Trouvez le cv parfait

Devenir infographiste

Spécialisé dans la communication visuelle plurimédia, l’infographiste, qu’on appelle parfois designer graphique ou graphiste, jongle avec les images et les mots associés à ces mêmes images. Son métier est de créer et développer des logos, des animations et des mises en pages de site internet pour des clients à l’aide d’un ordinateur, à destination de différents supports de communication, qu’ils soient papier ou numériques.

Nous avons réalisé pour vous ce guide complet et synthétique, afin que vous puissiez tout savoir de cette profession créative, et décider si oui ou non vous souhaitez l’exercer.

Qu’est-ce qu’un infographiste ?

L’infographiste est un acteur fondamental de la communication visuelle et de la production multimédia.

Le rôle de l’infographiste: ses missions

Le métier d’infographiste a connu une forte expansion ces dernières années avec l’avènement de l’ère digitale et l’apport des nouvelles technologies.

Les missions de l’infographiste

Le métier d’infographiste consiste principalement en la réalisation d’images ou d’animations graphiques, en deux ou trois dimensions, pour alimenter et agrémenter un site internet ou une édition papier via différents moyens ou supports de communication, que ce soit des affiches, des logos, des flyers, des images, des animations ou tout autre support visuel. L’infographiste peut être spécialisé dans la 2D, comme des supports de communications et des sites internet, ou dans la 3D, avec les jeux vidéo et les films d’animation par exemple.

L'infographiste est également recherché pour sa créativité. En effet, des domaines aussi variés que la publicité, le marketing, l’édition, la presse, l’animation, les jeux vidéo, le design ou d’autres secteurs cibles ont recours à leurs services pour concrétiser des idées, mais aussi pour en concevoir d’autres. La créativité semble prendre de plus en plus de place aux dépens de la technique, supposée connue et maîtrisée de tous.

Son environnement de travail

L’infographiste peut exercer son métier en tant que salarié dans une agence de design attachée à la création, intégrer le service interne de marketing d’une société, mais il peut aussi se lancer en tant qu’indépendant, comme auto-entrepreneur au départ, puis éventuellement en créant sa propre structure.

Les qualités requises pour devenir infographiste

En plus d’avoir la fibre artistique, l’infographiste doit être à l’aise avec les outils informatiques et se tenir à jour des nouvelles possibilités permises par les logiciels qui sont régulièrement mis sur le marché pour faire la différence et trouver les évolutions techniques essentielles qui vont lui permettre de se démarquer sur ce marché très compétitif.

L’infographiste doit être capable de maîtriser les logiciels de publication assistée par ordinateur (P.A.O.) comme Photoshop ou Illustrator, pour citer les plus connus, mais aussi les procédés d’impression, en se tenant sans cesse au courant des nouvelles possibilités qu’offrent ces logiciels.

Il doit savoir être autonome tout en sachant s’intégrer dans une équipe. L’infographiste comprend les tenants et les aboutissants du projet sur lequel il travaille et il sait poser les bonnes questions pour aboutir à la concrétisation visuelle de ce que son client a en tête.

Il sait travailler sous la pression des échéances et il doit savoir gérer les pannes d’inspiration qui arrivent régulièrement à tout créatif dans l’exercice de ses fonctions.

Les avantages et inconvénients du métier d’infographiste

Il s’agit d’un métier de passionnés, faisant appel aux capacités techniques et créatives, dans lequel les infographistes s’épanouissent souvent, d’autant plus quand ils parviennent à travailler sur des projets intéressants. Le métier est peu routinier et permet donc aux infographistes de rester motivés tout au long de leur carrière.

L’infographiste doit respecter les délais de bouclage qui s’appliquent, ce qui implique un rythme de travail soutenu, un euphémisme, selon les délais à respecter. Il doit aussi savoir gérer les consignes parfois contradictoires ou irréalisables des clients et rester patient en leur expliquant pourquoi leurs attentes ne peuvent parfois pas être réalisées.

Comment devenir infographiste ?

Il existe de nombreuses façons de se former pour devenir infographiste en France. Ce métier a de l’avenir et offre des perspectives d’évolution intéressantes.

Les études pour devenir infographiste)

Niveau 3 (CAP et BEP)

Il est possible de se diriger dès la 3e vers les métiers de l’infographie en optant pour le CAP Dessinateur d’exécution en communication graphique, le BEP Métiers de la Communication et des Industries graphiques ou le BEP Opérateur Infographiste Multimédia.

