Trouvez le cv parfait

Devenir avocat

Un avocat est un professionnel du droit dont la mission principale est de défendre les intérêts de ses clients lors de litiges judiciaires. Il les conseille aussi à l’occasion des différentes problématiques juridiques qu’ils peuvent rencontrer. Il s’agit d’une profession réglementée dont les conditions d’accès sont strictes et sélectives. Nous avons réalisé pour vous ce guide complet de la profession d’avocat, afin que vous puissiez approfondir votre choix de vous diriger dans cette voie passionnante.

Qu’est-ce qu’un avocat ?

Le rôle de l’avocat : ses missions

Les avocats sont des acteurs majeurs du système judiciaire auprès des juges, des notaires, des huissiers et des procureurs. Les avocats ont pour but premier de défendre les intérêts de leurs clients, qu’ils soient victimes ou coupables d’un délit ou d’un crime, qu’ils soient au coeur d’une affaire civile comme un divorce ou un litige relatif à une propriété immobilière, ou encore qu’ils aient simplement besoin de conseils juridiques, comme pour monter une entreprise par exemple.

Les missions de l’avocat

Les missions de l’avocat diffèrent selon sa position de salarié, collaborateur ou associé, et surtout selon son domaine d’exercice en droit pénal, en droit civil, en droit des affaires ou dans une autre branche du droit. Toutefois, on retrouve des missions communes à la plupart des avocats. Il s’agit de :

  • Recevoir des clients, écouter leurs problématiques et les transposer en des termes juridiques ;
  • Expliquer des concepts juridiques aux clients ;
  • Préparer des dossiers et effectuer des recherches juridiques ;
  • Rédiger des contrats et des conclusions ;
  • Préparer des plaidoiries ;
  • Expliquer les décisions de justice aux clients ;
  • Surveiller les délais pour interjeter appel et former un pourvoi en cassation ;
  • Conseiller les clients et les accompagner dans leurs démarches juridiques et judiciaires.

Son environnement de travail

La plupart des avocats passent la majorité de leur temps dans leur bureau pour préparer leurs dossiers et rédiger des documents et des actes. Ils sont généralement entourés d’associés (avocats qui ont des parts dans le cabinet) et de collaborateurs (avocats libéraux qui exercent pour le cabinet), voire de juristes (diplômés en droit qui n’ont pas le statut d’avocat), de secrétaires juridiques (secrétaires ayant une formation en droit) et de stagiaires.

Les avocats plaidants, par opposition aux avocats-conseils qui ne plaident pas, se rendent souvent au tribunal de grande instance, en cour d’assises ou au tribunal de commerce pour défendre les intérêts de leurs clients devant l’appareil judiciaire.

Les qualités requises pour devenir avocat

L’avocat doit avant tout être logique, déterminé et impliqué pour défendre au mieux les intérêts de ses clients. Il doit aussi parfaitement maîtriser la langue française, tant à l’oral qu’à l’écrit et faire preuve de qualités oratoires exceptionnelles s’il souhaite plaider.

Il doit être curieux et créatif pour se tenir au fait des évolutions législatives et jurisprudentielles et mobiliser des concepts juridiques efficaces.

Les avantages et inconvénients du métier d'avocat

Les avantages du métier d'avocat

Ce métier est particulièrement intéressant et valorisant. Un avocat est généralement un soutien important pour ses clients, qu’il intervienne au pénal, au civil ou en droit des affaires.

Un avocat peut se spécialiser dans le domaine qui le passionne ou pour lequel il milite, comme le droit de l’environnement ou les droits de l’Homme, par exemple.

Les avocats qui deviennent des ténors du barreau en droit pénal, ou qui se spécialisent dans des niches lucratives comme le marché de l’art ou le secteur du luxe, peuvent fixer des honoraires élevés.

À moins qu’il décide de devenir salarié, ce qui est rare, il exerce en tant qu’ indépendant et il est donc libre de s’organiser comme il le souhaite.

Les inconvénients du métier d'avocat

Le métier d’avocat est souvent épuisant car il demande une concentration importante lors de la préparation des dossiers et la rédaction des contrats ou des conclusions. Il requiert une précision extrême dans la rédaction et la mobilisation des textes de lois, ainsi qu’une compréhension rigoureuse de la jurisprudence. De plus, l’avocat doit surveiller les délais, pour interjeter appel d’une décision par exemple.

Il partage souvent son temps de travail entre le tribunal où il plaide et son cabinet où il reçoit les clients et prépare ses dossiers. Il a donc peu de moments de répit.

Comme toute profession réglementée, les avocats sont soumis à un Ordre. Un avocat en exercice est inscrit auprès d’un barreau et chaque barreau est placé sous l’autorité d’un bâtonnier, qui peut décider de sanctions contre les avocats qui contreviendraient aux règles de déontologie de la profession.

Comment devenir avocat ?

