Trouvez le cv parfait

Devenir enseignant

Un enseignant est un agent de la fonction publique qui a pour mission de transmettre des savoirs à des élèves du premier degré, c'est-à-dire jusqu’à la fin de l’école primaire, ou dans le second degré, c'est-à-dire au collège ou au lycée. Sa vocation est d’instruire, d’éduquer et de former ses élèves. Voici un tour d'horizon complet du métier d’enseignant, de ses missions au quotidien à son salaire, en passant par les études à suivre et les concours à passer.

Qu’est-ce qu’un enseignant ?

Le rôle de l’enseignant : ses missions

Les enseignants sont des acteurs majeurs de l’éducation, de la formation et de la construction du parcours des élèves auxquels ils s’adressent. C’est souvent par vocation que l’on devient enseignant, par intérêt pour la transmission des savoirs avec pédagogie et bienveillance.

Les missions de l’enseignant

Un enseignant se verra attribuer des tâches différentes selon s’il exerce en classe de primaire ou de terminale, mais certaines missions sont communes à tous. Il s’agit de :

  • Concevoir des cours en adéquation avec les programmes en vigueur ;
  • Adapter ses enseignements au niveau de ses élèves ;
  • Apporter le soutien nécessaire aux élèves en difficulté ;
  • Préparer des sujets de contrôle ;
  • Corriger les copies et reporter les notes et appréciations ;
  • Participer aux conseils de classe ;
  • Communiquer avec les parents d’élèves si besoin ;
  • Travailler en équipe avec les autres personnels de l’établissement.

Son environnement de travail

L’enseignant dispense ses cours dans une école, un collège ou un lycée, où il est souvent seul face à sa classe. Une fois ses cours terminés, il rejoint généralement ses collègues en salle des professeurs, où tous peuvent échanger sur les élèves, leurs difficultés ou leur progression. Enfin, il est libre de préparer ses cours et de corriger ses copies dans son établissement ou ailleurs.

Les qualités requises pour devenir enseignant

L’enseignant doit avant tout être pédagogue et patient. Il doit aussi savoir s’imposer comme une figure d’autorité tout en restant juste avec ses élèves.

Il doit être organisé et prêt à actualiser ses connaissances régulièrement.

Les avantages et inconvénients du métier d'enseignant

Les avantages du métier d'enseignant

Ce métier est particulièrement valorisant puisque l’enseignant peut avoir un rôle important dans le parcours de ses élèves. Il devient parfois même un soutien indispensable pour certains élèves en difficulté, les aidant à trouver leur voie.

L’enseignant suivant le rythme du calendrier scolaire, il dispose de beaucoup de vacances, notamment en été.

Les inconvénients du métier d'enseignant

Le métier d’enseignant est très prenant car il demande un investissement total pour la réussite des élèves.

En fonction de son établissement et de ses classes, l’enseignant peut avoir l’impression d’exercer un métier ingrat s’il est peu soutenu par sa hiérarchie ou les parents d’élèves.

Comment devenir enseignant ?

Les métiers de l’enseignement dans la fonction publique sont soumis à des conditions d’accès strictes sur concours.

Les diplômes et concours

Si vous souhaitez devenir enseignant, vous devrez commencer par obtenir une licence ou un diplôme équivalent. Vous pouvez tout à fait choisir une licence dans le domaine qui vous intéresse plus particulièrement et que vous souhaitez enseigner, ou une tout autre matière. À ce niveau, l’important est seulement la valeur du diplôme et non la matière.

Ensuite, une fois la licence obtenue, vous pourrez entrer en master Métiers de l'Enseignement, de l'Education et de la Formation (MEEF), à la fin duquel vous passerez les concours d’entrée dans la fonction publique.

Ces concours sont soumis à des conditions d'accès qui diffèrent selon le type d’établissement dans lequel vous envisagez d’enseigner : école primaire, collège ou lycée. Par exemple, pour enseigner dans un collège ou un lycée d’enseignement général, vous devez réussir le Certificat d’Aptitude au Professorat de l’Enseignement du Second degré (CAPES) et ainsi devenir professeur certifié. De même, pour enseigner dans une école maternelle ou élémentaire, vous devez réussir le Concours de Recrutement de Professeurs des Écoles (CRPE). Le concours de l’agrégation permet quant à lui de devenir professeur agrégé, ce qui est un rang supérieur par rapport à l’enseignant certifié. Vous pouvez vous préparer aux concours sur deux ans dans un Institut National Supérieur du Professorat et de l'Éducation (INSPE).

Notez que si vous êtes sûr de vouloir devenir enseignant, vous pouvez entamer un parcours en alternance dès la première année de licence.

Les débouchés

L’employabilité

Chaque année, un nombre de postes à pourvoir est fixé par les autorités compétentes selon les besoins de l'Éducation nationale, notamment selon le nombre de départs à la retraite et donc, de personnel à remplacer. Les concours de l’enseignement sont très sélectifs.

