Trouvez le cv parfait

Devenir product owner

Assez récent en Europe, la profession de product owner se valorise de plus en plus. Un product owner s’insère dans une équipe de travail comme le premier acteur en charge de la mise en avant et de la conception d’un produit spécifique. Vous êtes intéressé par le métier de product owner ? Voici toutes les informations nécessaires pour vous orienter dans votre choix.

Qu’est-ce qu’un product owner ?

Le product owner, également appelé chef de projet digital, est chargé de la gestion de projets lors de la création de nouveaux produits. C’est un poste à responsabilités où l’employé doit mettre en avant l'optimisation et les leviers d’une nouvelle gamme. Il est ainsi en charge de la satisfaction de la clientèle de par la gestion des livraisons et de la vente d’un d’un produit. Enfin, le product owner réalise un lien important entre les différentes équipes : technique, marketing et service client.

Le rôle et les missions d’un product owner

Le rôle principal d’un product owner est de s’assurer et de garantir aux clients que le produit développé s’adaptera parfaitement à leurs attentes. Il joue ainsi le rôle d'interprète, ou de lien direct, entre les consommateurs et les équipes techniques.

Un product owner possède ainsi plusieurs obligations :

  • Chef de projet numérique : le product owner se différencie d’un chef de projet de par sa dimension IT et numérique. En effet, les projets auxquels il est assigné sont à caractère digital comme par exemple des applications, des logiciels ou bien des sites internet.
  • Lien entre son équipe et ses clients : comme annoncé précédemment, un des rôles essentiels du product owner est de s’assurer que le projet s’adapte aux besoins et aux attentes de ses clients.
  • Coordonner l’ensemble de la chaîne de production : le product owner est en relation avec différents départements, comme les équipes chargées de la production, mais également celles du marketing, de l’aspect commercial ou de la technique.
  • Prise en charge du développement : de par sa formation et ses compétences, le product owner est apte à prendre en charge les différentes phases de développement d’un produit et d’en accélérer le processus.

Au sein des différents rôles décrits, les missions du product owner sont alors variées. Pour résumer, ces dernières s’orientent vers le produit et les clients. Ainsi, le product owner doit prioritairement s’appliquer à comprendre les besoins de ses consommateurs, ainsi que d’identifier les concurrents. Ensuite, c’est lui-même qui se charge d’établir les différentes étapes à réaliser pour la bonne mise en place de la production. Enfin, le product owner a pour mission de suivre la continuité de ces dernières, tout en assurant la bonne cohésion de l’équipe et des informations.

Les qualités requises pour devenir product owner

De par les rôles et missions du product owner, qui englobe des dimensions distinctes, ces capacités et qualités doivent être assez variées, aussi bien professionnellement que personnelles.

Ainsi, il est généralement demandé de vérifier principalement les qualités suivantes :

  • Le sens de la négociation
  • L’écoute
  • Être organisé et rigoureux
  • Être à l’aise relationnellement

Au niveau technique, un product owner doit surtout être au fait des méthodes de développement. Ceci signifie connaître et maîtriser les méthodologies Agile et Scrum. Finalement, il est essentiel qu’un product owner sache mener une équipe et agir comme un leader.

Quels sont les avantages et inconvénients du product owner ?

Les avantages de devenir product owner

Le métier de product owner est intéressant surtout en ce qui concerne deux aspects : la variété d’interlocuteurs et la vision d’un projet. En effet, le product owner est amené à entrer en contact avec de nombreux collaborateurs lors de la mise en place d’un produit en particulier. De plus, de par la grande diversité de ses missions, ce dernier est présent à toutes les étapes de l’élaboration du produit. C’est une opportunité intéressante étant la polyvalence de son travail.

Les inconvénients de devenir product owner

L’inconvénient principal du métier de product owner est son manque de visibilité. C’est en effet un corps de métier peu connu encore en France. Il est alors peu valorisé et les formations disponibles peuvent être quelque peu difficiles à définir ou non reconnues.

Comment devenir product owner ?

Les formations pour devenir product owner

Actuellement, il n’existe pas de formation spécifique formant au métier de product owner. Ainsi, pour évoluer en tant que tel, il vous faut accéder à une formation parallèle vous permettant de postuler au poste de product owner.

Pour cela, les recruteurs privilégient principalement les candidats en possession d’un Bac+5 en écoles de commerce, d’ingénieurs ou sortant des Business Schools. De plus, il est essentiel de se former aux méthodologies Agiles comme Scrum ou Feature Driven Development.