Niveau 4 (Bac)

Dès le lycée, il est tout à fait possible de passer le Bac STD2A (Sciences et technologies du design et des arts appliqués), anciennement appelé Bac STI option Arts appliqués.

Niveau 5 (Bac + 2)

Avec le bac en poche, il est possible de se spécialiser dans les filières artistiques en suivant une Mise à Niveau en Arts Appliqués (MANAA). Autrement, il y a le BTS Communication visuelle (option Multimédia ou graphisme-édition-publicité), le BTS Design graphique option Communication et médias numériques, le DUT MMI (Métiers du Multimédia et de l’Internet), le Diplôme des Métiers d’Arts (DMA) Arts graphiques option Typographie, le DMA Cinéma d’animation et le DMA Cinéma d’animation 3D.

Niveau 6 (Bac + 3, niveau License)

Diverses formations universitaires peuvent former au métier d’infographiste, comme la licence Arts plastiques, la licence Design, la licence SRC (Service et Réseau de la Communication) ou encore la licence professionnelle ATC (Activités et Techniques de Communication).

Les écoles nationales des Beaux-Arts et Arts décoratifs délivrent des Diplômes Nationaux d’Arts (DNA), qui ont la même équivalence qu’une licence. Certaines écoles supérieures d’Arts Appliqués, comme les instituts Boulle ou Duperré établis à Paris, proposent des Diplômes Supérieurs des Arts Appliqués (DSAA), accessibles sur dossier.

Enfin, il existe de nombreuses options afin de se former en ligne pour les nouveaux venus dans le métier et les personnes en reconversion professionnelle.

Les débouchés

L’employabilité

L’employabilité est satisfaisante malgré la forte concurrence du marché. Au début de sa carrière, un infographiste peut cumuler un travail de salarié et une activité indépendante.

Le salaire

En début de carrière, un infographiste indépendant peut avoir du mal à parvenir à un salaire décent, mais avec l’expérience il trouvera des clients plus facilement et des contrats de plus en plus valorisants.

Un infographiste salarié gagne environ 2 000 euros bruts en début de carrière, en fonction de ses études, de ses stages, de son talent et de l’entreprise dans laquelle il commence à exercer. Avec l’expérience, il peut atteindre un salaire de plus 5 000 euros, voire plus, sachant que le salaire médian de la profession est d’environ 2 500 euros net par mois, avec de grandes disparités selon les entreprises.

Les évolutions de carrière

L’infographiste salarié peut évoluer en interne dans son entreprise en supervisant une équipe. Il peut aussi devenir directeur artistique.

Les horaires de travail

Un infographiste salarié a des horaires de bureau classiques, mais il doit savoir s’adapter en période de livraison d’un projet conséquent, par exemple. Il n’est pas rare que les créatifs passent la nuit dans leur bureau pour respecter des délais.

S’il est indépendant, il organisera lui-même son temps de travail, mais il devra être tout aussi respectueux des délais fixés par ses clients.

Quelques conseils pour trouver rapidement un emploi d’infographiste

Comment bien préparer votre CV ?

En rédigeant votre CV infographiste, vous devez toujours garder en tête que votre objectif principal est d’attirer l’attention du recruteur. Comme vous le savez, il reçoit certainement des dizaines, voire des centaines de candidatures pour le poste qu’il a à offrir. Vous devez donc faire impression immédiatement. Pour ce faire, accompagnez votre CV d’un portfolio reprenant vos meilleures créations. Vous pouvez aussi réaliser votre CV sous forme de vidéo, pour être original et augmenter vos chances de capter l’attention.

Comment bien rédiger votre lettre de motivation ?

Montrez que vous avez compris ce que l’on attendra de vous dans cette entreprise si vous êtes embauché et illustrez votre lettre d’exemples pratiques. Par exemple, si la description de poste indique que vous aurez à travailler en autonomie, mentionnez une situation dans laquelle vous avez su comprendre et gérer les attentes de votre client par vous-même.

Comment réussir votre entretien ?

En entretien, vous devez vous montrer curieux et intéressé par le type de productions que l’entreprise réalise. Posez des questions sur l’organisation du service, les outils utilisés et le type de clientèle. Renseignez-vous au maximum avant l’entretien, ce qui vous permettra de poser des questions pertinentes et de démontrer votre intérêt sincère pour le poste convoité.

Dans la conversation, vous pouvez aussi proposer à votre recruteur de vous faire passer une sorte de cas pratique, pour qu’il comprenne que vous êtes opérationnel et prêt à relever les défis. Soyez audacieux tout en restant humble et courtois.