très exigeants. Pour cette raison, il faut savoir faire preuve de patience pour ne pas générer de déception. Le client doit sortir du salon de coiffure en étant comblé par la qualité de la prestation.
  • Une bonne présentation : pour exercer dans n’importe quel métier du secteur de l'esthétique, il faut être irréprochable; bien habillé, maquillé et bien sûr joliment coiffé.
  • Une excellente condition physique et de l’endurance : c’est une caractéristique personnelle plus qu’une qualité humaine, mais elle mérite d’être précisée, puisque le métier de coiffeur est très exigeant de ce point de vue. En effet, ce professionnel passe sa journée debout, il piétine beaucoup et lève les bras pour couper, coiffer et appliquer des couleurs pendant plusieurs heures d’affilée.

Quelles sont les conditions de travail d’un coiffeur ?

Que devez-vous savoir sur le métier de coiffeur avant de vous engager dans cette voie ? Est-ce que les conditions de travail correspondent à vos aspirations ?

  • La rémunération : un coiffeur fraîchement diplômé commence généralement sa carrière comme assistant. Il peut aussi parfois être apprenti. Un coiffeur débutant gagne un salaire plus ou moins équivalent au SMIC. En fonction du salon de coiffure pour lequel il travaille, il peut recevoir des primes. Il est également commun que les clients laissent des pourboires. Si vous devenez gérant d’un salon de coiffure, votre salaire dépendra de la taille de votre établissement, de son emplacement et des tarifs que vous appliquez pour les prestations proposées.
  • Le temps de travail : Il est variable. La plupart des salons sont fermés le dimanche et le lundi. Les coiffeurs ont des horaires fixes, mais qui deviennent fluctuants en fonction des retards de la journée. En effet, il ne peut pas partir tant qu’il n’a pas terminé de coiffer son client.
  • Le lieu de travail : Ce métier s’exerce en général dans un salon de coiffure. Néanmoins, de plus en plus de professionnels décident d’être coiffeur à domicile et indépendant. Ce choix possède l’avantage de pouvoir gérer soi-même ses horaires et ses tarifs. Certains coiffeurs exercent dans des instituts de beauté qui proposent aussi des prestations de soins esthétiques. Quelques salons conceptuels fleurissent dans les grandes villes ; salons de coiffure avec salon de thé ou club de tricot par exemple. Il existe également des coiffeurs spécialisés dans le milieu de la mode ou du spectacle.

Comment devenir coiffeur ?

Il existe plusieurs formations permettant de commencer une carrière de coiffeur :

  • Niveau CAP : Le CAP métiers de la coiffure est le diplôme le plus accessible et sans baccalauréat.
  • Niveau baccalauréat : Le BP (brevet professionnel) coiffure. Il est dans la continuité du CAP. Il peut se réaliser en apprentissage dans un salon de coiffure. Les bac pro métiers de la coiffure ou perruquier permettent de se spécialiser dans le domaine du spectacle.
  • Niveau bac+2 : le brevet de maîtrise (BM°, en deux ans. Ce diplôme permet d’acquérir une expertise dans la gestion d’un établissement de coiffure et d’enseigner à des apprentis. Pour le préparer, il faut justifier de cinq ans d’exercice ou posséder le BP. Le BTS métiers de la coiffure permet quant à lui de se professionnaliser à un niveau supérieur.

Quelles sont les perspectives professionnelles et les évolutions de carrière d’un coiffeur ?

Un coiffeur aura plusieurs opportunités de progression tout au long de sa carrière. Au sein d’un salon de coiffure, on pourra lui proposer une évolution en tant que manager d’une équipe ou plus tard, comme gérant d’un établissement. Pour ceux qui veulent ouvrir leur salon, avec un brevet professionnel ils peuvent s'installer comme indépendant à leur propre compte. Enfin, il existe la possibilité de se spécialiser dans le milieu artistique, de devenir perruquier, coiffeur studio, coiffeur dans le cinéma ou directeur artistique. Un professionnel expérimenté pourra aussi choisir de développer une activité de hair designer, de coiffeur visagiste ou de relookeur. Il pourra également devenir formateur dans les écoles de coiffure.

Conseils pour trouver et commencer à travailler comme coiffeur

Trouvez l’emploi qu’il vous faut

Voici quelques pistes à suivre pour trouver un emploi en tant que coiffeur :

Consultez les annonces

Afin de trouver votre emploi et devenir coiffeur, consultez les annonces publiées par les employeurs et trouvez celle qui vous convient selon vos objectifs, notamment : les horaires de travail, la zone géographique, le salaire…

Osez les candidatures spontanées

Les candidatures spontanées sont aussi à privilégier dans le secteur. L’avantage ultime de cette option est que vous serez quasiment seul à vous présenter et de ce fait, vous pourrez éventuellement décrocher un poste qui n’est pas encore officialisé. Dans ce domaine, les candidatures spontanées se font physiquement alors profitez-en pour choisir le salon de coiffure qui vous intéresse le plus.

Tentez le bouche-à-oreille

Une astuce à ne pas négliger pour devenir coiffeur est de faire appel à votre réseau professionnel (anciens élèves, collègues, etc.), sans négliger vos connaissances qu’elles soient proches ou éloignées.

Envoyez votre candidature

Qui dit candidature dit dossier de candidature . Ce dernier se compose d’un CV coiffure et d’une lettre de motivation qui sont deux outils qui vous aideront à attirer l’attention du recruteur et décrocher un entretien. Veillez donc à faire un CV professionnel et cohérent avec l’offre d’emploi visée. Vous y mentionnerez votre parcours de formation, votre expérience professionnelle, vos compétences via vos réalisations, etc.

De plus, n’hésitez pas à vous servir de vos réseaux sociaux pour dévoiler votre talent. La coiffure est avant tout une passion que vous devez exprimer. Pour cela, vous pourrez par exemple publier des photos de coiffures que vous aurez réalisé sur vos réseaux sociaux…Ceci sera un plus pour convaincre un éventuel employeur.