Le titre d’avocat, appelé Certificat d’Aptitude à la Profession d’Avocat (CAPA), s’obtient selon un cursus très sélectif.

Les diplômes donnant accès à l’examen d’entrée à l’école

L’étudiant qui veut devenir avocat doit commencer par obtenir une licence en droit, puis un Master 1 ou un Master 2. Il est libre de choisir la spécialité de ces diplômes, qu’ils soient de droit public ou de droit privé. Cela n’aura aucun impact sur la spécialité qu’il choisira en sa qualité d’avocat.

L’examen du CRFPA, l’école et le CAPA

L'examen d’entrée au Centre Régional de Formation Professionnelle des Avocats (CRFPA), communément appelé école d'avocats, est accessible à tout étudiant justifiant d’un niveau Master 1, mais on conseille souvent de s’inscrire à l’examen après un Master 2, pour arriver mieux préparé, sachant que l’examen est très sélectif et qu’il n’est possible de passer l’examen que trois fois au maximum. Ainsi, seulement deux échecs sont permis. C’est pourquoi on conseille aussi de suivre une préparation, soit à temps complet pendant un an, soit pendant l’été précédent l’examen.

Une fois entré à l’école, l’étudiant suivra six mois de cours théoriques, six mois de Projet Personnel Individualisé (PPI) à l’occasion duquel il pourra faire un stage à l’étranger ou en entreprise et six mois de stage en cabinet français. À l’issue de ces périodes, il passera l’examen du CAPA dont le taux de réussite est d’environ 90%.

Les débouchés

L’employabilité

Les avocats trouvent généralement un poste rapidement une fois le CAPA obtenu. Il ne faut néanmoins pas oublier que les avocats évoluent dans un secteur fortement concurrentiel comme toutes les professions libérales. En se spécialisant dans le droit fiscal, le droit commercial ou le droit communautaire pour donner quelques exemples, il est souvent plus simple de trouver un emploi rapidement.

Le salaire

Un avocat libéral fixe ses honoraires librement en fonction de la capacité financière de son client. Contrairement à une idée reçue, la plupart des avocats collaborateurs ou salariés ont une faible rémunération en début de carrière, étant donné leur niveau d’études. Beaucoup gagnent aux alentours de 2 000 euros par mois. Avec de l’expérience, les avocats peuvent augmenter considérablement leurs revenus, notamment s’ils choisissent des niches lucratives pour exercer, et ils peuvent alors gagner plus de 30 000 euros par mois.

Les évolutions de carrière

Rien n’empêche légalement un jeune avocat d’ouvrir son cabinet dès le CAPA obtenu, mais peu de jeunes diplômés font ce choix face aux difficultés du métier. Généralement, les avocats commencent leur carrière en temps qu’avocats collaborateurs, puis après quelques années d’expérience, deviennent associés dans leur cabinet ou dans un cabinet concurrent, ou créent leur propre structure. Il peut aussi devenir juriste d’entreprise.

Un avocat peut aussi changer de carrière et devenir procureur, juge ou professeur d’Université grâce à des systèmes de passerelles.

Les horaires de travail

En règle générale, un avocat passe la majorité de son temps dans son bureau, mais lorsqu’il plaide, il doit arriver au tribunal dès le début de la session d’audiences, puis il attend que l’huissier appelle son dossier. Parfois, il est donc convoqué en début d’après-midi pour ne plaider qu’en début de soirée. Ses horaires sont donc peu prévisibles les jours où il plaide. Lorsqu’il ne plaide pas, il adapte son emploi du temps à sa charge de travail, mais la plupart des avocats finissent assez tard le soir.

Quelques conseils pour trouver rapidement un emploi d’avocat

Comment bien préparer votre CV ?

Pour que votre CV avocat attire l’attention du recruteur, faites apparaître clairement vos compétences qui sont pratiquées dans le cabinet dans lequel vos postulez. Par exemple, si vous souhaitez devenir collaborateur dans un cabinet en droit pénal, appliquez des caractères gras sur un Master en criminologie ou sur un stage auprès de l’administration pénitentiaire.

Comment bien rédiger votre lettre de motivation ?

Rédigez votre lettre de la manière la plus logique et structurée possible, avec une qualité d’expression exemplaire. Pour le recruteur, votre lettre présagera des qualités rédactionnelles dont vous ferez preuve dans l’exercice de vos fonctions. D’ailleurs, n’hésitez pas à valoriser certains éléments de votre lettre de motivation qui ne figurent pas dans votre CV.

Comment réussir votre entretien ?

En entretien, vous devez vous montrer déterminé et sûr de vous sans aucune arrogance. Faites comprendre au recruteur que vous savez pourquoi vous postulez dans ce cabinet précis et que vous vous y adapterez parfaitement. Par exemple, si vous postulez chez un ténor du barreau en droit de la défense pénale, évoquez un procès notoire qu’il a gagné et qui vous a inspiré.