Le salaire d’un product owner

Un poste en tant que product owner est intéressant niveau salaire dès les premières expériences. Ainsi, un jeune product owner peut espérer décrocher un salaire d’environ 3000 à 4000 euros. Il ne faut pas non plus hésiter à négocier avec votre représentant direct. Après l’acquisition d’une expérience sûre, le product owner expérimenté peut augmenter son salaire à plus de 5000 euros mensuels.

Qui recherche un product owner ?

Actuellement, un product owner est surtout recherché dans les domaines du numérique et de l’IT. Mais également dans les start-ups ou bien les agences de communication. Il ne faut pas oublier que c’est un métier jeune, encore très peu valorisé en France et peu connu.

Les perspectives professionnelles d’un product owner

Un product owner peut évoluer dans son domaine suivant différentes voies. Il peut tout d’abord décider de s’orienter comme Scrum Master. Ce dernier s’insère au sein d’une équipe de développement et prend en charge le processus de l’application de la méthodologie Scrum. Il est également possible de préférer le profil de Product Manager ou de Chef de Projet. Enfin, un product owner peut s’orienter dans le domaine des starts-up et co-fonder un projet.

Avoir un bon CV

La rédaction du curriculum vitae est essentielle au moment de rechercher un poste comme product owner. Pour que votre CV soit réussi et vous assure un entretien, il est important de bien l’organiser et d’y faire apparaître certaines informations majeures.

Premièrement, votre CV product owner doit être lisible. Choisissez ainsi une mise en page jeune, mais sérieuse, pour mettre en avant votre professionnalisme et ne pas perdre le recruteur. Organisez ensuite les différentes sections selon des parties bien distinctes. Le lecteur est alors capable de trouver l’information qui l’intéresse en quelques secondes. Ajoutez également des figures de texte comme des mots en gras ou soulignés pour mettre en avant une donnée vous concernant.

Lors de la rédaction d’un CV product owner, n’oubliez surtout pas la partie de vos compétences. En effet, bien que vos formations soient importantes, ce sont surtout vos habiletés et qualités qui feront la différence aux yeux du recruteur. Étant donné le fait qu’il n’existe pas de formation concrète dans le milieu, ce dernier va en effet probablement rechercher des preuves de votre efficacité. Il est également intéressant dans ce cas de détailler vos différentes expériences professionnelles, emplois ou stages, et y ajouter une petite description claire. Mettez-y alors en avant les compétences apprises ou développées pendant ce laps de temps.

Rédiger sa lettre de motivation

Lors de l’envoi de votre candidature, il est nécessaire d’ajouter une lettre de motivation. Cette dernière est importante pour expliquer plus en détails votre profil au recruteur, mais aussi pour vous donner l’opportunité d’expliquer pourquoi vous êtes parfait pour le poste. Ainsi, il est essentiel de soigner votre lettre.

Commencez par bannir toutes les fautes d’orthographe, peu professionnel, et de soigner sa présentation. Vous pouvez ajouter une date avec le nom et l’adresse du destinataire, voire même, signer manuellement votre lettre.

Lors de la rédaction du texte, il vous faut être clair et précis. Démontrez au recruteur que vous connaissez l’entreprise et ce qu’elle recherche par un texte d’introduction la présentant. Ensuite, expliquez votre profil et liez vos compétences avec ce que recherche le groupe. La lettre de motivation est intéressante sur ce point et permet de vous mettre en valeur avec plus de détails qu’un curriculum vitae.

Préparer et réussir l’entretien d’embauche

Une fois la date de l’entretien fixée, commencez à vous préparer. Vous pouvez par exemple vous entraîner à répondre à certaines questions basiques comme “quels sont vos qualités et vos défauts ?” ou “Présentez-vous”.

Renseignez-vous bien également sur l’entreprise pour montrer votre intérêt une fois sur place. Ceci est également une preuve de votre professionnalisme. De plus, préparez votre profil, à vous présenter et expliquer vos différentes expériences professionnelles. Comme par exemple, ce que vous avez appris au cours de ces dernières années. Vous pourrez alors démontrer directement au recruteur vos compétences sur le terrain.

Enfin, arrivez à l’entretien en tenue conforme et soignée. La première impression est essentielle lors d’un entretien d’embauche. Parlez clairement et avec assurance et évitez évidemment d’arriver en retard. Ce sont ces petits détails qui montrent rapidement au recruteur votre motivation pour le poste, et qui vous aident à gagner des points.

Nous utilisons des cookies pour gérer notre site web, analyser votre utilisation de nos services, gérer vos préférences en ligne et personnaliser le contenu des annonces. En acceptant nos cookies, vous obtiendrez un contenu pertinent et des fonctionnalités de médias sociaux, des publicités personnalisées et une expérience de navigation améliorée.