Le salaire

Le salaire d’un enseignant, appelé traitement, évolue progressivement au cours de sa carrière, au fur et à mesure de son avancement dans les échelons de la grille établie pour son corps d’appartenance (professeur des écoles, professeur certifié ou professeur agrégé). La grille des traitements est divisée en trois grades : la classe normale, la hors classe et la classe exceptionnelle. Classiquement, une carrière d’enseignant se déroule de la classe normale à la hors classe et peut se terminer, pour certains, en classe exceptionnelle.

Le traitement de base, qui est donc calculé selon le corps d’appartenance et le grade, est complété par diverses indemnités. Depuis 2017, la durée des échelons et le rythme d’avancement sont communs pour tous les enseignants. Il n’est donc plus possible d’obtenir une meilleure rémunération en gravissant les échelons plus rapidement que ses collègues.

Par exemple, un professeur des écoles qui débute sa carrière touchera 1 451 euros nets par mois. Un professeur agrégé, s’il finit sa carrière au dernier échelon de la hors-classe, touchera 3 615 euros par mois.

Plusieurs indemnités peuvent être accordées aux enseignants. Par exemple, s’ils exercent en zone difficile, ils peuvent obtenir plus de 5 000 euros annuels supplémentaires. Il existe aussi des primes pour les professeurs principaux pouvant aller jusqu’à 1 400 euros, des primes d’attractivité pouvant aller jusqu’à 2 200 euros, des primes d’installation de 2 000 euros en Île-de-France et à Lille, ou encore des primes diverses si l’enseignant accepte des missions particulières.

Notez aussi qu’un enseignant peut, sous certaines conditions, effectuer des heures supplémentaires en devenant enseignant pour les adultes qui suivent des formations dans les Groupements d'établissements pour la formation continue (GRETA).

Les évolutions de carrière

Un enseignant peut faire évoluer sa carrière tout en restant dans la fonction publique. Il peut changer de niveau d’enseignement après avoir fait valider son projet par l’Education nationale. Il peut aussi changer de matière après avoir obtenu les qualifications requises et aussi changer de statut grâce aux concours internes de la fonction publique.

Après plusieurs années d'expérience, un enseignant peut contribuer à la formation de ses collègues en devenant maître formateur.

Les horaires de travail

En primaire, un enseignant doit être présent en classe au moins 24 heures par semaine, alors qu’un professeur du secondaire (collège ou lycée) doit passer au moins 18 heures devant les élèves s’il est certifié, et 15 heures s’il est agrégé. Son emploi du temps, pour ces heures de travail, lui est attribué par le chef d’établissement ou ses adjoints.

Le travail de l’enseignant ne s’arrête évidemment pas à son temps de présence devant ses élèves puisqu’il doit préparer ses cours, élaborer des sujets d’examen et corriger les copies. Il est toutefois libre d’organiser son temps de travail pour accomplir ces tâches.

Quelques conseils pour devenir enseignant

Préparez votre parcours dès que possible

L’alternance est possible dès la première année de licence pour devenir enseignant. Saisir cette opportunité vous permet de vous plonger dans l’univers particulier de l’enseignement en début de parcours universitaire, pour confirmer qu’il s’agit réellement de votre vocation. Cela vous aidera aussi pour réussir les concours, notamment les épreuves orales.

Envisagez d’enseigner en zone prioritaire

Vous le savez, la France manque d’enseignants en zones difficiles, dites prioritaires. De nombreux personnels en poste quittent ces zones, ce qui a poussé le législateur à inciter les jeunes enseignants à s’y installer en leur accordant des primes. Les personnels bien préparés peuvent s’épanouir dans ces zones particulières où l’enseignement prend une dimension autre qu’une pure transmission des savoirs.

Renseignez-vous sur les statuts de votre corps d’enseignement

La fonction publique est régie par des règles strictes quant aux conditions d’accès, aux traitements, à l’avancement et aux changements de carrière. Intéressez-vous aux statuts et autres règles qui concernent votre corps de métier pour comprendre vos droits et vos devoirs. Par exemple, beaucoup d’étudiants en enseignement ignorent qu’ils pourront changer de voie tout en restant agent de la fonction publique une fois les concours réussis.

Rédigez un CV et une lettre de motivation de bonne qualité

Un autre conseil pour devenir enseignant le plus rapidement possible à l’issue de votre formation est de bien préparer votre CV enseignant et votre lettre de motivation. Idéalement, votre CV doit être suffisamment précis pour lister toutes les expériences dont vous profitez, qu’elles soient scolaires ou professionnelles. N’oubliez pas non plus de lister les compétences acquises au cours de votre parcours qui vous serviront devant votre classe.

En ce qui concerne la lettre de motivation, il est conseillé d’expliquer et de justifier votre parcours en valorisant ce que vous n’avez pas forcément ajouté dans votre CV. Veillez à bien soigner la présentation du CV et de la lettre de motivation.