Trouvez le cv parfait

Devenir négociateur immobilier

Le domaine de l’immobilier est une valeur sûre, car divers métiers et activités s’y rattachent, dont celui de négociateur immobilier. Celui-ci est la passerelle entre les clients en recherche d’un bien immobilier et les offres immobilières. Si vous souhaitez devenir négociateur immobilier, nous vous fournissons les renseignements clés dans cet article.

Négociateur immobilier : Description du métier

Le métier de négociateur immobilier fait partie des métiers commerciaux de l’immobilier. Il requiert dans son exercice de l'organisation et de la polyvalence. Voyons ensemble avec plus de détails les missions du négociateur immobilier, ses qualités et enfin les avantages et les inconvénients par rapport à l’exercice de ce métier.

Négociateur immobilier : description de ses missions et de son rôle

Comme évoqué plus haut, le négociateur immobilier est un professionnel qui de par son rôle est polyvalent. Sa mission principale est celle d'intermédiaire entre acheteurs et propriétaires de biens immobiliers et de là découlent d’autres rôles. Ainsi, si vous voulez devenir négociateur immobilier, lorsque vous exercerez vous aurez principalement à :

  • Prospecter les biens immobiliers : C’est l’activité qui prend le plus de temps de travail au négociateur immobilier. Afin de repérer les biens immobiliers disponibles à la vente ou à la location et constituer des mandats, il devra souvent être sur le terrain et consulter les annonces immobilières afin de devancer ses concurrents ;
  • Évaluer les biens immobiliers : Après le repérage des biens, le négociateur immobilier aura à les estimer et évaluer en les visitant et en les contrôlant. Puis, il devra négocier avec les propriétaires le prix afin d'établir un mandat. D’ailleurs, sa connaissance du marché et ses connaissances techniques permettront au négociateur immobilier d'évaluer au plus juste ce prix. Quant aux mandats, il en existe plusieurs types tels le mandat de vente, le mandat de location, etc. En outre, un mandat peut être exclusif ou partagé.
  • Promouvoir, démarcher et accueillir les clients : en visant et en allant vers les clients potentiels. La promotion se fera en utilisant la publicité de proximité et sur internet et en s'appuyant sur un fichier client qu’il aura à constituer. En accueillant les clients, le négociateur immobilier analysera leurs besoins et leurs moyens, puis leur proposera ainsi les biens immobiliers qui correspondent le mieux à leurs souhaits.
  • Organiser des visites avec les clients : En accompagnant ses clients, le négociateur immobilier fournira à ces derniers les informations sur le bien. Il sera capable de répondre à leurs questions et de fournir des arguments de ventes convaincants et pertinents.
  • Préparer, accompagner et finaliser le contrat : Après être arrivé à un accord entre le propriétaire et le client, le négociateur immobilier préparera le contrat, accompagnera les deux parties dans les démarches administratives et finalisera la transaction par la signature du contrat.

Négociateur immobilier : compétences et qualités pour le devenir

Afin de devenir négociateur immobilier, il faut posséder des compétences et des qualités indispensables pour exercer. Citons :

  • Le sens commercial et relationnel : le négociateur immobilier est un commercial et doit donc savoir vendre et connaître les techniques de vente. Il sait persuader ses clients en argumentant et en défendant son produit, dans ce cas un bien immobilier, de façon convaincante. À l’aise à l'oral, il est aussi à l’écoute de ses clients et sait faire preuve de patience et de diplomatie. Le négociateur immobilier sait enfin mettre en confiance par sa présentation, son assurance et sa maîtrise.
  • Les connaissances techniques, juridiques et financières : pour devenir négociateur immobilier, il faut avoir un minimum de connaissances techniques afin de conseiller, notamment en matière d’équipements (isolation, plomberie, chauffage, etc.). Il faut aussi maîtriser les démarches administratives et avoir des connaissances juridiques et financières. Il s’agira de connaître par exemple la législation en matière d’urbanisme, d’hypothèques, de dossiers de financements, mais aussi de droit immobilier, afin de suivre les dossiers, mener les démarches à terme et finaliser les contrats.
  • L’autonomie et l’organisation : le négociateur immobilier est un professionnel autonome. Il est capable de prendre des décisions, de prendre des initiatives et d'évaluer les situations sans hésitation. Il doit aussi être véhiculé, car il doit souvent se déplacer et doit également être organisé, car il doit notamment suivre des dossiers, organiser des rendez-vous et des visites, et ce, en ne comptant principalement que sur lui-même. Et afin de l’y aider, le négociateur immobilier doit avoir un minimum de maîtrise des outils informatiques.

En plus des compétences et qualités citées, la maîtrise de langues étrangères est un gros plus ; l’anglais notamment. Cela ouvre plus de perspectives de travail avec une clientèle internationale.

Négociateur immobilier : avantages et inconvénients du métier

Si vous voulez devenir négociateur immobilier, il est utile pour vous de connaître les avantages et les inconvénients du métier. Voyons cela.

Quels avantages à devenir négociateur immobilier ?

  • Une profession pertinente et en essor : L’immobilier est un domaine dynamique et en constante évolution. La demande ne risque pas de disparaître, car il y a et il y aura des clients qui cherchent à se loger, à trouver des locaux commerciaux, des bureaux… Ainsi, le rôle de négociateur immobilier reste pertinent sur la durée.
  • Un métier de contact : le négociateur immobilier est en contact direct avec les clients. La proximité avec ces derniers et la satisfaction que l’on peut tirer de les conseiller, de satisfaire et réaliser leurs souhaits peut séduire et convenir à quelqu’un en recherche d’une profession où sa sociabilité peut s’exprimer.
  • Une activité diversifiée et variée : le négociateur immobilier conduit plusieurs missions : prospection, évaluation de biens, promotion, rédaction de mandats, visites…Tout cela fait que la monotonie est pour le moins rare.
  • Une profession qui est accessible sans diplôme : il est possible de devenir négociateur immobilier sans formation diplômante. Cependant, cela n'exempt pas de connaissances solides en immobilier.

Quels inconvénients à devenir négociateur immobilier ?

  • Le stress : pour atteindre ses objectifs, le négociateur peut subir un stress important et une pression qui vient notamment de sa hiérarchie et des attentes des clients.
  • Les déplacements : le négociateur immobilier est très souvent en déplacement, principalement afin de prospecter. Cela peut être contraignant et fatiguant.
  • L'irrégularité des horaires : la disponibilité que demande le métier de négociateur immobilier fait que les horaires peuvent être très variables. Par exemple, des visites peuvent être programmées pour le week-end et son téléphone peut sonner même en dehors des heures classiques, ce qui peut laisser une empreinte négative sur sa vie privée.

Devenir négociateur immobilier, à quoi s’attendre ?

Formation, rémunération, débouchés et perspectives d’évolution : l’essentiel à connaître si vous voulez devenir négociateur immobilier.

Quelle formation suivre pour devenir négociateur immobilier ?

Voyons maintenant les formations ou diplômes pour de devenir négociateur immobilier :

  • Le bac : il est possible d'accéder au métier de négociateur immobilier avec le bac, et même parfois moins, si vous démontrez une réelle fibre commerciale et une expérience professionnelle dans un domaine lié au commerce par ailleurs. De plus, certaines agences immobilières proposent des formations en leur sein pour les bacheliers.
  • Le bac +2 : les formations spécifiques de ce niveau sont les BTS et DEUST professions immobilières. Un BTS Commerce ou force de vente permet aussi d'accéder au métier.
  • Le Bac +3 : notamment la Licence professionnelle avec les spécialisations « Transactions et Gestions immobilières » ou bien « Activités juridiques en Métiers du droit de l'immobilier ».
  • Le bac +5 : notamment les masters « Immobilier », « Droit de l’immobilier et de l’habitat » et « Management du patrimoine et de l'immobilier ».

Quelle rémunération pour un négociateur immobilier ?

La rémunération pour un négociateur immobilier dépend de plusieurs facteurs comme le statut et le mode de rémunération.

Un négociateur immobilier salarié dans une agence perçoit un salaire fixe. Il a droit également au treizième mois. Il peut d’ailleurs toucher une commission en plus de sa rémunération fixe. Aussi, s’il possède le statut de salarié VRP, son salaire est une avance (équivalente au SMIC) sur les commissions futures, plus une commission qui varie généralement entre 10 % et 30 %.

Un négociateur immobilier indépendant est rémunéré sous forme de commissions. Celles-ci sont généralement de 40% à 60% des honoraires perçus.

D’autres facteurs influent également : expertise et expérience, taille de l’agence, heures travaillées, etc.

Le métier de négociateur immobilier : quels débouchés et perspectives d’évolution ?

Plusieurs débouchés sont possibles pour un négociateur immobilier. Ainsi, après quelques années d’activité, il peut devenir directeur de l’agence immobilière dans laquelle il travaille. Il peut également ouvrir sa propre agence immobilière. Des reconversions vers des métiers parents sont possibles, tels que promoteur immobilier ou clerc de notaire.

Négociateur immobilier : nos conseils pour rédiger son CV et commencer à travailler

Pour vous ouvrir les portes de la profession et devenir négociateur immobilier, il vous faudra rédiger votre CV. Voici quelques conseils qui vous y aideront.

Pour la présentation de votre CV de négociateur immobilier, choisissez une police de taille entre 10 et 12. Optez pour des couleurs sobres et construisez-le en l’agençant de manière aérée, en espaçant les différentes parties.

Structurez votre CV avec en haut un en-tête contenant vos informations de contact, le titre de votre CV et un texte d’accroche qui vous présente brièvement. Listez vos expériences professionnelles puis, séparément, vos diplômes et vos formations, et vos compétences. Mentionnez les outils informatiques que vous maîtrisez et les langues étrangères que vous parlez et enfin, vos centres d’intérêt.

Nous utilisons des cookies pour gérer notre site web, analyser votre utilisation de nos services, gérer vos préférences en ligne et personnaliser le contenu des annonces. En acceptant nos cookies, vous obtiendrez un contenu pertinent et des fonctionnalités de médias sociaux, des publicités personnalisées et une expérience de navigation améliorée.